10/11/12: C’EST DÉCIDÉ ON SE MARIE !


28 Nov. 2012

Je me suis mariée le 10 Novembre 2012. Cette journée, je l’avais rêvée… comme beaucoup de filles peut-être. Mais depuis quelques années, j’avais déjà tout préparé. Un dossier « Mariage » trônait sur le bureau de mon ordinateur. Il contenait tous les éléments que je voulais voir et avoir pendant mon mariage et sur lesquels j’étais tombée pendant mes pérégrinations sur internet.

Bridal Shower party (enterrement de vie de jeune fille), photos d’engagement, mariage civil et religieux, tout était prêt virtuellement, encore fallait-il que je trouve les éléments que je voyais défiler sur mon laptop dans la vile d’Abidjan. Première barrière la date du mariage.

Ma grande soeur et moi avions choisi la même date pour convoler en juste noces sans nous concerter. Aucune de nous ne voulait lâcher prise. Finalement, devant mes arguments frappants (hum hum), elle a choisi de décaler son mariage…d’une semaine avant. Après maintes réflexions, nous avons décidé de ne pas infliger une telle souffrance à nos familles. Le mariage ici n’est pas une mince affaire. Plus on est proche des mariés, plus tout doit être neuf, beau et clinquant, de la coiffure, aux chaussures, en passant par les vêtements et les autres accessoires.

« Pourquoi ne pas le faire ensemble? ». L’idée a germé et au fur et à mesure que les discussions se tenaient, elle semblait la seule option. Déjà cette éventualité s’était présentée au niveau du mariage traditionnel que j’ai fini par faire quelques mois avant elle. Les deux époux étant amis, nous nous sommes lancés.

Se marier à quatre, quel bonheur… mais aussi quel calvaire! Est-ce que les gens ne vont pas faire des comparaisons déplacées? Est-ce que je ne vais pas regretter de partager ce moment unique? Comment organiser les séances photos? La famille ne peut pas se dédoubler. Qui passera en premier?

Il s’agissait de faire des concessions, abandonner X que l’autre n’aime pas pour qu’elle fasse disparaître le Y de ses rêves que je déteste. Je voulais des robes longues pour mes demoiselles d’honneur, elle voulait des robes courtes. Je souhaitais un gâteau américain, elle voulait celui à branches. Je n’aime pas les dragées alors mon désir était de distribuer des bonbons et des chocolats à mes invités, elle imaginait mal son mariage sans dragées. Je ne voulais que de la musique rétro, elle un peu plus de modernité avec une part belle aux chansons chrétiennes. Je m’étais dit  » pas de pages à mon mariage », elle trouvait que cela faisait beau. Finalement nous avons décidé de faire une cérémonie qui allait refléter la vision de chacune autant que possible. Commune tout en étant particulière.

Deuxième barrière, impossible de mettre la main sur les éléments de mon dossier « Mariage ». Je ne retrouvais pas de tissu de la couleur que j’avais vu sur internet. Le voile court de mes rêves était introuvable dans toutes les boutiques. On me regardait avec un visage ahuri quand je disais « un petit voile qui s’arrête juste en dessous du nez avec de grosses mailles…comme les éponges. » Aucune chaussure ne ressemblait à celle que je voulais.

Mon violet est devenu du bordeau. J’ai fini par trouver le voile que je cherchais partout à quelques pas de chez moi grâce à l’administrateur de la page Mariage 2 rêves sur facebook et pour mes chaussures, j’ai acheté un modèle simple que j’ai customisé moi-même.

Le prochain article sera sur les préparatifs….En attendant voici quelques éléments qui étaient dans mon dossier MARIAGE.

 

 

Je voulais cette robe mais sans boléro et pas avec un bustier mais de la dentelle

 

 

Le dos de la robe devait avoir toute une rangée de boutons (ils m’ont sauvé quand ma fermeture a craqué à quelques minutes de la cérémonie)

 

 

 

La couleur  tant recherchée

 

Je souhaitais une coiffure pas trop complexe que je pouvais détacher pendant la soirée

 

 

J’ai opté pour une coiffure de ce genre. Je voulais aussi un peignoir brodé au nom de mon époux.
Le modèle de mes demoiselles d’honneur

 

;
Une coiffe sur le côté avec un voile un peu plus long.

 

 

 

Une deuxième robe courte et me permettant de m’amuser

categories Confidence

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.