11 AVRIL 2012 : DEVOIR D’HONNETETE ET DE VERITE


11 AVRIL 2011-11 AVRIL 2012 
Que célèbre-t-on au juste ? La fin de la guerre ? Le retour de la paix ? La capture de Laurent Gbagbo ? La réconciliation? Réconciliation…On use et abuse de ce mot. Peut-être parce qu’il est la clé d’une manne financière des organismes internationaux, un indice pour encourager les investisseurs étrangers ? 

Je n’ai pas de poste téléviseur près de moi, mais je sais que les images de l’ancien Président Laurent Gbagbo dans son débardeur blanc, vont refaire surface. Par souci de préservation de la réconciliation on évitera certainement celles montrant un Michel Gbagbo ensanglanté, une Bro Grégbé en béquilles, un Jean-Jacques Béchio se faisant éclater la mâchoire par un puissant coup de pied. On parlera des atrocités commises par le camp Gbagbo, de tous ces morts que le camp Gbagbo aurait pu éviter. N’oublions pas les éloges à Soro Guillaume pour la dextérité, et la sagesse avec laquelle il a su gérer cette période sensible. Bien entendu, le Président Alassane Ouattara qui a su très tôt parler le langage du pardon, de la réconciliation aura son moment de gloire. Lui qui n’a eu de cesse de condamner les violences envers les FPI, appelant les uns et les autres à ne pas se rendre justice eux-mêmes. 
Parlera-t-on un peu, ne serait-ce qu’une fois sur la RTI, des exactions, des erreurs, des tueries commises par des pro-RHDP pendant cette crise ? On a vraiment l’impression en écoutant nos antennes qu’il n’y avait que les partisans de Gbagbo qui erraient cherchant quel nom à consonance nordique ou étrangère exécuter. Quitte à se souvenir, souvenons-nous de tout. Si le but de tout ceci est bien d’exorciser nos anciens démons, repartir du bon pied et bâtir un avenir meilleur en mettant à profit les leçons d’un passé douloureux, que la Côte d’Ivoire ne soit pas frappée d’amnésie partielle. Le temps à cela de positif qu’il permet de regarder les erreurs avec un peu plus de recul, de maturité et d’honnêteté aussi. 
11 AVRIL 2012 souvenons-nous des jeunes RHDP mâtés pendant leur marche sur la RTI et des jeunes pro Gbagbo massacrés devant le palais présidentiel. 
Souvenons-nous des Mauritaniens et des Nigérians battus par des pro Gbagbo et des Bété, Attié et Abbey chicotés par les FRCI. 
Souvenons-nous des « barrages patriotiques » où on brûlait régulièrement des « assaillants » et des pro ADO qui plus tard ont rendu la pareille aux « patriotes » arrêtés. 
Souvenons-nous des exécutions sommaires des FDS et des FRCI. 
Souvenons-nous de nos maisons bombardés à cause des frappes de l’armée française.
Souvenons-nous de ceux que nous avons tués, contribué à tuer, regardé se faire tuer…
Souvenons-nous même de l’anonyme dont on a retrouvé le corps dans une lagune, dans une forêt, dans un égout, sans savoir de quel bord politique il était.
Souvenons-nous de ceux que jamais nous ne retrouverons…

A plus de cinquante ans, la Côte d’Ivoire devrait être assez mature pour consommer la vérité même si elle est dure à avaler. Nos médias nationaux doivent se départir de toute partialité. Dans les débats, il n’y a qu’un seul son de cloche. Est-ce parce qu’on est tous du même camp qu’on ne peut pas dire la vérité ? Accuser à grands cris le FPI et parler à demi-mots des RHDP n’est pas sain. Et vice-versa.  J’ai fait un rêve. Pas un rêve aussi important que celui de Luther King. Un de ses rêves stupides où chaque partie politique doit se livrer à un exercice simple: parler de ses propres fautes, ses propres crimes sans jamais évoquer les autres parties politiques. Vous l’avez déjà fait, ce rêve ? Chaque camp diabolise toujours les autres. Il essaie de nous persuader que ses mains rouges de sang sont propres.

11 AVRIL 2011-11 AVRIL 2012… Devoir d’honnêteté et de vérité

categories épopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “11 AVRIL 2012 : DEVOIR D’HONNETETE ET DE VERITE

  1. Plus jamais ça! Devoir de mémoire.
    « I have a dream that one day in this great country, the pro-RHDP and pro-LMP and pro-whatever, will be able to sit down together at a table of brotherhood fo the good sake of the Ivorian people. »

  2. Mon rêve c’est tout simplement de voir mes frères africains partager ma vision.Celle de comprendre que ce n’est pas en soutenant tel ou tel parti que nous vaincrons les penchants colonialistes occidentaux.Mais plutôt en nous soutenant les un les autres malgres nos différences (politiques,culturelles et religieuses). En faisant de l’acces a l’éducation pour TOUS les enfants notre cheval de bataille car en réalité cette « guerre colonialiste  » ne se gagnera pas par les armes ni par des prises de positions farouches mais avec le temps et avec des generations qui auront acquit la maturité de servir et nous de se servir.

  3. Il est intéressant de voir votre point de vue, en lisant ce post sur le 11 Avril. Malheureusement l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs et ce depuis toujours.IL est rare qu’un an après les événements, chacun est le recul nécessaire pour une vraie analyse. Ce qui est sure c’est que tout le monde à souffert et principalement les populations après les personnes que vous citées en premier, sont les premieres responsables… Certains comportements ont des conséquences et il faut savoir le préciser et ne pas prendre partie en jouant les personnes neutres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.