9 BONNES FAÇONS DE TUER UN IVOIRIEN


07 Avr. 2011

L’ivoirien, c’est cette espère rare, teigneuse, têtue, tenace, d’une franchise insolente, difficile à comprendre et à apprivoiser, qui n’aime pas vivre en cage et adore les grands rassemblements.
Pour pouvoir abattre cette espèce dangereuse qui tend à contaminer tout ceux qui l’approche de sa fièvre de liberté, voici 9 bonnes façons d’agir sans trop prendre de risque et sans trop se salir les mains.

1-FERMEZ LEURS BANQUES
C’est connu, les plus grandes vertus de l’homme ne résiste pas à la pauvreté. Comment se rebeller quand on a faim, soif et que tout est inaccessible par manque d’argent? Un ivoirien pauvre, est un ivoirien à moitié mort…mais certains ont suffisamment d’argent cachés sous leur lit, dans un canari ou dans un coffre fort, donc il en restera toujours.

2-BLOQUEZ LES PRODUITS PÉTROLIERS

Pénurie d’essence, de Gaz et autres produits pétroliers. Obligé de tout faire à la vitesse de ses pieds, les longues heures d’attente, de pugilat, sous le soleil, et la pluie, contribuera à achever de fatigue et de frustration, l’ivoirien à moitié mort. Mais il y a le micro onde, le charbon de bois, les conserves, donc, il en restera toujours.

3-CRÉEZ UN CONFLIT RELIGIEUX

 Brûlez des mosquées, tuez des imams, et tirez sur des leaders chrétiens. Cette méthode est cependant à prendre avec des pincettes, car le taux relativement important d’animistes, de bon chrétiens et bon musulmans risque de fausser le résultat final. Bon, un petit nombre périra certainement. Mais, il en restera toujours.

4-FAITES RÉGNER LA PEUR
Commando invisible, milices, escadron de la mort, pillages, massacres, fausses rumeurs, coups de feu, coups de canon, balles perdues, l’ivoirien apeuré reste terré chez lui. Avec un peu de chance, il aura une crise cardiaque.
Si non, la faim et la soif, feront le travail, lentement mais sûrement, avec l’impossibilité d’aller au marché et l’eau qui n’est plus potable….mais certains ont le cœur solide, sont habitués au jeun, peuvent manger des feuilles ou faire bouillir leur eau, donc il en restera toujours…

5-NOYEZ LE SOUS LES ORDURES
Plus d’assainissement des eaux, plus d’assainissement des villes non plus. Les ordures s’amoncelant un peu partout, jusqu’au porte des maisons, les maladies liées à l’insalubrité peuvent s’installer. Sans compter l’affluence des mouches, des moustiques et autres insectes….Avec un peu d’aubaine, il mourra de choléra, de fièvre typhoïde, ou tout simplement « d’ordurose ». Mais certains ont la peau dure ou ont été vacciné, donc il en restera toujours.

6-RENDEZ L’ACCÈS AUX MÉDICAMENTS DIFFICILE

L’ivoirien rendu malade et dans l’impossibilité de se soigner mourra bien assez tôt. Les pharmacies étant mal approvisionner, ajoutons à la liste, les bébés ivoiriens qui n’ont plus accès au lait et aux traitements adéquats. Une future génération d’emmerdeur détruite dans l’œuf, c’est sans doute votre meilleure performance. Mais beaucoup sont retournés aux décoctions traditionnelles, aux traitements à l’indigénat. De plus, certains bébés déjà teigneux, se passent bien de NAN, GUIGUOZ, BLEDINA et autres, donc il en restera toujours.

7-COUPEZ L’ÉLECTRICITÉ ET L’EAU.
 Ramené à l’âge de la pierre taillé, l’ivoirien est excédé et imprudent. Vous pouvez facilement l’avoir.
Sans eau, il a trois jours pour mourir de soif. Sans électricité, les provisions qu’il a gardé dans son réfrigérateur pourriront vite et vous pourrez alors vous référer au N°4. Si vous avez des propensions comiques, rétablissez l’électricité quelques minutes. Vous verrez la liesse de la population, avant de couper encore l’électricité. Faites cela plusieurs fois et vous réussirez même à abimer des appareils indispensables. En plus, avec internet, et les batteries des téléphones à plat, comment véhiculer les bonnes informations?
Mais ne criez pas victoire trop tôt. Certains sont très résistants…il en restera toujours…

8- FAITES TOUT PÉTER
Vous aimez les feux d’artifices? Ce moyen est le vôtre. Bombardez les poudrières et regardez les bras croisés derrière la tête, les ivoiriens se faire massacrer par leurs propres armes. Si ce n’est pas une idée de génie? Pour rajouter l’injure à la cruauté, faites même une déclaration pour affirmer que vous avez agit dans leur intérêt, histoire de tuer quelques uns d’indignation…mais il en restera toujours.

9-LA MEILLEURE FAÇON
En faites, gardons le meilleur pour la fin. Pour tuer le maximum d’ivoiriens, et ce, en se tournant les pouces ou, en sirotant calmement un cocktail au bord d’une plage tropicale: mettez, un Gbagbo et un Ouattara, face à face dans une élection… et, Sarkozy, Ban Ki Moon et la bêtise de quelques ivoiriens feront le reste…

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.