AFFAIRE MAKOSSO CAMILLE: LE REVEREND DIT TOUT (1)


10 Mai. 2011

J’entends déjà certains se dire: mais qu’est-ce qu’elle a vu sur ce monsieur, celle-là!
Cet article est différent. Le révérend lui-même s’explique. Prière de lire jusqu’au bout. En exclusivité pour les lecteurs du blog de Yehni Djidji.

Lorsque j’ai commencé à publier des articles sur le révérend Makosso, les commentaires négatifs n’ont pas tardé. Rares étaient ceux qui le soutenaient et à ces derniers je proposais de conseiller au révérend de faire une conférence de presse ou au moins la lumière sur les accusations dont il avait fait l’objet, avant de venir parler à la télévision au nom des chrétiens. J’étais loin de me douter que le révérend lui même allait me contacter via mon adresse mail et m’envoyer un dossier complet sur l’affaire d’escroquerie pour laquelle il avait fait un séjour remarqué, en prison. Ce dossier est long mais mérite que vous vous y attardiez jusqu’à la fin. Il y a même une liste des personnes qu’on l’accuse d’avoir escroqué, avec leurs contacts…Je l’ai scindé en deux parties…

LE MAIL
Cher Sœur, plusieurs de mes fils et amis m’ont demandé de vous répondre en ce qui concerne cette fameuse affaire de voyage, qui a été une belle épreuve et aussi une source de formation sur le chemin de la réussite pour moi.

D’abord, j’aimerais vous indiquer que je suis un homme imparfait pouvant commettre des erreurs.
Mais le plus important dans la vie, est le futur. Oui, certains tombent, mais le plus important est de prendre son occasion de chute comme un enseignement se lever et foncer.


Ce qui est bien dommage dans l’Église de nos jour, est que lorsqu’un soldat tombe sur le champ de bataille, l’on cherche à l’achever et ceux qui le font sont ceux qui prétendent avoir l’Esprit de Dieu.

Aujourd’hui étant libéré de l’emprise de la prison, j’ai décidé de jouer le rôle prophétique qui m’est imparti c’est à dire la réforme de l’Eglise à l’image de l’Eglise primitive.
Certains journalistes proches de certains pasteurs ne me laisseront pas tranquille je le sait bien, mais il faut choisir entre foncer ou se taire. J’ai fait un choix, celui de foncer, car l’Eglise est aujourd’hui sous l’emprise du diable.

Aujourd’hui plusieurs Eglises sont fermées, des chrétiens mal affermis ont brûler leurs bibles pour la simple raison que plusieurs pasteurs ont prophétisé une victoire de LG.
Cette crise politique après celle de la fameuse affaire Béhanzin et de placement d’argent est la goutte d’eau qui doit amener tous les vrais fils du royaume à se lever sans tenir compte des évènements du passé comme le dit Esaie 43v18 à 19 pour combattre le bon combat de la sanctification de l’Eglise.

Chère sœur, à votre niveau Dieu vous a certes donné des talents et j’aimerais vous indiquer comme moi pour tous ce que Dieu a injecté en nous, nous seront juger. 


Je crois au potentiel qui est en vous et j’aimerais ici demander à Dieu de faire de vous un étendard pour marqué votre génération.

Merci et que Dieu vous bénisse.

Rev Camille Makosso 

AFFAIRE MAKOSSO CAMILLE
        Le Révérend Makosso Camille est né le 14 Septembre 1979  à Adjamé Côte d’Ivoire de Monsieur Makosso Augustin et Madame Gamou Aline. Il est marié et père de 05 enfant dont 01 garçon et 04 filles. Il est diplômé de la prestigieuse « Institut Biblique International du Rhema » dont le siège est basé à Tulsa dans l’Etat du Texas aux États Unis d’Amérique.
Il est le président fondateur du « Ministère International des Gagneurs d’Ames » depuis 1999. www.migainternational.ca.cx
Il est le président fondateur de la « Fédération Ivoirienne des Communautés Évangéliques » depuis 2003 un réseau de 54 Eglises. www.ficeorganisation.ca.cx
Il est membre fondateur et vice président depuis 2007 de la « Confédération des Églises de Côte d’Ivoire » dirigé par le Bishop Kassi Célestin. Il chargé de l’organisation des convois et du pèlerinage  des hommes de Dieu étrangers en Côte d’Ivoire.
Il est le Représentant Afrique Francophone depuis 2005 de la prestigieuse institution chrétienne « Christian International Ministries Network » un réseau de plus de 10.000 Églises dont le siège est basé à santa Rosa Beach, Florida USA, représenté sur les 05 continents. www.cimn.net
Il est le Président Directeur Général de l’ONG « Alliance Chrétienne pour le Réveil en Côte d’Ivoire » depuis 2005. Une structure spécialisée dans l’organisation des pèlerinages chrétiens dans divers pays du monde entier. www.convoi.ca.cx
Il est le Président du Conseil d’administration de la Micro Finance de 1000 adhérents « CEC-le Grenier Cocody Angré » depuis 2007.
OBJECTIF DES CONVOIS
Depuis l’année 2005, le Révérend Makosso Camille a mis en place une structure dénommé « Alliance Chrétienne pour le Réveil en Côte d’Ivoire », spécialisée dans l’organisation des pèlerinages chrétiens dans divers pays du monde entier. Le but de ces convois est de permette uniquement aux pasteurs Ivoiriens et responsables d’église de représenter la Côte d’Ivoire aux grands rassemblements évangéliques (conférences, séminaires et conventions) dans le monde. C’est différentes participations permettront aux participants d’accroitre leurs connaissances bibliques, se faire de nouveaux amis et partenaires chrétiens, leur donnant aussi l’occasion de pénétrer des réseaux qui permettrons aux Églises ivoiriennes de s’auto financer pour la création de l’emploi.
Considérant que la grande famille protestante Évangélique n’avait aucun outil sérieux d’organisation de convois religieux comme les Catholiques et les Musulmans, l’ACRCI (Alliance Chrétienne pour le Réveil en Côte d’Ivoire) venait combler ce manque. Considérant l’image ternie de notre pays et la situation de crise, la participation des pasteurs Ivoiriens aux différents rassemblements mondiaux, était une occasion parfaite de parler de la situation que vivait notre pays et amener des milliers de pasteurs de divers continent à élever leur voix vers lieu en faveur d’un retour à la paix et à une prospérité sans faille de notre nation.
DÉMARCHE ADMINISTRATIVES DE L’ORGANISATION DES CONVOIS
Les statuts et règlements intérieurs ont officiellement été déposés en 2005 auprès de la préfecture d’Abidjan d’où un récépissé N° 1016/MEMID/DGAT/SDVAC du 09 février 2005 a été officiellement déposé dans l’attente de l’agrément officielle du ministère de l’intérieur.
Un courrier d’informations à été adressé en 2005 à toutes les ambassades des pays choisis pour l’organisation des convois (USA ; France ; Grande Bretagne à Accra ; Belgique ; Suisse ; Canada ; Chine, Danemark ; Brésil). Plusieurs séances de travail ont eu lieu entre le comité d’organisation dirigé par le Révérend Makosso Camille et certaines ambassades pour donner les garanties du sérieux et de retour des demandeurs de visa et potentiel visiteur pour empêcher le flux d’immigration clandestine, soucis majeur des consulats des pays sélectionnés. Des garanties de retour des délégations ont été signées avec les consulats suivants : France ; USA ; Angleterre.
Des attaches ont été prises  par le comité d’organisation avec des « Tours Opérateurs » dans les pays sélectionnées qui sont chargé de s’occuper des logements, du transport et des visites touristiques des pèlerins.
Des recherches étaient faites en accord avec CIMN (Christian International Ministries Network) des USA pour sélectionner dans le monde entier des conférences qui rassembleraient le plus de pays participants et aussi des orateurs charismatiques et oints. Une fois les conférences sélectionnées, le comité d’organisation entrait en contact avec les organisateurs qui communiquaient leurs tarifs de participation et autres conditions de participation ainsi que les critères de choix des participants, vu que certaines conférences étaient exclusivement réservées aux pasteurs et d’autres ouvertes à tous.
Le comité d’organisation une fois après avoir bouclé les différentes étapes mentionnées plus haut, annonçait par vois de presse, à la télévision et sur les ondes de la Radio Chrétienne ivoirienne l’appel à candidature précisant toujours que les convois était ouvert que aux pasteurs, diacres et anciens d’église, c’est-à-dire exclusivement à des personnes assumant une haute responsabilité dans l’Eglise et pouvant le prouver par une recommandation de leur pasteur principal nous leur confession religieuse. Chaque fois, nous précisions avec fermeté aussi les convois n’étaient en aucun cas un réseau d’immigration.
Tout candidat qui venait au sein de notre siège pour plus d’informations, était reçu au secrétariat, où une fiche de renseignement contenant toutes les informations  lui est soumise pour connaissance à savoir les documents de voyage à fournir, les modalités de paiement et critères de la conférence dans le pays sélectionné. Toutes les fiches de renseignement précisaient toujours en mention spéciale que : « L’ACRCI et son comité d’organisation n’étaient en rien une ambassade, ni un réseau d’immigration clandestine, mais juste une structure de pèlerinage chrétien pour les hommes et femmes œuvrant dans le ministère de Dieu. » Ainsi donc la délivrance du visa n’était en aucun cas de la responsabilité du comité d’organisation dirigé par le Révérend Makosso Camille. Jamais l’ACRCI ou le Révérend Makosso Camille n’a promit le visa à une tierce personne.
L’ACRCI et le comité d’organisation, apportaient juste un encadrement et conseils dans la constitution des dossiers de demande de visas des candidats en ajoutant les documents suivants : Assurance, réservation confirmé d’hôtel ; lettre d’invitation ou bulletins de participation à la conférence ; réservation de billet d’avion, prise en charge du tour opérateur avec preuve de paiement ; un ordre de mission et une lettre de recommandation de bonne moralité du candidat qui signait un engagement de retour signé et légalisé du demandeur. Le Révérend Makosso Camille dans le but d’élargir les chances d’obtention de visa se proposait de préparer psychologiquement tous les candidats-demandeurs de visa inscrit pour un convoi donné sur les différentes questions susceptibles d’être posées par le service consulaires et la conduite à tenir. Ces préparations psychologiques répondaient à un souci de satisfaire les attentes de ces hommes et femmes au service de Dieu qui désiraient découvrir d’autres mondes pour leur accroissement spirituel et social.
BILAN DES CONVOIS JUSQU’À CE JOUR
De 2005 à fin 2009, l’ACRCI grâce à ces partenaires étrangers et l’esprit d’ouverture et de confiance des consulats des ambassades accréditées en Côte d’Ivoire à organiser avec succès 34 Convois dans les pays suivants : France ; Belgique ; USA ; Canada ; Dubaï ; Chine ; Géorgie ; Turquie ; Maroc ; Singapour ;Angleterre ; Israël ; Suisse ; Hong Kong.
N.B : A précisé que tous candidats dans l’impossibilité de solder les frais à mi-parcours des démarches se décident à désister, ou ceux dont le dossier est rejeté par le comité d’organisation pour moralité douteuse, ou ceux ayant obtenu un refus de visa, étaient automatiquement remboursés dans un délai de 60 jours maximum, vu souvent la lenteur constaté dans le recouvrement des fonds préalablement acheminés aux organisateurs des conférences et des Tours opérateurs. Toutes ces closes de contrat étaient mentionner dans la fiche d’inscription que chaque candidats lisait et signait sans contrainte, ni pression.
GENÈSES DU DÉBUT DES PROBLÈMES QUI ONT ENTRAINER LE CHAOS.
Suite à la nomination du Révérend Makosso Camille comme PCA de la micro finance « CEC le Grenier » section Cocody Angré en 2008 et vu la croissance massive des candidats aux différents  voyages organisés, une nouvelle équipe fut mises en place pour donner les informations aux différents candidats, vérifier la crédibilité et les motivation de participation, ainsi que les responsabilités que les candidats occupent dans leurs églises respectives, faire les enregistrements et inscription, encaisser les paiement et piloter les différentes démarches d’avant la date de départ.
L’équipe était dirigée par la nouvelle assistante de direction du Révérend Makosso Camille, Mlle Gboé Nicole qui avait préalablement suivit un stage de 06 mois dans nos services pour s’imprégner des méthodes de travail et de sélection des candidatures aux différents voyages.
Vu le caractère sensible du voyage et que ce réseau de voyage était trop convoité par les prédateurs de l’immigration clandestine, ceux-ci ont réussi à séduire Mlle Gboé Nicole qui leur demandait le plus souvent le double du coût du voyage pour leur inscription. Ces personnes n’étant ni pasteurs, ni responsable dans aucune église, réussissaient à s’entendre hors des locaux avec la jeune dame pour participer aux convois dans le but de ne plus revenir dans leur pays d’origine, ce qui était contre le code de conduite et condition de participation tel que mentionner dans les différents contrats que ceux-ci souscrivaient au départ.
Le problème est né du fait d’un détournement minutieusement orchestré par mon ex-assistante à qui je faisais entièrement confiance, qui profitait de mon absence due à mes nombreux voyages en Europe et en Amérique pour faire des inscriptions parallèles des personnes non reconnues pasteurs, ni responsables dans une Église et ensuite détourner ces fonds à ses propres fins. Les montants décaissés en février 2009 pour le remboursement de ceux n’ayant pas pu voyager en Janvier 2009 atteignant plus de 33 millions ont aussi été détournés par cette jeune dame qui a établi de fausses décharges de remboursement, prétextant aux pauvres victimes attendant leur remboursement que les partenaires étrangers n’avaient pas encore retournés les fonds envoyés pour leur participation. Vu l’expérience, la notoriété de l’ACRCI (Alliance Chrétienne pour le Réveil en Côte d’Ivoire) et sa crédibilité auprès des consulats des ambassades accréditées en Côte d’Ivoire, les victimes étaient séduites par la jeune dame qui souvent se rendait aux domiciles des candidats afin d’effectuer des encaissements au nom de l’organisation, ce qui faisait que plusieurs victimes ne se rendaient plus dans nos locaux pour avoir l’évolution des dossiers qui en réalité n’existaient pas dans nos fichiers. Mlle Gboé Nicole avait mis un circuit parallèle qui détournait les candidats de nos locaux en abusant de sa qualité d’assistante du Révérend Makosso Camille pour escroquer les candidats, détournant pour son compte les fonds d’inscription et les fonds allouées aux remboursements.
Considérant que tout le personnel était chrétiens et que le recrutement du personnel se faisait sur la paternité à la religion chrétienne qui prône les vertus morales, la direction de l’ACRCI était loin de s’imaginer que derrière la soutane se cachait un poignard, aussi derrière le visage angélique de Mlle Gboé Nicole ce cachait les abus de confiances et détournements des fonds alors qu’elle avait la pleine confiance de tout le conseil d’administration de l’ACRCI.
QUAND ET COMMENT LA DIRECTION A CONSTATE LES FAITS DE DÉTOURNEMENT ET QU’AVEZ-VOUS FAIT ?
Nous avons commencé à pressentir le coup lorsque certains de nos agents de sécurité rapportaient au Révérend Makosso Camille lors de ses retours de convois que certains éléments de la police criminelle étaient passés dans nos locaux déposer des convocations à répondre.
Ayant pris connaissance des convocations, le Président Makosso Camille se rendit immédiatement dans les locaux de la Police Criminelle pour y répondre. Grande fut sa surprise de se retrouver en face de certains voyageur qui dans nos fichiers avaient déjà été remboursés et d’autres inconnus de nos fichiers comptables, mais qui portait malheureusement des attestations de paiement de nos services. Ils affirmaient porter plainte contre l’ACRCI, affirmant avoir versé de l’argent contre reçu de versement dans les mains de Mlle Gboé Nicole.
En face de toutes ces plaintes, une réunion du conseil d’administration fut convoquéee urgemment au cours de laquelle Mlle Gboé Nicole devant les preuves présentées par le Révérend Makosso Camille et des témoignages des premières victimes convoquées avoua confuse et en larmes ses détournements.
 Nos locaux n’étant pas loin du 22ème Arrondissement de Police, une plainte en bonne et due forme fut portée contre Mlle Gboé Nicole pour détournement des fonds, afin qu’une enquête soit diligentée pour connaître la profondeur des fonds détournés afin que la justice tranche sur le cas de Mlle Gboé Nicole. L’affaire fut confiée au Lt Gaha Gervais, qui auditionna brièvement les deux parties, où Mlle Gboé Nicole une fois de plus face à, l’interrogatoire de l’officier de police fondit en larmes, avouant comment elle procédait et suppliait l’officier de ne pas l’envoyer en prison. Le Lt Gaha en Charge du dossier alla voir Madame le Commissaire qui signa le billet d’écrou de Mlle Gboé Nicole et rendez vous nous a été donné le lundi qui suivait vu que nous étions un samedi.
Le jour de la convocation, nous nous présentions à l’heure indiquée, mais hélas grande, troublante et choquante fut notre surprise de constater que Mlle Gboé Nicole fut libérée sur convocation après notre départ du commissariat dans des conditions obscures, sans que même le commissaire dudit commissariat ne soit informé et pourtant le billet d’écrou fut signé devant nous. Malgré nos protestations, le Lt Gaha Gervais, nous fit savoir qu’en sa qualité d’O.P.J (Officier de la Police Judiciaire), il était libre de la libérer sur convocation. Depuis ce jour, Mlle Gboé Nicole est portée disparue. Toutes nos investigations et même les plaintes portées à la Brigade de recherche et à la Police Criminelle par voie de soit transmit du parquet Abidjan-Plateau n’ont rien donné jusqu’à ce jour.
QUE FUT L’ATTITUDE ADOPTER PAR LA DIRECTION DE L’ACRCI ?
Soucieuse de garder sa bonne réputation et sa crédibilité et cela malgré le préjudice grave encaissé. Au lieu de fermer les locaux pour faillite ou fuir nos responsabilités, nous avons décidé d’affronter le problème pour la dignité de l’Eglise et la crainte de Dieu. Au vu des nombreuses plaintes contre l’organisation, le Révérend Makosso Camille président de l’ACRCI conformément aux statuts et règlements intérieurs de l’organisation, s’est rendu au parquet d’Abidjan Plateau pour exposer les faits aux autorités judiciaires de la Côte d’Ivoire. C’est le parquet qui conseilla au Révérend Makosso Camille de solliciter un délai de grâce vu que notre intention était le remboursement de toutes les victimes. Compte tenu du fait que le Révérend Makosso Camille avait apporté les preuves qui atteste sa bonne foi, son honorabilité et sa profession de serviteur de Dieu. Depuis plus de 05 (cinq) ans nous avons toujours organisé des convois sérieux et il n’y a jamais eu une quelconque plainte contre l’ACRCI et son président. Depuis 05 ans, tous ceux qui n’avaient pu voyager pour des raisons quelconques ont toujours été remboursés. Sur présentation de toutes les preuves d’un détournement de fondsperpétré par Mlle Gboé Nicole et la bonne moralité de l’ACRCI, un délai de grâce délivré par la justice de Côte d’Ivoire nous a été accordé. Juste après la disparition de Mlle Gboé Nicole, c’est un premier montant de 33 millions de franc Cfa qui a été constaté. C’est sur cette base que nous avons sollicité le délai de grâce pour rembourser sans pression les premières victimes enregistrés.

lire la deuxième partie 

categories 225newsDossier

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


9 thoughts on “AFFAIRE MAKOSSO CAMILLE: LE REVEREND DIT TOUT (1)

  1. Bonjour, je remarque que dans les récit du Rvd Makosso, il n’a pas dit pourquoi lui, il a été écroué à la MACA. Alors que c’est Mlle Gboé qui devrait être incarcérée… cloclo

  2. @Cloclo: devant la disparition mystérieuse de Mlle Gboé Nicole, qui était une employée de la structure du révérend Makosso et qui agissait au nom de ladite structure, je crois que c’est à lui qu’il revient de rembourser les personnes qui ont été lésé! Mais bon, je crois que ceux qui ont fait le droit pourront mieux nous éclairer!

  3. Révérend Makosso Camille, que Dieu te bénisse pour ces détails de taille. Que Dieu te soutienne. Hortence.

  4. Mais Gboé Nicole là, elle arrive à bien dormir la nuit??! tu es rentrée dans église là, c’est pour mieux voler,eeeeh, les gens n’ont plus peur deh. Non, j’ai envie de la gifler moi même, à cause de toi un innocent va en prison, son nom est sali, toi tu es cachée mais LA ROUE TOURNE Gboé Nicole, elle va pas bien finir sa vie cette femme là ça c’est sur qu’elle a graissé normalement la patte au lieutenant pour qu’il la libère vite comme ça, peut-être même qu’elle a donné ses fesses en garde à vue là bas,elle n’a pas de dignité oh. L’argent là on meurt pour laisser, le jour où les gens vont comprendre ça…

  5. QUESTIONS AU REVEREND CAMILLE MAKOSSO
    -NICOLAS SARCOZY ET L’INSTALLATION FORCEE DE OUATTARA VIENNENT ILS DE DIEU?

  6. L’Eglise est apolitique. Mon boulot n’est pas de prophétiser pour savoir qui viens de Dieu, mais mon boulot est de mettre tout en oeuvre pour vider le royaume de satan des âmes qu’il détiens. j’aimerais vous indiquer que dès j’aurai fini d’écrire cette note plus de 3 personnes dans le monde seront mortes sans jésus et nous devons nous lever pour accomplir l’unique mission qui nous reviens qui est l’évangélisation. Rev Camille Makosso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.