AKWABA CULTURE / COMMUNIQUE DE PRESSE



 
Listedes ouvrages finalistes du Prix Ivoire 2011
 
Le jury chargé desélectionner les ouvrages finalistes du Prix Ivoire pour la LittératureAfricaine d’Expression Francophone 2011, présidé par le critique littéraireivoirien Michel Koffi, a achevé ses travaux. La liste des cinq (5) ouvragesretenus pour la finale est suivante :
 
                                1/ Takia Nafissatou FALL, Comme un ciel d’hivernage,roman, éd. L’Harmattan, 2011, 161p ;
                       2/ Frédéric GRAH MEL, FélixHouphouët-Boigny, biographie, tome 2 (L’Epreuve du pouvoir, 632 p) et tome3 ( La Fin et la suite, 610 p), éd. du Cerap / éd. Karthala, 2010 ;
                       3/ Georges HOLASSEY, Gorée, les esclaves ypleurent encore, nouvelles, éd. Le Mono, 2010, pages ;
                         4/ Gaston OUASSENAN, Pauvre petiteorpheline ; la voix d’une mère dans l’au-delà, roman, éd. L’Harmattan,2010, 169 p ;
                      5/ Fantah TOURE, Des nouvelles du sud,nouvelles, éd. L’Harmattan, 2011, 111p.
Etaient enlice quarante (40) titres présentés par seize (16) maisons d’édition, enprovenance de plusieurs pays africains dont la Guinée, le Sénégal, leMali, le Burundi, le Togo, le Cameroun, le Burkina, et la Côte d’Ivoire.
Le Prix Ivoirepour la Littérature Africaine d’Expression Francophone 2011 sera décerné aucours d’une cérémonie placée sous la présidence du Ministre de la Culture et dela Francophonie , et le parrainage du Ministre de la Communication le 5novembre 2011 à Abidjan , en présence d’écrivains africains invités pour lacirconstance. Il est doté d’une enveloppe d’un (1) million de francs CFA offertpar l’Ambassade de France.
 
L’écrivainCharles NOKAN est le président du jury final chargé de la désignation dulauréat parmi les cinq (5) finalistes. Il sera secondé par Werewere Liking,prix Noma 2005 et Foua Ernest de Saint Sauveur, président de l’association desécrivains de Côte d’Ivoire.  
Créé en 2008par Akwaba Culture, une association de droit ivoirien, le Prix Ivoire pour laLittérature Africaine d’Expression Francophone est attribué chaque année.Il  bénéficie du soutien du ministère de la Culture et de la Francophoniede Côte d’Ivoire et de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire.
 
Les lauréats des précédenteséditions du Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’ExpressionFrancophone sont :
          2008 : Racine Kane(Sénégal), Les Ballades nostalgiques, roman, éd. Panfrika / Silex /Nouvelles du Sud ; Mention Spéciale à SallaNiang (Sénégal), La dernière lettre, roman, éd. PrésenceAfricaine ;
          2009 : Tiburce Koffi (Côted’Ivoire), Mémoire d’une tombe, roman, éd. CEDA/ NEI/ PrésenceAfricaine ;
          2010 : ElisabethEwombè-Moundo (Cameroun), La nuit du monde à l’envers, roman,Dakar, éd. Panafrika / Silex / Nouvelles du Sud, 2009. 
 
A chacune des éditions du Prix,de grands noms de la littérature africaine participent à la cérémonie de remisedu prix au lauréat. Ainsi, ont été invités :
–         2008 : Seydou Badian (Mali),Aminata Sow Fall (Sénégal), Christiane Diop (Ed. Présence Africaine;Sénégal) ;
–         2009 : Djibril TamsirNiane (Guinée), Cheikh Hamidou Kane (Sénégal) ;
–         2010 : FrédéricPacéré  Titinga (Burkina Faso), Paul Dakéyo (Cameroun),Boucacar Boris Diop (Sénégal).
 Pour cette édition 2011,le célèbre écrivain Henri Lopes a confirmé sa participation comme invitéd’honneur à la cérémonie de remise.
L’association Akwaba Culturefélicite tous les participants au Prix Ivoire pour la LittératureAfricaine d’Expression Francophone et souhaite bon vent aux cinq (5)finalistes.   
 
 
                                                        Fait à Abidjan, le 8 août2011
L’AssociationAKWABA CULTURE
categories 225newsEventLittérature

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Un commentaire sur “AKWABA CULTURE / COMMUNIQUE DE PRESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.