ALASSANE OUATTARA ENFIN INVESTI : QUE SE TAISENT LES GRIOTS


22 Mai. 2011

Certains s’attendaient à une intervention divine la veille. Les rumeurs d’attaque organisées par des partisans encore fidèles à Gbagbo avaient envahi la ville et les tirs sporadiques de kalach qui déchiraient l’air exacerbaient ce climat d’incertitude.
Mais rien de tout cela n’a eu lieu. Aucun kamikaze n’est venu se faire exploser dans la salle, destabilisant ainsi l’ordre mondial. Alassane Ouattara a été investi officiellement et légalement, devant un parterre de personnalités d’ici et d’ailleurs. La salle était bondée et on a même dû demander aux ivoiriens de céder leur place aux délégations étrangères. Cela dénote pour moi d’un manque cruel d’organisation, mais bon passons.
Le pays tout entier était mobilisé pour l’occasion et dans chaque quartier, les supporters d’ADO jubilaient et célébraient en fanfare la victoire du bien sur le mal.

Parce que Gbagbo est devenu aujourd’hui l’image la plus représentative du diable. Tout ce qu’il a fait depuis qu’il est né est répréhensible et condamnable. Au point où des gens bardés de gris-gris, osent l’accuser lui aussi d’occultisme!

Ouattara a gagné. Que ce soit loyalement ou pas, il est là, et pour cinq ans au moins. Avec la constitution qu’il a promis de toiletter, on ne sais jamais, un deuxième mandat est à envisager. J’espère que cette investiture permettra au pays tout entier de sortir de l’ornière.

Si le grand combattant Wattao même a ôté sa tenue de combat pour apparaître tout beau, tout propre, coiffé et rasé de près, dans une belle tenue militaire neuve, agrémentée d’un petit béret, ses brèches passant même presque inaperçues, cela veut dire que la guerre est belle et bien finie.
 
La guerre est finie, on doit se (re)mettre au travail. La TCI, si elle doit continuer d’exister, doit par exemple retravailler sa grille de programme et s’ouvrir à l’opposition, s’il en reste encore une.  Nous avons condamner la RTI ( LMP TV) , ce n’est pas pour tomber dans RHDP TV.

C’est intellectuellement fatiguant et ennuyeux de voir se succéder des griots de Alassane Ouattara du matin au soir. Cela me rappelle un peu la fin du règne de Gbagbo.
« Alassane Ouattara, un homme bon, au cœur blanc, et à l’intelligence souriante. 
Alassane Ouattara, son sourire, dit: viens, je t’aime!
Ce monsieur fait tellement confiance à l’homme,  qu’on se demande parfois s’il n’en fait pas un peu trop, s’il n’exagère pas! Il pense que comme lui tout le monde ne médite pas le mal ».

Il est tant que les griots se taisent et que le grand Alassane se mette au travail. Franchement je ne sais pas si notre nouveau Président a conscience des lourdes attentes et des grandes espérances qui sont placées en lui.
J’espère qu’il se montrera à la hauteur. De toutes les façons, c’est au pied du mur qu’on voit le bon maçon et ADO est au pied du mur. Chanter ses louanges ne le rendra ni plus musclé, ni plus adroit! Le temps des paroles est passé, il faut agir maintenant.
Si les RHDP, reprochaient à Gbagbo d’utiliser les huit ans de guerre comme prétexte pour ne pas travailler, ils ne peuvent logiquement pas non plus utiliser les six mois de crise pour justifier leurs inaptitudes.

Akwaba monsieur le Président, de grands défis vous attendent!

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.