Allaitement maternel en public: A quel sein se vouer ?


17 Juin. 2014

téléchargement

Avant de devenir mère, je ne m’étais jamais demandée si oui ou non j’aurais un jour honte de me déshabiller en public. C’était hors de question. Le problème ne se posait même pas. Mais bébé est arrivé, et avec lui le passage obligé par la tétée, tétée qui doit parfois se faire hors du confort de la maison, sous les yeux de voisins inconnus ou non, qui ne se gênent pas pour regarder. En Afrique, contrairement aux débats que cela suscitent dans les pays occidentaux, donner le sein en public n’est pas un problème. On encourage même vivement l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six mois: nourriture gratuite, à profusion et sans additif chimique. Idéal quand on est pauvre, n’est-ce pas? Quelqu’un me disait d’ailleurs que cela expliquait pourquoi certaines mères donnaient le sein jusqu’à l’âge de deux ans voire plus. Cela règlerait la question de l’incontournable « goûter de 16h » que l’enfant ne manque pas de réclamer.

Ici, ce sont les femmes qui rechignent à allaiter leur bébé qui se font souvent houspiller. »Mais l’enfant à faim, donne lui le sein, qu’est-ce tu attends » « sors ton sein, l’enfant va manger ». Ce sont les mères qui hésitent à se dénuder ou qui couvrent le visage de l’enfant, et le sein par la même occasion, avec une serviette qui sont regardées comme des bêtes de foire. « Tu vas étouffer l’enfant? Il a chaud. Enfant les gens cherchent là, toi tu as eu, tu as honte de lui donner le sein? ».

Le fait est qu’il existe ce postulat selon lequel, après toutes ces heures passées à l’horizontal, toutes les visites gynécologiques, tous les examens subis avant, pendant et après la grossesse, par un personnel médical plus ou moins nombreux, la femme doit avoir automatiquement perdue toute pudeur. « Quand on accouche là, on n’a plus honte oh ». La nudité ne doit plus rien représenter pour une mère. Certains ne voient pas vraiment le malaise, et ce, en toute bonne foi. Fourrer un sein dans la bouche d’un enfant dans un bus, c’est aussi facile que sortir son outil reproducteur pour uriner dans la rue. C’est un « geste naturel ».

Mais non, ce n’est pas aussi simple, en tout cas pour moi, et heureusement pas pour quelques femmes que j’ai pu côtoyer. Heureusement parce que grâce à elles, j’ai su que je n’étais ni un alien, ni une mère exécrable. En plus les gens n’ont même pas l’élégance de détourner le regard pendant la tétée. C’est à ce moment précis qu’ils écarquillent bien les yeux pour observer à loisir tout les contours d’un sein qu’ils convoitaient peut-être depuis longtemps mais dont la vue leur était interdite avant bébé. Je crois qu’on peut être une mère et une femme avec tout ce que cela peut impliquer de pudeur et/ou de dignité. Peut-être qu’à la longue, le malaise finira par disparaître, mais pour le moment, souffrez de mes scrupules.

categories ConfidenceDébat

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

7 thoughts on “Allaitement maternel en public: A quel sein se vouer ?

  1. Je ne suis pas encore mère mais je te comprends. Tu pourrais peut être utiliser les soutiens avec fermeture éclair au niveau des tetons

  2. Il n’y a pas de convoitise dans le regard de ces personnes « indiscrètes ». la tétée n’a rien de sexy ici comme ailleurs. C’est plutôt l’intimité mère-enfant, ce moment si attendrissant qu’on aime bien admirer. Le hommes sont (peut-être) émus parce qu’il y voient un acte noble ou bien ils essaient de se rappeler de cette époque de leur vie. Les femmes regardent a cause des phéromones dégagées par le femme enceinte ou la nourrice qui leur donnent ne serait-ce qu’a ce moment précis l’envie d’être mères elles-aussi. Donc sors le goûter de papounin il va manger! lol 😀

  3. Affaire de sein a bb. Cela a été difficile pr moi ici . mais lenft a faim on FAI loi. Surtt a des occasions com les mariages ou tu es sapée dans ton bustier et que le petit refuse le biberon. Oui c clair certains ne se gène pas pour mater les beaux seins gonflés de la nourrice mais on est obligé de dépasser tous ces complexes et nourrir l’enfant

  4. Je ne viens pas parler d’allaitement mais d’un fait qui m’a choqué. Ce matin en passant devant la sûreté au plateau j’ai assisté à une bagarre opposant une jeune dame et des policiers. Le motif de la bagarre était que la jeune femme étant mal habillée elle ne pouvait accéder à la structure ci dessus mentionnée. Elle fut brutalement bousculer, et lorsqu’elle parlait de ses droits (une binguiste apparemment) la foule et les policiers lui criaient 《or quitte ici, on dit tu rentres pas, faut partir…》avec des jurons. La jeune femme était vêtu vêtue d’une robe en tissu sans manches qui lui arrivait avant les genoux. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi j’étais choqué d’une telle attitude de la part des policiers et de la foule.

  5. hummmm tu as rop bien parlé!!! « Quand on accouche là, on n’a plus honte oh »! Qui leur a dit xa!!! c’est la partie ou ils crient tous sur toi dans le gbaka  »mais faut lui donner sein il pleure oh » eehhhh! c’est votre affaire?qui a dit que quand l’enfant pleure on doit lui fourrer le sein dans la bouche immédiatement!!! des voyeurs oui!!! bref je suis soulagée de voir que je n’ai rien d’anormal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.