ASSAINISSEMENT MUSCLÉ D’ABIDJAN


11 Août. 2011

Les braves balayeuses ont envahi la rue et prennent leur travail tellement à cœur que les véhicules ne leur font même pas peur. Dans un zèle sans nom, c’est à peine si elles ne soulèvent pas les roues de votre voiture pour balayer en dessous. Des jeunes gens sautent courageusement dans le ventre des caniveaux pour en faire sortir les boyaux nauséabonds afin d’assurer un écoulement plus aisé des eaux de ruissellement. Tel est le spectacle que les ivoiriens vivent depuis l’avènement à la magistrature suprême de Alassane Ouattara alias la Solution. 
Mais encore une fois des murmures s’élèvent. Il s’agit de l’opération de propreté forcé, comme pourraient être qualifiée les descentes Kamikaze de Mme Anne Ouloto, Ministre de la Salubrité Urbaine. 
Casses, destructions, populations déguerpies…en tout cas personne ne peut dire que celle qu’on a surnommé « Maman Bulldozer » ne travaille pas.  Le problème de méthode se pose pourtant. 
J’étais dans un transport en commun dernièrement. Trois cargos de militaires, pleins, ont stationnés. Très vite les éléments ce sont postés un peu partout. Un couple qui utilisait un téléphone portable pour filmer la scène a vu l’appareil arraché. J’ai quitté les lieux avant de savoir s’ils l’ont récupéré ou pas.
Mon voisin de gauche qui avait commencé à se plaindre bien avant à repris du poil de la bête.
« -Je n’en veux pas à ceux là! Ce ne sont que des exécutants. Moi j’en veux à la tête. Aux dirigeants. On sort d’une crise grave, les gens sont morts. On n’est même pas encore bien réconciliés. On parle de législative avant la fin de l’année. Rien n’est fait pour que cela se tienne. Après quand on ne pourra pas respecter les échéances, ils vont jouer aux étonnés. Et puis ils sont là c’est déguerpir les gens, casser les maisons et les commerces des honnêtes citoyens qui les intéressent. Ils vont venir encore augmenter le taux de chômage déjà élevé, pousséerles jeunes à devenir des délinquants. Est-ce que c’est vraiment urgent? Ce n’est pas une priorité ».
Et beaucoup partagent son avis. Il est vrai que les ordures étaient devenues de grosses verrues purulentes sur le visage de notre perle des lagunes. Quelque chose devait être fait et vite pour la santé de tous. Mais la destruction des constructions anarchiques pouvait très bien être reportée compte tenu du nombre de chômeur déjà élevé à cause de la crise! En plus quand ils détruisent, ils ne nettoient pas immédiatement. Abidjan ressemble donc a un gros chantier, un territoire sinistré et ce n’est pas vraiment beau à voir.
Ce matin deux personnes discutaient chaudement non loin de moi. L’une se plaignait du fait qu’aucun préavis n’a été donné aux propriétaires, aucun dédommagement n’a été prévu, aucune attribution de nouveau logement, rien. L’autre soutenait mordicus que ces personnes victimes étaient informées depuis l’époque de Bédié qu’elles n’étaient pas en règle avec l’Etat ivoirien, puisqu’elles empiétaient sur les espaces de la mairie. Elles auraient dû s’exécuter depuis lors.
C’est dire donc que cette opération fait couler énormément de salive et gagnerait, pourquoi pas, à être le sujet d’un débat télévisé sur la nouvelle RTI 1 avec téléphone ouvert au public pour que la population puisse s’exprimer. La sensibilisation doit aussi être accrue parce que je continue de voir des gens jeter des ordures dans la rue,  cracher , uriner etc…
Communication, Action, Sensibilisation!
Le débat est ouvert, chers lecteurs et lectrices!
categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

7 thoughts on “ASSAINISSEMENT MUSCLÉ D’ABIDJAN

  1. Très beau sujet! certains ont raison de se plaindre mais sur l’autre face on aussi tord. Comme on le dirait  » on ne fait pas d’omelettes sans casser les œufs  » l’on s’est plaint de l’insalubrité des constructions anarchiques et de pleins d’autres choses. finalement que voulons nous. si ces constructions étaient détruites au moment de leur mise en place on n’aurait pas crier gare mais vu que certains en tirent des bénéfices ou s’y sentent mieux veulent aujourd’hui les défendre. Je suppose que si ces mesures on été prise c’est en parfaite connaissance de cause et surement ajuster des mesures pour ne pas les délaisser. Mais dans tout ça le chômage arrange qui? Ni la population à plus forte raison le président qui ne cessent de dire qu’il y aura du boulot pour tout le monde tout n’est pas parfait mais attendons de voir la suite de ces actions avant de juger car ce n’est que le début ils nous doivent des comptes au « finish ».

  2. Rendre un pays propre c’est bon mais il faut savoir s’y prendre afin de ne pas créer d’autres problèmes en le faisant. Il faut une communication et des négociations autour de l’affaire. Il faut expliquer aux gens la situation et trouver des solutions pour eux. Dans le cas contraire la solution deviendra problème et les pluies de milliard se tranesformeront en pluie de chomages.

  3. Merci pour ce bel article. Je crois pour ma part que la destruction des occupations dites anarchique n’avait sa raison en ce moment. le plus urgent actuellement c’est la survie des ivoirien.

  4. on ne peut pas faire d’omelettes sans casser les œufs certes, mais encore faut il choisir l’endroit où les casser. Parce que si c’est dans l’omelette plutôt qu’en dehors, le goût est loin d’être celui qu’on attend…
    Assainissement oui, mais la publication d’un chronogramme établi par secteur ou sous secteur selon l’urgence aurait été souhaitable.La destruction des constructions anarchiques ne date pas d’aujourd’hui. La mise en application s’était toujours heurtée à la réticence des commerçants, ce qui est compréhensible, on ne peut leur en vouloir de protéger leur gagne pain…La ville reprend des couleurs et la salubrité est le nouveau cheval de bataille.
    Cependant la conséquence de cet assainissement « musclé » est l’augmentation du taux de chômage et surtout la frustration et le mécontentement d’une frange grandissante de la population.
    Le mieux est parfois l’ennemi du bien alors…

  5. Juguler le chomage n’est pas une des prerogatives du ministere de la salubrite urbaine. Il a un probleme d’insalubrite et l’operation ville propre visait ce probleme la. Maintenant c’est clair qu’il y a des repercussions notamment au niveau du chomage, mais ca c’est au ministere de l’emploi de s’en charger! Surement, il y aurait du avoir coordination au niveau des 2 ministeres puisque l’action de l’un engage la participation de l’autre. Si quelque chose doit etre decrie c’est ce manque de coordination et l’inaction flagrante du ministere de l’emploi. Mme Oulotto va pas mettre en place des structures pour creer des emplois ou reorienter ceux qui viennent de perdre le leur a cause de cette operation! Mais quand elle recoit le feu vert de ses superieurs hierarchiques a savoir le PR et le PM, elle est totalement dans son bon droit. Gerer les effets secondaires et tertiaires releve de ces memes superieurs. Donc le gouvernement a commence quelque chose qu’il ne peut pas maitriser…comme beaucoup d’autres choses d’ailleurs.

  6. Évidemment que le champ d’action du ministère de la salubrité urbaine ne concerne pas l’absorption du chômage! il n’en a jamais été autrement sous nos cieux et encore moins ailleurs. La dénomination de ce ministère est évocatrice.
    Je suis aussi d’avis que la gestion des effets secondaires n’incombe nullement à Mme Oulotto.
    Le chômage ici évoqué est malheureusement un effet collatéral inévitable, une conséquence de l’assainissement « musclé » auquel nous assistons.
    Elle a eu « le feu vert » certes, la ville en avait vraiment besoin et est entrain de prendre une vraie bouffée d’oxygène. Cependant mon problème se pose au niveau de la forme et non du fond tout simplement. Le fait de construire sur le domaine publique exposait les commerçants concernés à une éventuelle destruction un jour ou l’autre …
    A mon humble avis, il aurait fallu établir un programme d’assainissement communiqué aux concernés et relayé par nos média, et peut être trouver des palliatifs pour certains opérateurs. Etapes par étapes, le choc aurait été (peut être) plus facile à encaisser, la crise post-électorale ayant déjà durement éprouvé les finances des uns et des autres.
    Je suis pour un changement qui se fait avec méthodes et manières même si j’aspire à ce que Abidjan redevienne la perle des lagunes …

  7. @Bee; En somme l’operation d’assainissement est un echec puisqu’elle expose la faillite collective du gouvernement (ministeres). Un programme d’assainissement adequat pour resorber l’insalubrite d’Abidjan va forcement se faire par des destructions qui ne peuvent se faire sans un programme de reamenagement et relocalisation des commerces et habitats. Un tel programme de reamenagement doit forcement impliquer les ministeres du plan, de la contrusction de l’assainissement et de l’urbanisme, et celui de l’environnement et du developement durable. Quand on sait qu’ineluctablement des emplois seront supprimes, le ministere de l’emploi doit intervenir a defaut de se premunir. Concernant les operateurs economiques, ca concernent les ministeres de l’economie, des infrastructures economiques, et de la promotion des PME. Ce manque de coordination temoigne du manque de vision et/ou de planning, ce qui est la faute du PR et du PM.
    Meme avec cette coordination ideale, quand le ministere de l’interieur n’a pas encore resolu le probleme de l’insecurite, qu’on informe pas ceux qui des demain n’auront ni maison ni emploi–ce qui est une faillite du ministeres des libertes publiques–, que ces memes victimes nont pas de recours possibles en justice parceque celle ci ne fait pas le droit…c’est evident que l’operation ville propre n’intervient pas au bon moment.
    [Sinon, je suis d’avis avec toi]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.