CES BARRAGES PATRIOTIQUES…


05 Mar. 2011

Le général de l’État, Ministre de la rue, Blé Goudé Charles, je pense qu’il me faudra consacrer un post entier à cet homme au charisme incontestable qui a comme envoûté la jeunesse ivoirienne.
Pour l’heure c’est d’un de ses mots d’ordres dont je veux parler : celui concernant les barrages que tout patriote digne de ce nom dois ériger pour procéder à des fouilles de véhicules afin d’empêcher les rebelles de circuler.
L’idée n’est pas mauvaise, mais ne méritait-elle pas d’être mûrement réfléchie et un peu organisée avant d’être balancée comme cela à la télévision?
M. Blé Goudé a-t-il vraiment pleinement conscience des implications de ce qu’il a demandé?
Aujourd’hui à chaque 200 mètres, des barrages de fortunes sont dressés. Des jeunes dont on ne connait pas l’identité, qui dans certains endroits se maquillent le visage avec du charbon noir, se parent de feuilles, de cagoules, ces jeunes qui ressemblent eux-même à des assaillants, ce sont ceux à qui on doit permettre de nous fouiller. Au nom de quoi? Sont-ils des corps habillés?
Et si ce sont des voleurs? Des bandits qui en profitent pour dépouiller les gens? Cela est déjà arrivé, malheureusement. Mais ce ne sont que des dommages collatéraux, n’est-ce pas?
Au début ils fouillaient uniquement les coffres, puis ils sont passés à l’intérieur des véhicules, puis ce sont aux passagers qu’on demandent de descendre, après ont fouillera sans doute les sacs à mains, et pourquoi pas on arrivera aux fouilles corporelles, où on tripotera les gens à loisirs sans que quiconque ne puisse rien dire, parce que Blé Goudé le ministre général aura parlé?  Où va-t-on? Chacun vivant terré chez lui? et là encore, on est même plus en sécurité.
Car on assiste aujourd’hui à des débordements regrettables. Des fouilles inattendues et pillages des maisons des membres du RHDP réfugiés au Golf ou non. Il parait qu’on a brûlé un monsieur juste parce qu’il était en boubou et qu’il ne parlait pas Français.
Si c’est vrai, c’est vraiment regrettable. Et des assaillants sont attrapés tous les jours, confortant les jeunes dans leur position alors qu’il y a tellement d’erreurs qui sont commises……
Dans les zones aux mains des forces nouvelles également, ce genre d’injustice envers le camp opposé sont de mise.
On ne juge plus, on ne conduit plus à la police, on ne frappe même plus, on brûle directement. Les ivoiriens, avec leurs airs de « choco » comme on dit, les « bluffeur », propre sur eux, sont entrain de devenir des barbares, des sauvages, sans aucun scrupules pour la vie humaine et cette remarque est valable pour les deux camps.
Que Dieu donne la sagesse à Blé Goudé qui semble être le nouveau président homme fort de la Côte d’Ivoire, afin qu’il prenne les bonnes décisions.

Que Dieu nous bénisse…

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.