CHARLES ALAO SHOWCASE: LE CR DETAILLÉ


21 Nov. 2011

L’acoustic a accueilli hier le Showcase de Charles Alao. L’évènement était organisé par ODP Entertainment, la nouvelle agence évènementielle de Olivier De Pekine. Il avait l’appui de AOS organisation, déjà rodée dans l’organisation de tels évènements. 
Cette union des forces n’a pas été assez puissante pour lutter contre un fléau récurrent, que j’ai mal de citer encore une fois : le retard.
Attendu pour 18H, c’est à 19H et quelques poussières que Olivier De Pekine a pris la paroles pour tenter de faire oublier au public, cette longue attente. Il a énuméré brièvement les grandes étapes de la cérémonie, présenté sa structure et saluer quelques sponsors au passage. Il a enfin demandé au Pasteur Jonathan Alao de bénir la cérémonie.
La première partie:
Plusieurs artistes ont fait l’amitié à Charles de venir le soutenir, certains moins connu que d’autres, certains en Play-back uniquement, d’autres non.
Marie Estelle Nouffo, appelée aujourd’hui Shadom, a été la première à monter sur scène.
« Toi qui sonde mon coeur, toi gardien de mon âme, tu as changé ma vie. Ton amour m’a libérée. »
Ensuite c’est Orémus, qui est entré en scène. La particularité de ce chantre, c’est que c’est un styliste modéliste qui, à force de côtoyer et d’habiller les chantres, a fini par être touché par le Seigneur. Il était très élégant dans son costume.
Après lui, le groupe « HEALING », composé de deux anciens choristes, nous a servi une belle chanson dans le style afro pop.
Enfin, Jean-Lemaire, issu également du groupe Schékina a fait bouger la salle. Ses chansons ont des paroles très touchantes. 
La deuxième partie:

A 19h58, Charles Alao tout de blanc vêtu, est entré sur scène pour le live. Parmi ses choristes, Mélissa du groupe La Harpe de David. 
Rappelons que Charles Alao, l’artiste en tête d’affiche, n’est autre que l’ancien Lead vocal du groupe Schekina, qui décidé de faire une carrière Solo. C’était donc un grand challenge qu’il devait relever. Beaucoup de Lead vocaux ayant voulu voler de leurs propres ailes, ont sonné eux-même le glas de leur carrière musicale. Non seulement, ils sortent un album insipide, mais le groupe qu’ils laissent derrière eux n’est pas logé à une meilleure enseigne: du gâchis en somme, qui montre bien qu’on ne change pas l’équipe qui gagne.
Je crois, que Charles Alao n’est pas concerné par ce phénomène. Il a montré au public qui a effectué le déplacement, qu’il avait encore des ressources pour entamer cette nouvelle étape de sa carrière. Il a commencé par des chansons douces, aux paroles profondes pour un temps d’adoration qui a duré environ une heure. Le public a chanté et prié avec lui. Il fallait y être. 
La troisième partie:

Pendant que Charles était dans les coulisses, une tombola a été organisée en partenariat avec une nouvelle parfumerie. Malheureusement, je n’ai rien gagné. Une entreprise qui fabrique des confiseries et des bonbons a aussi distribué à tous ceux qui étaient présents des faux billets d’euros comestibles.
Onel’Mala a fait une entrée remarquée, avec une veste aux reflets chatoyants. Il nous a interprété son vieux « Louez Louez » avec maestria,  nous disant qu’il va aller « en Amérique, pour aller dire à Michael Jackson, a ceux qui font la Pop Music, de venir louer »  son papa. Bon, ça a certainement fait tilt dans la tête des fans de MJ. 
Excell a chanté ses dernières compositions. La phrase qui m’a le plus frappée par sa justesse est de loin celle où il disait que, grâce à Dieu « regardez comment j’ai grossi ». Il n’y a pas à dire, il a la paix du coeur.
Maria Adé a fermé ce chapitre. Elle est devenue beaucoup plus claire que la dernière fois que je l’ai vue à la télévision. J’ai eu du mal à la reconnaître. Elle nous a informé qu’elle avait la voix cassée mais qu’elle allait essayer de faire quelque chose. Cela a donné l’occasion à Onel Mala de la taquiner un peu.Quelle voix elle doit avoir quand elle n’est pas cassée! Elle a un vrai don. Que Dieu continue de l’utiliser pour son oeuvre. Elle aussi nous a sorti un vieux chant que je qualifierai d’indémodable:  « Tu es plus grand que ce que l’on dit ».
La quatrième partie:
Le retour de Charles Alao, cette fois dans une chemise et un pantalon noire, pour faire bouger la salle au son de musique plus dansantes. Il a demandé à Meiway, qui était dans la salle de venir improviser un petit chant à la gloire de Dieu. Il s’est exécuté après quelques réticences. Il ne s’en sortait pas trop mal jusqu’à ce qu’à la fin il nous serve un: » a ka la ka  tchi tcha tcho akou ba wo wo wo… » avant de descendre du podium au pas de course. Hello! C’est un concert chrétien!
Charles a entonné des chansons de louanges populaires pendant quelques minutes. Le public a perdu ses inhibitions et a dansé avec ferveur à la gloire de Dieu. C’est sur ces notes que le show de Alao a pris fin.
LES BONS POINTS:  ODP Entertainment qui se veut une structure organisatrice d’évènements  a voulu commencer ses activités avec l’approbation de Dieu, en organisant ce Show. 
C’est tout à leur honneur. Le droit d’entrée de 5 000 F CFA, donnait droit à une boisson. Les instrumentistes jouaient bien. Le live était parfait. Les artistes étaient aussi assis dans la salle, avec le public. Cela nous  a permis de voir les artistes de près. L’ambiance était bonne.

LES MAUVAIS POINTS:
Le retard et l’heure tardive à laquelle le concert est fini. L’ambiance était bonne, mais je me suis levée pour danser uniquement à la fin, de peur d’empêcher mes voisins de derrière de voir. La lumière n’était pas très propice pour des photos. L’usage des flashs n’était pas très agréable pour les yeux. 


NB: Le ticket m’a été gracieusement offert par l’équipe d’ATIKPA. Elle veut se faire vitrine de l’Afrique partant de la Côte d’Ivoire et cela passe par la couverture d’évènements culturels modernes et traditionnels autant que faire se peut.  Merci à ATIKPA

categories 225newsEventMusique

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Un commentaire sur “CHARLES ALAO SHOWCASE: LE CR DETAILLÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.