COCODY 8e TRANCHE: DES HOMOSEXUELS DÉGUERPIS DE LEUR MAISON !


Les populations de la 8e tranche ont déguerpi un groupe d’homosexuels de leur quartier. En effet, elles ont estimé qu’il constituait une menace pour l’éducation de leurs enfants, vu que les membres n’hésitaient pas à s’amouracher au vu et au su de tous. Des préservatifs auraient même été découverts aux abords de la résidence des trois mis en cause. Face à l’échec des pétitions visant à inciter le propriétaire de la maison louée par les jeunes gens à leur demander de quitter le quartier, c’est la manière « forte » que les riverains ont fini par utiliser pour les déguerpir.

« Nous voulons préserver l’éducation de nos enfants et nous ne permettrons pas à qui que ce soit de dénaturer les valeurs que nous inculquons à nos enfants » a dit Raphaël Koné, porte parole du Syndic du quartier au journal le Patriote.

Selon Claver Touré, Président de l’ONG Alternative (en charge des gays, lesbiennes et transexuels de Côte d’Ivoire) et habitant le quartier, l’homosexualité n’est pas un crime en Côte d’Ivoire, sinon il n’aurait pas eu le droit de créer son association. De plus, si les relations contre nature sont interdites par la loi, rien ne dit que l’homosexualité en fait partie.

Claver Touré a recueilli ses camarades en attendant de trouver une solution. Rappelons que le Président de l’ONG a récemment été l’objet de vandalisme perpétré à son domicile par des homophobes. Il a également reçu une subvention de 30 millions de l’ambassade de France pour ses activités.

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.