La Côte d’Ivoire lance sa Stratégie Nationale AGOA 2018-2022


30 Oct. 2017

L’auditorium de la Primature a servi de cadre ce 30 Octobre à la Cérémonie officielle de lancement de la Stratégie Nationale AGOA de la République de Côte d’Ivoire.

 

L’AGOA, un atout pour la Côte d’Ivoire

Depuis 2000, l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) ou encore Loi sur la Croissance et les opportunités en Afrique, permet aux pays admissibles d’Afrique Subsaharienne d’exporter sans frais de douane plus de 7000 produits vers les Etats-Unis. La Côte d’Ivoire, rééligible au programme depuis 2011, bénéficie également d’avantages commerciaux préférentiels sur une gamme diversifiée de produits traditionnels et non traditionnels. C’est un atout indéniable pour l’expansion de secteurs à fort potentiel de création de revenus et d’emplois comme l’anacarde, les fruits tropicaux, le manioc et dérivés ainsi que l’artisanat.

 

Un potentiel mal exploité

Cependant, comme bien d’autres pays éligibles, la Côte d’Ivoire ne tire pas pleinement profit des avantages liés à son statut. En 2016 par exemple, alors que les exportations ivoiriennes vers les Etats-Unis atteignaient plus de 1.164.310.000 dollars, seules 70.687.00 ont bénéficié de franchise en vertu du Système Généralisé de Préférence (SGP) et de l’AGOA.

Aussi a-t-il été décidé d’élaborer une Stratégie Nationale AGOA de la République de Côte d’Ivoire pour des secteurs ciblés et s’étalant de 2018 à 2022.

 

Une stratégie collaborative et pragmatique

Selon le Ministre du Commerce, Monsieur Souleymane Diarrassouba, c’est « dans sa conception, un document inclusif, participatif et pratique, et dans sa finalisation un document de travail réaliste et pragmatique » qui a été livré officiellement ce jour aux autorités ivoiriennes représentées par le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Monsieur Amadou Gon Coulibaly.

La stratégie est le fruit de consultations et d’analyses techniques menées dans le cadre d’une approche concertée entre plusieurs institutions. Il s’agit des services de la Direction générale du Commerce extérieur, le Conseil National de l’Exportation (CNE), l’Association pour la Promotion des Exportations en Côte d’Ivoire (APEXCI)  ainsi que les partenaires techniques et financiers comme la Banque Africaine de Développement (BAD) et de l’Agence Américaine pour le développement international (USAID) à travers le Projet West Africa Trade and Investment Hub.

Cette stratégie constitue un levier pour la vision de la Côte d’Ivoire de se placer durablement parmi les pays leaders qui exportent vers les Etats-Unis d’Amérique. Le dispositif permettra de corriger les opportunités manquées en accompagnant les entreprises dans une meilleure appropriation des avantages offerts par l’AGOA.

De plus, en dynamisant les mécanismes de financement, la stratégie facilitera la promotion des produits « made in Côte d’Ivoire » sur les marchés américains.  Une Commission Nationale de l’AGOA chargée de l’orientation stratégique, la collaboration et le suivi-évaluation de la stratégie sera également bientôt mise en place

Sachant que l’AGOA prend fin en 2025, la stratégie nationale AGOA a un double enjeu. D’une part, profiter au maximum des opportunités disponibles maintenant et d’autre part préparer les entreprises à la concurrence qui surviendra à la fin de cette loi.

 

Former des champions de l’exportation

200 entreprises seront coachées pour en faire des championnes de l’exportation afin de tirer pleinement profit de l’AGOA. Les secteurs concernés sont la confection-habillement, les fruits tropicaux transformés, le manioc et dérivés, l’amande de cajou, le miel naturel et le Karité. Plus de 2600 emplois seront crées dans la foulée.

Pour dérouler efficacement cette stratégie, il faut un budget d’environ 5 milliards 800 millions de F CFA. Il permettra de faire passer nos recettes de 570 milliards à 1700 milliards de F CFA.

Ceux qui veulent recevoir le détail de la stratégie peuvent m’en faire la demande par email à yehnidjidji@yahoo.fr

 

categories Sponso

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.