DANS LES BOIS: DU POTENTIEL ET DES LACUNES


07 Déc. 2011

J’ai obtenu des tickets pour assister à l’avant-Première du film dans les bois. C’était hier soir, au cinéma La Fontaine de SOCOCE. Je précise encore que je ne suis pas critique de cinéma. Je suis une spectatrice qui donne son avis, tout simplement.

SYNOPSIS (version officielle):


Au regard d’une société avec toutes les dégradations des bonnes mœurs , un jeune cadre vient à ressentir un mépris inimaginable à l’égard de cette dite société .Voulant se comprendre, il cherche à consulter un psychologue. Malgré ses nombreuses consultations avec ce dernier, le jeune cadre tombe dans une déchéance mentale, qui le transforme en un véritable monstre, ainsi va-t-il commettre des crimes odieux, dans un endroit reculé où il devait se reposer sur conseil du psychologue. Cependant,  des questions demeurent: Comment ses victimes se sont retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment? Est-ce que tout ceci n’a pas été orchestré?     
BONS POINTS:
1-Belle performance artistique de Kané Mahoula, autour duquel d’ailleurs, tout le film tournait. Il a joué le rôle du psychopathe à merveille. C’est un grand acteur !
2-Félicitation à la personne qui a fait le repérage des lieux. La forêt était vraisemblable.
3-Le son et la lumière étaient bons dans l’ensemble. 
4-Les scènes de combat étaient assez réalistes. Chapeau. ça change des bagarres ridicules qu’on voit dans la plupart des films ivoiriens. Il y a une belle performance physique des acteurs.
5-La plus grande partie du public a été surprise du dénouement de l’histoire! Très bon point donc, une fin imprévisible!
6-Quelques uns des jeunes acteurs ont bien délivré le peu de texte qu’ils avaient à dire. Mais tous ont osé, comme dit le réalisateur ! Ils ont joué des scènes qu’on a pas encore vu dans le cinéma ivoirien. Ils ont un vrai potentiel.
7-A la fin du film, le public a eu la possibilité de donner ses impressions et de poser des questions.
8-L’intervention de Kané Mahoula a la fin du film a été la bienvenue. Il a expliqué les difficultés qu’ils ont eu en réalisant le film, qui sont d’ailleurs les difficultés de la plupart des cinéastes ivoiriens. C’était tellement vrai.
9-Les Cd dédicacés étaient en vente  à 5000 F CFA.

MAUVAIS POINTS: 

1-J’ai envie de dire, bien entendu, la projection a commencé en retard, comme toute manifestation ivoirienne qui se respecte!


2-Sans aucune restriction d’âge au niveau de l’affiche ou des communications autour du film, plusieurs spectateurs ont été surpris de l’étalage de nudité et de scènes de sexe dans le film. Un interdit au moins de…devrait être apposé sur ce film, encore faudrait-il qu’il y ait un organisme habilité à le faire, ici.ça c’est un autre débat.
3-Le peu de dialogue était redondant! Combien de fois le public n’a pas répété en choeur « Dans les bois » ou « Je suis le Dieu de la forêt », tellement il savait que c’était la prochaine réplique? 
4-Les autres personnages n’ont pas été assez développés et sont un peu cliché (lesbiennes, séropositif, nymphomane, drogués, …). Je ne dirai même pas qu’ils sont secondaires, mais tertiaires dans le film.

4-Jusqu’à la fin du film on ne comprend pas ce qui a poussé le psychopathe à devenir psychopathe. Or c’était un angle à exploiter. On a vu un flash-back qui malheureusement n’a rien dévoilé.

5-Comment un homme qu’on a vu se faire poignarder avec une violence inouïe peut se relever quelques minutes plus tard et se mettre à courir allégrement comme une antilope sans que ses intestins ne soient apparents ou qu’au moins, il se tienne les côtes?
6-La séance de questions s’est vraiment mal passée. Le réalisateur n’a pas répondu aux questions, se montrant parfois irrévérencieux et choquant. On s’en serait bien passé.
Exemple (en mes propres termes) : dans le public: Nous sommes heureux de voir un film qui sort des sentiers battus au niveau notamment des scènes de sexes mais vous ne pensez pas que tout ceci sera un frein à la diffusion du film dans les pays africains?
Réalisateur: Sur 10 000 africains, combien n’ont pas déjà couché avec leur bonne? Tout ceux qui se plaignent là, ils n’ont pas de films pornographiques chez eux ? Les gens du gouvernement même, ils ne font pas de partouzes? » Effectivement au Burkina ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas diffuser le film. « 

Ce n’était pas utile de dire tout cela.

Henri Porquet: Dans quel genre vous classez-votre film!
Réalisateur: Vous êtes bassamois?
Henri Porquet: Oui
Réalisateur: Moi aussi je suis Bassamois, aidez moi à répondre!

ANECDOTE: Selon le réalisateur, sa femme l’a quitté à cause de son attachement au cinéma, puisque exercer dans ce domaine ne rapporte rien. Triste! 

AVIS:
Exploité et ré-exploité  en occident, le synopsis du psychopathe tueur, est pourtant une nouveauté pour le cinéma ivoirien. Dommage que le scénario soit resté plat, s’étirant en longueur sur des meurtres prévisibles.
Le film a péché en plusieurs points,  mais il n’a pas manqué de scènes de sexes. Des seins, des fesses, en veux-tu en voilà, qui m’ont fait repenser à mon ancien article sur le cinéma Africain : http://yehnidjidji.blogspot.com/2011/06/le-nouveau-cinema-africain-la-nouvelle.html
Le plus risible, c’est que le meilleur acteur du film, en l’occurrence Kané Mahoula, n’a pas eu à montrer sa nudité pour que le public entier reconnaisse la supériorité de son jeu. La nudité est-elle alors un moyen de cacher les lacunes des uns et des autres? La question reste posée.
En somme Dans les bois est un mélodrame, un thriller et une fiction à la fois (cf Henri Porquet). Ce film issu d’une idée novatrice pour le cinéma ivoirien a beaucoup de lacunes. Mais le réalisateur mérite d’être soutenu et épaulé parce qu’on sent un potentiel indéniable. Il gagnerait aussi à développer d’avantage son activité de formateur des acteurs, parce qu’il a fait un bon travail avec ces jeunes gens. Il devrait aussi s’attarder d’avantage sur le scénario et éviter à l’avenir de tomber dans le sexe facile et systématique, surtout quand il n’apporte pas grand chose à l’histoire. Si avec ses propres moyens et pratiquement seul, il a été capable de faire ce film, je sais qu’avec une aide  tant financière, que matériel et artistique, il peut faire bien mieux ! 
Encouragement à André Marouni ! Procurez vous des DVD du film et faites vous une opinion personnelle! Pour contacter monsieur Marouni: 03 71 63 18

Merci à Making On pour les photos!

André Marouni le réalisateur et moi ! Oui, je sais, j’ai une tête bizarre mais je suis venue directement du job

Les acteurs, Kané Mahoula tient le micro

André Marouni et le MC

Une vue de la salle, avant le début!
categories Cinéma

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


13 thoughts on “DANS LES BOIS: DU POTENTIEL ET DES LACUNES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.