Des zèbres au Zoo d’Abidjan


12 Nov. 2015

4 animaux sont venus enrichir le portefeuille produit du Zoo d’Abidjan pour la « modique » somme de 39 millions de francs CFA le 5 Novembre 2015. 4 zèbres à 39 millions, c’est quand même cher payé la rayure.

Mais le zoo d’Abidjan n’est pas à son premier « forfait financier pour achat animalier ». En Avril déjà, il déboursait 50 millions de francs CFA pour accueillir 3 lions. Ceux-ci venaient remplacer les six félins morts de faim durant la crise post-électorale de 2010-2011. C’est clair qu’en tant de guerre les animaux ne sont pas une priorité.

Mais même en temps de paix, on continue à se demander si acquérir à ce prix des animaux n’est pas une erreur. Les calés en maths ont vite fait de calculer que cet argent pouvait servir à acheter 122 couveuses pour les hôpitaux. C’est clair que dans d’autres secteurs également 39 millions peuvent faire une différence. Mais la somme investie ne me choque pas. Il faut ce qu’il faut et vouloir redorer l’image du zoo est une initiative louable.

On peut se demander comment rentabiliser l’investissement avec un ticket d’entrée à 300 F CFA mais les bénéfices d’un zoo sont multiples. Les zoos actuels sont supposés être à la fois « lieu de détente et de loisir, centre d’élevage et de recherche pour la conservation des espèces menacées et centre d’initiation à l’observation des animaux et de sensibilisation à la biodiversité. » On a connu des détentes et des loisirs qui valaient moins de 39 millions. Il faut donc voir du côté de  la recherche et de la conservation des espèces menacées pour justifier la dépense.

Toutefois une question demeure et c’est ce qui me gêne, pourquoi acheter de nouveaux spécimens quand on a du mal à entretenir ceux dont on dispose déjà?

Un groupe facebook baptisé « Amis du zoo d’Abidjan – Friends of Abidjan zoo » recense des plaintes très édifiantes sur l’état du zoo. Selon un membre, bénévole au Zoo d’Abidjan, le mardi dernier était un mardi noir. Un de leur plus beau spécimen de chimpanzé est mort à cause d’une infection et de complications des suites de blessures reçues lors de combats avec un autre singe et je le cite « tout ça parce que le gouvernement ivoirien ne peut pas réparer un mur qui s’est effondré, le 6 juin. » Un des nouveaux zèbres (les zèbres à 39 millions de francs cfa) est mort et la cause demeure encore inconnue.

zoo1
Une vue du mur endommagé


Une autruche a un pied cassé et pour couronner le tout, tous les poissons dans le département de l’éducation sont morts. Bilan sombre qui montre qu’il ne suffit pas de médiatiser l’achat à grand prix de spécimens pour les laisser ensuite mourir dans l’indifférence et l’anonymat.

zoo
Un visuel réalisé par un membre du groupe pour sensibiliser sur les conditions de précarité des singes.

categories coup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Un commentaire sur “Des zèbres au Zoo d’Abidjan

  1. Belle conclusion: « il ne suffit pas de médiatiser l’achat à grand prix de spécimens pour les laisser ensuite mourir dans l’indifférence et l’anonymat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.