DESTRUCTION DES MONUMENTS DU REGIME GBAGBO: QUEL ENJEU?


15 Mai. 2011

Qu’est-ce qui a bien pu pousser le nouveau régime à détruire les monuments issus du régime Gbagbo?

1ère proposition: Les monuments rendaient la circulation difficile
Certains monuments étaient franchement mal placés. Immiscés, par on ne sait trop quel  miracle, dans l’espace restreint de  certains carrefour, ils étaient la cause d’embouteillages monstres, comme par exemple celui qui trônait à Yopougon.
Mais dans ce cas, pourquoi avoir détruit, les deux pauvres éléphants, tellement beaux et expressifs qui trompe, contre trompe, souhaitaient admirablement la bienvenue ou un heureux départ à tout ceux qui  passaient par l’aéroport? En plus, certains disent que ces éléphants étaient là , bien avant l’arrivée de Laurent Gbagbo au pouvoir. Est-ce vrai? Je ne sais pas! Mais si c’est le cas, cela soulève encore plus de questions. La seule réponse que je vois nous conduit à ma deuxième proposition.
2ème proposition: les monuments étaient des autels de sacrifice 
Selon les autorités actuelles, plusieurs monuments ont livré des secrets macabres après leur destruction : ossements humains, fétiches, gris-gris, etc… On dira que les FRCI sont bien placés pour savoir qu’est-ce qui est occulte et qu’est-ce qui ne l’est pas. En tout cas, sur ce point j’ai entièrement confiance en leur jugement.
Mais si ces monuments-fétiches étaient vraiment utilisés par Laurent Gbagbo pour assoir son hégémonie sur la Côte d’ivoire, comment cela se fait-il que les FRCI ont aussi brillamment dévaler des milliers de Km, depuis Korhogo, jusqu’à Abidjan, et capturés Laurent Gbagbo, quand ses monuments-fétiches étaient encore bien dressés? Problème de dosage ?
3ème proposition: détruire les réalisations de l’ancien Président et se venger de ses propos injurieux!

Gbagbo, le bâtisseur! Je crois bien que c’est ainsi que l’ancien Président était présenté dans une de ses brochures électorales. Ses monuments étaient sa fierté, l’un des points forts de sa présidence et il s’enorgueillissait vraiment.
Je me souviens comme si c’était hier de son intervention qui avait été retransmise dans les vidéos de campagnes : »Houphouêt a fait des monuments. Gbagbo a fait des monuments. Alassane Ouattata et Bédié ont fait la guerre. »
Détruire les monuments, c’est détruire les plus belles œuvres du mandat de  Laurent Gbagbo. C’est prendre une belle revanche sur l’adversaire d’autrefois, aujourd’hui vaincu.

Mais j’espère que le pouvoir en place ne reconstruira pas d’autres monuments. Car, se serait jeter de l’argent par les fenêtres que de casser des monuments payés au prix fort, pour en refaire d’autres au même prix….Et puis, de toutes les façons, ils peuvent bien commander d’autres monuments, se sont les artistes sculpteurs qui seront contents!

Une chose est sûre, c’est étrange de ne plus voir la belle dame bien bâtie qui se dressait fièrement, panier dans une main et laurier dans l’autre, au terminus 82 de la Djibi. Le plus risible c’est que les automobilistes continuent de contourner le trou béant  où elle se tenait jadis, preuve que, elle non plus, elle ne gênait pas vraiment la circulation!
D’autres propositions??
categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

5 thoughts on “DESTRUCTION DES MONUMENTS DU REGIME GBAGBO: QUEL ENJEU?

  1. J’ai plutôt entendu parler de destruction d’autels idolâtres du régime Gbagbo. Si telle était la vérité, je suis d’accord avec les FRCI. Mais alors, ma prière est que les idôles cachées dans les coeurs et dans les maisons abandonnées au profit du vrai Dieu. Que les marabouts aussi qui en sont les grands fournisseurs soient interdits d’exercer sur toute l’étendue du térritoire. Idem pour les occultistes (franc- maçonnnerie, rose croix, eckankar, mahikari etc) et toutes sectes pernitieuses. Difficile à faire, car on tomberait dans l’inquisition. Seul Dieu peut renverser les idôles. Cloclo

  2. franchement, tous ces monuments étaient inutiles, encombrants et pour la plupart pas très beaux surtout les elephants de port bouet et le « truc » de yopougon. La question n’est pas pourquoi on les a détruits mais pourquoi on les a construits? Et je veux bien croire qu’ils reposaient sur des choses pas nettes parce qu’il n’y a aucune logique à construire des monuments quand les lampadaires sont grillés, les routes trouées et les ordures non ramassées et quand on dit qu’on n’a pas pu faire tout ça à cause de la guerre.

  3. A cloclo pense tu k les nouveaux dirigeants ne st pas tt aussi idolatre k les autres pff c un faut débat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.