Election Présidentielle: KKB face aux électeurs !


21 Oct. 2015

kkb

“Face aux électeurs” épisode 6, c’était avec Kouadio Konan Bertin surnommé KKB, hier.

Côté journaliste

Traoré Abou avec sa cravate en hommage à Bob Marley, Olivier Konan et son nœud papillon et enfin Khady Fadiga ont constitué l’équipe en face de KKB. Une équipe cruellement effacée par rapport à un candidat tout feu tout flamme qui monopolisait la parole. Une équipe presque amorphe dont on aurait pu se passer sans problème au vu des longs monologues du candidat. Ces trois-là posaient les mêmes questions et espéraient par je ne sais quelle magie que les réponses soient différentes. Bien entendu, KKB s’accrochait à ses mêmes exemples en les renvoyant à ses propos précédents à coup de « comme je le disais tout à l’heure ».

Une équipe surtout, mal informée et documentée, si j’en crois certaines réactions indignées des internautes, incapable de reprendre KKB lorsqu’il disait des contrevérités. On les surprenait même parfois à sourire. Admiration ou moquerie, il faudrait le leur demander.

Par contre pour dire à KKB que le mot « cavalière » pour désigner la façon dont son « père » Henri Konan Bédié a lancé l’appel de Daoukro était mal venu dans une relation « filiale », Traoré Abou a pu montrer au créneau, poussant le candidat à retirer ce mot. C’est bien, mais ce n’était pas là qu’on attendait les journalistes.

Côté RTI

Mauvais casting des journalistes…et de la maquilleuse qui aurait pu faire l’économie de son fond de teint. Et soit dit en passant, qu’est-ce que KKB a dit hier que Mamadou Koulibaly n’allait pas dire avant-hier ?

Côté Candidat

Le candidat KKB m’a impressionnée, agréablement il faut le préciser. C’était la première fois que je l’écoutais et j’avais mon lot d’appréhensions. On m’avait dit de m’attendre à une franche rigolade, à des propos décousus, à des promesses farfelues, mais KKB a déjoué la plupart des pronostics.

J’ai vu un candidat bien préparé, un peu trop même au point de donner l’impression qu’il avait tout appris par cœur. Un candidat au discours fluide qui a fait très bon usage de ses 15 minutes de propos introductifs permettant d’avoir une vue d’ensemble de son programme et de se rappeler de ses 3 axes stratégiques avec aisance à savoir : la transformation industrielle des matières premières et des produits agricoles, la défiscalisation et la (dé)réglémentation pour alléger les conditions de création des entreprises.

Un candidat qui a damé le pion aux journalistes et les menait à sa guise, bien entendu sur ses terrains de prédilection. Avec quelques incursions dans son enfance et dans sa famille PDCI il a su captiver l’auditoire avec son storytelling.

Mais ce candidat aux performances somme toute louables, s’est avéré un mathématicien exécrable, s’emmêlant les pinceaux dans ses chiffres. A ce jour, je ne sais pas avec exactitude s’il promet 11 000 emplois en 5 ans ou 11 millions. S’il entend faire entrer 20 000 milliards de recette avec l’attiéké ou 2 000 milliards. Il avançait aussi des chiffres irréalistes. Multiplier le salaire des militaires par 5 ? Pourquoi ?

L’attiéké, parlons-en ! Produit vedette de l’intervention de KKB, il m’a semblé que le candidat mettait un peu trop d’espoir dans ce met national. On ne peut contester que l’attiéké a un grand potentiel mais pas forcément autant. Je peux résumer son propos à travers les points suivants :

  1. La Côte d’Ivoire sous Houphoüet était une terre où il faisait bon vivre. Elle a favorisé le parcours scolaire paisible de beaucoup de jeunes de l’époque.
  2. Avant de mourir le père a donné le chemin pour la suite. Bédié Président devait prendre la relève mais Ado s’est opposé. En 1993 Bédié a eu le dessus sur Ouattara mais il n’a pas été revanchard. Aucun proche de Ouattara n’a été inquiété. Pourtant il continuait à proférer des menaces depuis l’extérieur. Aujourd’hui comment Bédié peut inviter le PDCI à travers un appel futile de Daoukro à ne pas avoir de représentant ?
  3. Le sang des ivoiriens a trop coulé. Tuer est devenue un acte banal. Aucune peur de Dieu. heureusement, la guerre ne tue pas tous les ivoiriens. Les survivants ont besoin de reconstruire.
  4. Certains jeunes n’ont jamais goûté au premier emploi. Ce sont les éventreurs, les tueurs, les égorgeurs qui ont divisé le pays en deux qui ont les emplois. Il construira 80 usines en 5 ans et créera 11 millions d’emplois.
  5. L’état ne prélevera que 10% de tva sur les investissements.
  6. Sous Houphouet c’était l’opulence mais en quelques années à peine on ne peut même pas acheter de piment au marché. Les chiffres de la croissance qu’on nous montre sont fictifs.
  7. Ils ont chassé Gbagbo. Celui qui reste. Il parle avec qui? Il se réconcilie avec qui? On fait la guerre à deux et on se réconcilie à deux. Il fait la promesse qu’en une semaine, il fera rentrer les exilés. S’il y a des prisons à faire, ils le feront en Côte d’Ivoire. Les chefs coutumiers ne doivent pas servir qu’à décorer les visites des Présidents ou des libations. Ils peuvent servir à la réconciliation comme le Moro Naba a apaisé la crise au Burkina.
  8. Ado est le seul qui tourne partout. Les ivoiriens du nord déchirent les affiches de KKB. Il ne compte donc pas se rendre là-bas. Il a envoyé ses délégué au nord, ils ont été tous éconduit. Brutalisés.
  9. Pendant 3ans il a tiré la sonnette d’alarme sur cette CEI qui garde les mêmes acteurs qui étaient là pendant la crise. Les mêmes causes produisant les mêmes effets il craint qu’on fournisse là les ingrédients de la répétition de l’histoire. Les ivoiriens ne se sentent plus concernés par la vie de leur propre République ce qui explique le manque d’engouement pour les élections.
  10. S’il était un conseiller d’ADO il lui aurait demandé de saisir la mort de la mère de Gbagbo comme opportunité pour se réconcilier.
  11. Les droits de l’homme n’ont jamais été aussi emprunt d’impartialité en Côte d’Ivoire. Son QG à Adiaké a été attaqué récemment. Il y a 4 ans, il a étébastonné et humilié à Bonon. Il y a des maisons de gens encore occupées. Des maisons construites à la sueur de leur froid. Il faut faire de la CI un pays qui respecte scrupuleusement les droits de l’homme. Il faut rapprocher la justice du peuple. Le mont péko est assiégé par « des gens venu de je ne sais où » sans que le régime actuel n’y fasse rien.
  12. KKB est venu avec une tablette de chocolat qui coûte 2500 F CFA quand le kilo de cacao coûte 500. Il sortira notre pays de cette logique implacable d’exportation de nos matières premières. Il n’est pas normal que la Côte d’Ivoire se résume à Abidjan. Il faut décentraliser. Il va créer 6 pôles industriels en fonction des particularités des régions.
  13. Il va augmenter l’allocation des femmes pour chaque enfant.
  14. A Paris se sont les chinois qui vendent de l’attiéké et ils s’enrichissent.
  15. Il n’a jamais vu des ponts à péage en pleine capitale. Comment des Directeurs de société à peine nommés peuvent être propriétaires de milliards ? Il va traquer les corrompus et compte annuler le quota de la présidence de la république pour les places aux concours.
  16. Il prévoit investir 1000 milliards dans le domaine social dont 500 pour la couverture maladie universelle. KKB compte faire des prélèvements de taxes sur la téléphonie mobile pour financer l’assurance maladie.
  17. Nos policiers servent de décor. Ils ne sont pas armés. Comment surveiller nos maisons quand on les chasse de chez eux? Il propose de créer la banque des militaires pour les forces de l’ordre et de multiplier leur salaire par 5.
  18. Il a vu les bagages d’ambassadeurs dehors à l’étranger parce qu’ils n’ont pas payé leur loyer.
  19. Il faut préparer nos mentalités à accepter le développement.
  20. KKB Président, la Côte d’ivoire ne servira pas de base arrière pour destabiliser les pays voisins et vice versa. Gbagbo a bien fait de dire que ADO est le candidat des étrangers et lui le candidat des ivoiriens. Mais on constate que le candidat des étrangers est président de la civ et le candidat des ivoiriens prisonniers à l’étranger.
  21. Aux jeunes, il y a un temps pour placer les bâches et il y a un temps pour s’assoir sous les bâches. Ne soyez pas des enfants maudits.
  22. En deux heures il ne peut pas expliquer tout point par point. Vous verrez ce qu’il fera avec son gouvernement.

 

 

Paroles fortes

P2 p3 p4 p6 p7 P1

#civelections pour vivre la campagne sur twitter

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “Election Présidentielle: KKB face aux électeurs !

  1. J’ai fais des allez et retour toute cette journée , impatient que j’étais de lire ton analyse, mais la, je reste  » atrocement  » sur ma faim. Analyse à minima, aucune parole forte ou temps fort mis en focus. Questions :
    1. Le passage de kkb vous aurait échappé tant il a dit des choses et vite? Ou alors rien de saisissant à votre goût?
    2. A l’image des analyses précédente, quels sont les éléments de son programme qui retiennent votre attention?
    En somme, je donnerai une note de 3 sur une échelle de 10 pour la simple raison que vous avez delete l’élément majeur du discours du Chairman KKB : l’attieke made in ci pour 20mille milliards / an. Lol
    Merci yehni. ….

    1. Hello. J’ai été prise toute la journée. Yako. lol

      1-Je pense que c’est plutôt toi qui ne trouve rien de saisissant dans ce que j’ai noté vu que j’ai énuméré les 3 axes majeurs de son pogramme et 22 points tirés de son passage. Lol. La faute t’incombe donc si tu ne trouves rien de marquant dans tout ça.
      2-Ce qui a retenu mon attention? KKB a tout dit dans son propos liminaires de 15Mn. Le reste n’était que cours d’histoire et broderie. Et puis J’avoue qu’à ce stade des passages les programmes se succèdent et se ressemblent beaucoup. La seule innovation est de rapprocher la justice des populations et de compter beaucoup que les autres sur la transformation des produits locaux.
      3-Concernant l’attiéké je ne me suis pas attardée dessus exprès parce que je considère contrairement aux autres que les espoirs que KKB met en l’attiéké ne sont pas farfelus. Seulement je préconise qu’il parle plutôt du manioc qui peut être utilisé de plusieurs façons et non uniquement de l’attiéké. Je ne sais pas si les chiffres sont vrais mais le manioc a un fort potentiel.
      4-J’ai été captivée par le verbe de KKB. Mais beaucoup de gens ont contesté certains aspects de son discours. Comme je ne m’y connais pas, je préfère ne pas être trop enthousiaste et faire mes recherches sur la véracité des infos.

      J’aurais aimé faire mieux avec la compte rendu de Jacqueline Claire mais j’ai peur que ma note baisse encore plus looool.

  2. Lool. Bizarre tout de même….ce qui s’est passé est que j’ai eu droit à une version tronquée de votre analyse qui s’arrêtait à  » côté rti  » comment l’expliquer? Du coup, j’étais surpris. Mais là, je retrouve dans toute sa dimension cette analyse si particulière que je kiffe. Prière donc delete mon propos précédent qui était lié au la mauvaise analyse. j inverse de ce pas ma note, qui passe à 9, 25/10. Lool. Au passage, je te t’offre la journée de demain en mode férié. Oui oui pas la peine de faire un CR pour Jacqui. On sait tous qu’il a fait 8 degré à Paris, 26 à Abidjan et Bonjour 2016 aura lieu dans 2 mois. Extraordinaire cette bonne dame. Mdr. Merci yehni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.