Election présidentielle: Kouangoua Jacqueline Claire face aux électeurs


22 Oct. 2015

“Face aux électeurs” épisode 7, c’était avec Kouangoua Jacqueline Claire , hier.

Côté journaliste

Marie-Laure N’Goran, Michel Digré et Marceline Gneproust ont constitué les sauveteurs du jour. Parce qu’il était vraiment question de sauver le soldat Claire. Questions formulées et reformulées à souhait. Assistance pour achever ses phrases en suspens avec propositions à choix multiples. Tout cela en vain la plupart du temps. Aucune bouée n’a pu sauver la candidate de la noyade.

Les journalistes n’ont jamais posé autant de questions à un candidat. Des plus utiles au plus futiles, tous les secteurs y sont passés. Tout pour meubler le temps. Tout pour arracher à la candidate des propos cohérents et convaincants. Michel Digré a même tenté de lui tendre la perche « Gbagbo », la libération du Woody étant devenue incontournable pour un programme réussi. Mais rien n’y fit.

Bravo pour votre dévouement chers journalistes. Bravo pour vos efforts et votre sollicitude, même si quelques uns ne pouvaient s’empêcher de rire sous cape.

Côté RTI

La RTI a été bien inspirée de donner une fin prématurée à ce débat de 2heures d’horloge après 1h18mn seulement. Ainsi tout un chacun peut imaginer que peut-être, dans les 42 minutes restantes, la candidate aurait sauvé la face.

Côté Candidat

Un éléphant dans un magasin de porcelaine. Voici l’impression que m’a donné la candidate Kouangoua Jacqueline Claire. Quelqu’un qui n’était pas à sa place dans ce jeu politique de haut niveau que devrait être la course à la présidence. Une candidate avec une innocence et une candeur qui conviendrait plus à une adolescente qu’à un chef d’entreprise et encore moins à un futur chef d’Etat. A l’entendre, tout est d’une facilité déconcertante : sensibilisation, discussion, négociation, primes, un peu de sanction et surtout une bonne dose de volonté politique et le tour est joué. Si on a pu faire x, on peut faire y. Aussi simple que ça !

Son discours était creux et haché. Ses réponses brèves. De longs silences pour réfléchir sur le contenu d’un programme de campagne supposé être maîtrisé. Non Kouangoua Claire Jacqueline n’est pas parue sous son meilleur jour. Elle ressemblait à une élève qui n’avait pas appris ses leçons. Aucun chiffre pertinent prononcé pour justifier d’où elle tirera tout l’argent qui va servir à payer toutes ces primes et prendre en charge les veuves, les pauvres, les orphelins, les femmes enceintes, les enfants…Bref tout le monde.  Pour elle, la Côte d’Ivoire est un pays avec de grandes ressources comme le pétrole. Ce pays peut donc tout se permettre. Contrairement à son slogan, Claire ne nous a pas permis d’y voir plus clair.

Ayant pu assister au passage de 6 candidats avant elle. Elle aurait pu se préparer. Mais son passage était une succession de lapsus, de maladresse linguistique, d’incongruité de tout genre. Elle était indécise et ne savait pas si elle devait parler d’elle à la première personne du singulier ou du pluriel. Bonne gouvernance ? Silence. Justice ? C’est complexe. Babiwood ? Jamais entendu parler de ça. Gros amalgames sur importation et exportation. Voir les enfants de la rue lui fait « chaud au cœur » et non mal au cœur. Elle va « ingérer » les vieux aux entreprises et non les intégrer. Les artistes bénéficieront des dotations de l’Etat « au soir de leur vie ». J’ai eu mal à ma féminité, vu que c’est le genre qui sert de fer de lance aux candidates de ce scrutin.

J’admire son courage car il n’est pas donné à tout le monde de marcher la tête haute vers une humiliation certaine. Ne pas réussir à être élue à Daloa en tant que maire, ni à Zouan Hounien et vouloir maintenant diriger toute la Côte d’Ivoire, il faut avoir de l’audace!

Voici ci-dessous ce que j’ai pu retenir. Souffrez que je ne parle pas de programme de gouvernement.

  1. Sa candidature suscite beaucoup d’engouement. Les gens sont fiers d’elles et disent qu’ils iront voter.
  2. Le temps était trop court pour lui permettre de pouvoir couvrir toute la Côte d’Ivoire pour sa campagne. Elle aurait préféré trois semaines.
  3. Au niveau de la sécurité, à partir de 22H il ne faut plus que les véhicules rentrent dans le pays. Pour diminuer le racket sur les routes, elle compte s’entretenir avec « la sécurité » pour voir leurs conditions et augmenter leurs primes.
  4. Au niveau de l’éducation elle va construire des écoles, renforcer les capacités, distribuer les kits scolaires et coudre des tenues scolaires par région. Pour réduire la drogue, les grossesses en milieu scolaire, elle compte ouvrir les internats et les réfectoires de nouveau dans chaque école. Les parents seront sensibilisés pour la scolarisation des jeunes filles. Les enseignants auront des primes afin de mieux enseigner les enfants. Elle va supprimer l’inscription physique dans les écoles et maintenir l’inscription en ligne. L’informatique est la pièce maîtresse au niveau de l’éducation.
  5. Au niveau de la santé les femmes seront prises en charge à partir du 3e mois de grossesse jusqu’à l’accouchement. Les enfants de 0 à 10 ans seront également pris en charge. Elle encourage à faire beaucoup d’enfants car cela est synonyme de beaucoup de votants.
  6. Au niveau de l’économie ce sont les impôts qui rendent la vie chère. Les barrages aussi. Il faut diminuer les impôts. L’Etat peut tout financer. La Côte d’Ivoire a quand même de grandes ressources.
  7. Au niveau de l’emploi, si elle compte gérer l’emploi jeune ce ne sont pas les seniors à la retraite qu’elle ne va pas gérer. Les vieux vont travailler. Ils seront intégrés dans les sociétés.
  8. Au niveau de ses actions sociales, si elle compte prendre en charge les femmes veuves ce ne sont pas les orphelins qu’elle va laisser.
  9. Au niveau des logements. Une fois le matériel de construction en baisse, les propriétaires vont baisser les loyers. Des structures de l’Etat seront chargées de contrôler les prix des loyers sur le terrain. Il faut trouver un logement décent à ceux qui vivent dans des maisons en « plastique ». Il n’y aura plus de quartiers précaires. Comme il y aura des emplois un peu partout les gens vont se délocaliser dans les villes de l’intérieur.
  10. Au niveau de la piraterie, il faut sensibiliser avant de sanctionner. Sinon ce ne sera pas bien vu.
  11. Au niveau des infrastructures, des routes seront construites chaque année.
  12. Au niveau de l’agriculture pour faire passer le cacao à 1500 F, elle compte discuter avec ceux qui achètent le cacao. Elle leur dira qu’avant le cacao coûtait plus cher et que c’est ce prix qu’on veut. C’est une affaire de négociation avec les acheteurs. Si on augmente le cacao on peut augmenter l’hévéa. C’est une affaire de négociation. Elle a sillonné la Côte d’ivoire il y a encore des terres arables à cultiver et permettre qu’on n’«exporte » plus le riz.
  13. Au niveau du transport il faut augmenter les véhicules de transport en commun. Elle va renforcer la Sotra et donner des véhicules adéquats à tous les transporteurs.
  14. Au niveau du Burida, Jacqueline a reçu la facture du Burida pour l’utilisation de la musique pendant sa campagne. La facture est très élevée. Elle va négocier à la baisse avant de payer.
  15. Au niveau du sport, il faut financer tous les sports pour ne pas que certains soient mineurs. Elle a fait du handball dans sa jeunesse.
  16. Au niveau de l’imprimerie, les imprimeurs la soutiennent parce que quand elle sera là elle les aidera à agrandir leurs activités. L’imprimerie la passionne depuis toujours.
  17. Au niveau de la culture elle va redynamiser le cinéma et le théâtre.
  18. Claire va se présenter encore si elle n’est pas élue cette année. Tant qu’il y a des électeurs qui lui disent de revenir. Elle reviendra.

Paroles fortes

La plupart des tweets étant plutôt pour se moquer de la candidate, je préfère m’abstenir.

#civelections pour vivre la campagne sur twitter

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “Election présidentielle: Kouangoua Jacqueline Claire face aux électeurs

  1. je voterai pour elle elle m’a vraiment fait marrer hier nuit, c’est ce genre de presidente qu’il faut à la cote d’ivoire

  2. Bonjour yehni, que dire? Simplement que tu adore travailler et surtout,les valeurs d’équité et d’impartialité te sont chères. Mais enfin! Je t’avais pourtant demandé de te reposer today non? Était il nécessaire de faire cette analyse ? Non! Jacqui est la meilleure et nous le savons tous! Pour ma part j’ai eu  » atrocement  » chaud au coeur de la voir si digne et courageuse dans l’humiliation. Loool. Encore merci pour le travail abattue et excellente journée

  3. Bonjour Yehni, votre blog est une oeuvre d’utilité publique.

    Concernant la candidate KOUANGOUA Jacqueline Claine, j’aurais plutôt utiliser le vocable « Naufrage » au lieu de « Noyade ».
    Toutefois, j’ai plus tendance à fustiger son « staff » qui a laissé la candidate se ridiculiser ainsi que la concernée elle-même qui a certainement présumé de ses forces.
    Au demeurant, cette situation doit nous interroger sur la nécessité de rajouter des critères « intellectuelles » quant aux conditions d’éligibilité à la présidence de la République.

    Merci Encore et au plaisir de vous lire pour la dernière émission « Face aux électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.