FEDERATION IVOIRIENNE DE FOOTBALL VS MINISTÈRE DE LA PROMOTION DE LA JEUNESSE DES SPORTS ET LOISIRS


24 Jan. 2014

fifvsmpjsl

Une nouvelle bûche vient d’alimenter la flamme de la discorde qui brûle entre la Fédération Ivoirienne de Football (FIF)  et le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs. (MPJSL)

Après une réunion avortée entre les deux parties le 21 Janvier, rendez-vous manqué imputable à la FIF et médiatisé par le MJSL, la Fédération a publié un communiqué sur son site internet:

« Le Comité Exécutif de la Fédération Ivoirienne du Football trouve regrettable que ses échanges de correspondances avec sa tutelle, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs fassent, régulièrement, l’objet de diffusion dans le public par voie de presse.

Le dernier fait porte sur le communiqué de presse que le Ministère a cru devoir publier le 20 janvier dernier, en réaction à une simple demande de report de réunion, sollicitée par la FIF afin de lui permettre de prendre les dispositions idoines avant de participer à une rencontre dont l’ordre de jour se situe au cœur des préoccupations de l’instance fédérale et des associations de football de notre pays et qui, pour des raisons d’efficacité bien évidentes, nécessitait une meilleure préparation pour lui donner toutes les chances de succès.

De quoi s’agit-il ?

Le Ministère des Sports invite le Président de la FIF avec les Présidents des clubs à une réunion de travail. La lettred’invitation est portée à la FIF en milieu de journée du Vendredi 17 janvier 2014 pour une réunion prévue le mardi 21 janvier2014.

L’ordre du jour avait pour thème: « faire connaître au Gouvernement les attentes de la FIF et des clubs pour relancer le football local ».

La FIF a estimé que le sujet à débattre constituant un vaste programme, ne pouvait être traité sans une préparation préalable. Pour cette raison, elle a informé le Ministère que depuis le 25 novembre 2013, elle a initié une réflexion sur cetimportant sujet dont les résultats sont attendus sous peu.

Aussi,propose-t- elle, à la tutelle, d’accepter que la rencontre soit remise à une date ultérieure afin de permettre une large concertation avec l’ensemble des acteurs et partenaires du football.

Cette réponse de la FIF est envoyée au Ministère dans la mi-journée du 20 janvier 2014. La Tutelle avait tout loisir d’accepter ou de refuser cette demande de report. Mais à la grande surprise de la Direction de la FIF, c’est un communiqué de presse qui est produit et lu à la Télévision Nationale et diffusé dans toute la presse écrite, comme pour instrumentaliser le dossier et culpabiliser ainsi les responsables de la Fédération.Lire l’intégralité du communiqué de la FIF ici « 

Ceci n’a pas été du goût du Ministre en charge du MPJSL qui a exprimé son ras le bol sur Twitter

« À lire la presse de ce matin, j’ai tort d’attendre les propositions de la #FIF avant administrer un traitement approprié au foot #Ci225

Il y a plus de 11 mois, la #FIF avait pris l’engagement de soumettre des propositions. À ce jour aucune réaction constructive. #ci225

Notre football qui reçoit la presque totalité des ressources publiques au détriment des autres disciplines doit accepter sa mue. #ci225

Je n’attendrai plus de réunions avortées avec la #FIF avant de mettre en œuvre des solutions durables. Le @MPJ_SL n’est pas membre de la FIF

À ceux qui dénoncent notre impatience, fin février fixée correspond à la préparation du 1er match amical des Éléphants. #FIF #Ci225

Pendant ce temps, le football local en #Ci225 poursuit sa chute et cela n’émeut personne à la #FIF qui veut contrôler le @MPJ_SL.

Lisez le communiqué de la #FIF et appréciez la tromperie. Le mensonge ne prospérera plus dans le sport en #Ci225.

En tant que @MPJ_SL jamais nous n’avons demandé des bakchichs à une fédération. Et c’est mieux ainsi. Nous voulons travailler pour la #Ci225

Il appartient désormais aux journalistes affidés de la #FIF de rendre service au football de #Ci225 en évitant de défendre le faux.

Pourquoi devrais-je accepter que la #FIF me refuse le droit de parler du football local malade? N’ai je donc pas de droits citoyens?

S’il revient à la #FIF de réclamer un ministre des sports qu’elle peut contrôler, je regrette de ne pouvoir être ce ministre de #Ci225.

Je l’ai toujours dit et le le réécrit ici à l’attention de la presse à la solde de la #FIF : Je ne suis pas le ministre du Football. #Ci225

En tant que @MPJ_SL jamais je ne me rendrai complice de pillage au nom du financement de la #FIF.

 

Retrouvez le Ministre Alain Lobognon sur Twitter ici

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.