INCENDIE A LA PRIMATURE : DES BARAQUES BRÛLÉES


30 Jan. 2012

Vous avez bien lu ! Incendie à la Primature, des baraques brûlées ! Je ne parle pas d’un bidonville appelé « Primature », mais bien des quartiers du Premier Ministre.

Si le chien est le meilleur ami de l’homme, le feu semble être celui d’un certains type d’individus sous notre ciel éburnéen. Incendies par ci, incendies par là ! Des incendies qui éclatent dans les endroits où on s’y attend le plus ! Quand ce ne sont pas les marchés, coïncidant étrangement avec la période ou un opérateur économique influent convoite l’endroit, ce sont les organes de l’Etat. 

Finances, budget, comptabilité ! Disparition massive de preuves ou de non preuves dans les règles de la pyromanie! Bien sûr ce sont les mauvaises langues qui le disent !

Nous, les bonnes langues, ne pouvons que déplorer les dégâts colossaux et irréversibles causés par ces feux. Des enquêtes sont en cours et ces championnes de l’endurance continueront sans doute de courir éternellement.

Incendie, à la primature, deux bureaux contenant des archives du ministère d’Etat, ministère de l’intérieur, totalement détruits. Des bureaux ? Des baraques en fait selon les dernières versions de l’affaire. Des baraques, au sein de la Primature ? Ah, les mauvaises langues auront de quoi jaser. Dans un grand pays comme la Côte d’Ivoire, ce sont des cikobois baraques qui abritent nos archives ? Le prix du sac de ciment a-t-il « flambé » à ce point ? Pas de mauvais jeu de mots !

Nous les bonnes langues, savons que le bois est idéal pour des documents importants. Bon conservateur quand on a besoin d’eux, bon combustible quand on veut s’en débarrasser. Toutes les archives d’exécution du budget des mairies, des Conseils généraux, sont ainsi parties en fumée. A qui profite le crime ? Pas à moi en tout cas !

photos: notrevision.net

categories épopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Un commentaire sur “INCENDIE A LA PRIMATURE : DES BARAQUES BRÛLÉES

  1. La n-ième enquête nous situera. Quelque soit le régime, ce sont les mêmes mots: » les enquêtes sont en cours »… Peut- être que les résultats sont à leur brûlés de sorte qu’on en voit jamais l’issue. Les archives de l’Etat civil brûlées ici et là, les marché, les archives du Trésor, de la primature… Attention, cela se rapproche de la Présidence!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.