INONDATION A LA RIVIERA PALMERAIE


La petite pluie qui permet de bien dormir les nuits a viré au cauchemar en s’éternisant et ma famille et moi en avons fait les frais. Plusieurs maisons ont été inondées, des voitures renversées et pis un immeuble  menace de s’écrouler: il s’est affaissé depuis l’orage d’hier.
Le goudron s’est décollé, craquelé, comme un puzzle mal achevé. Parfois il a été carrément réduit à l’état de poudre: c’est désolant. La Riviéra Palmeraie ressemble à un quartier sinistré, mais surtout bombardé quand on voit les cratères qui se sont formés dans le bitume. Contrairement à ce que la télévision dit parfois, il n’y a pas  que les quartiers précaires qui subissent les affres de la pluie. Quand des idiots, des citoyens, se permettent de couler du béton dans les caniveaux et d’y construire, c’est normal qu’il y ai ce genre de désastre. Nous payons donc la bêtise des gens et le laxisme de la mairie qui ne fait en aucun cas son travail.
En plus on nous coupe l’eau et le courant. FRANCHEMENT!!!!!
Quand on pense que c’est le début de la saison des pluies, cela donne froid dans le dos.
Une de mes vidéos amateurs, enfin! J’ai un peu galéré avec youtube!!!!
categories 225newscoup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

8 thoughts on “INONDATION A LA RIVIERA PALMERAIE

  1. C’est bien dommage!!! Ce sont des vies qui sont menacées et il n’y a que des mots pour déplorer la situation. Je me serais rassuré si dès la fin de cette saison bien triste les personnes adéquates prenaient des mesures conséquentes pour éviter que cela ne se reproduise. Mais bon, il va falloir déplorer encore et encore que la cupidité est la chose la mieux partagée de nos jours. Aujourd’hui, c’est Abidjan qui est entrain d’intégrer Bingerville et les revers sont désolants. Et demain… N’est-ce pas trop cher payé? Quand on décide de mépriser les normes de l’urbanisme c’est ce qui arrive. Que Dieu nous aide à davantage faire attention et mesurer l’ampleur de la situation. Merci Y. D. pour ta chronique. Visiteur anonyme, forcément!!!

  2. C’est vraiment carateriel du desinteret tres prononce des autorites supposees etre competentes quant au bien etre des populations. Comment est ce qu’on peut laisser construire sur des lieux non viabilises? Aucun plan d’urbanisme pour accompagner l’expansion demographique! Aucune mesure de prise pour pallier aux degats que les pluies causent. Et c’est le meme spectacle desolant annee apres annee. Ou est ce que ces ministres la vivent pour ne pas se sentir concerne par pareille situation? Quel serieux pour produire un bitume qui va se craqueler en milles morceaux apres la pluie? Qu’est ce qui est mis en place pour proteger les populations? C’est quelle refondation qui ne s’apparente en rien a sa definition lexicale?C’est d’un cynisme ecoeurant que d’ainsi livrer la population a elle meme. Seul Dieu peut nous aider.

  3. Moi je crois que c’est pire que du désintérêt, c’est tout simplement voulu en ce sens que si les autorités n’étaient pas corrompues elles auraient leur mot à dire. Mais puisque ce sont ces mêmes autorités qui ont perçu des backchichs pour fermer les yeux et la bouche, elles sont obligées de demeurer aveugles et muettes.

  4. Une urbanisation compl… Afficher davantageètement ratée…Tout explose… dans une mégalopole qui s’agrandit de façon exponentielle, alors que nous ne disposons même pas du 10ème de la technologie nécessaire pour gérer une telle cité.

    Plus de 6.000.000 d’habitants dans une ville qui ne peut véritablement accueillir que la moitié. Empilés les uns sur les autres, créant une pression sur l’environnement en produisant ordures et pollution…

    La couverture végétale est réduite à néant, sans scrupule, aux profit de minables opérations immobilières, entraînant lessivage des sols et glissements de terrains. Les caniveaux se remplissant donc de vase et d’ordures ménagères, l’eau de ruissèlement devient incontrôlable.

    Abidjan ne souffre pas de catastrophe naturelle, ces sinistres sont les fruits d’une catastrophe humaine…d’une catastrophe urbaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.