INTERBAT OFFRE LA MAISON DE LA DISCORDE


11 Fév. 2012

Folie passagère ? Syndrôme de publicité mal placée ? Je cherche le vocable le plus approprié au mal qui a frappé la société Interbat pour qu’un de ses représentants vienne faire cette offre indécente aux Eléphants de Côte d’Ivoire par le biais de notre chaîne nationale. 
Les bâtisseurs du 3e millénaire sont tombés sur la tête : une maison de 60 millions de Francs CFA offerte à l’auteur du but décisif pendant la finale Zambie vs Côte d’Ivoire. 
Ce qui choque dans ce « cadeau », ce sont les zones d’ombre dans cette assertion. La plus énorme reste celle-ci : qu’est-ce qu’un but décisif. Est-ce l’unique but de la compétition ? Le premier ? Le dernier ? Le plus beau ? Le plus inattendu ? Le plus spectaculaire ? Supposons que ce soit la Zambie qui marque contre son propre camp. Quelle serait la réaction d’Interbat ? La société va-t-elle annuler son cadeau ou offrir la maison au joueur Zambien? 
C’est le genre de questions que ce sponsor de la dernière heure aurait dû se poser pour éviter de se mettre dans une situation délicate au moment de remettre la fameuse maison au gagnant. Comble de la confusion, ce messager d’Interbat venue délivrer la bonne nouvelle du « but décisif », a espéré « que les éléphants en marquant deux buts à zéro nous rendrons heureux». Deux buts ! Une maison !
Interbat, que vous est-il arrivé ? 
La société a sans doute voulu bien faire. Elle désirait surfer sur la grosse vague de la CAN 2012 pour faire un coup d’éclat ! Toutefois, comme Serge Aguié le disait sur son compte facebook, il aurait été plus sage d’offrir la maison au Coach Zahui, dont les prouesses ne souffrent d’aucune contestation. Interbat aurait même pu offrir « à des familles défavorisées tirées au sort des terrains gratuitement. 1 But = 1 terrain, 2 buts = 2 terrains. Sachant que même à 5-0, des terrains de 8 000 000 ne feraient que 40 millions au total, ce serait non seulement économique en plus de ( les ) présenter comme une entreprise socialement responsable »
Au lieu de booster l’équipe, cette « maison de la discorde » ne sera qu’un facteur d’individualité sur le terrain. Cette individualité que nous avons reprochée aux éléphants pendant des années et qui a disparue totalement sous l’ère ZAHUI. 
Les bâtisseurs du troisième millénaire en lieu et place d’apporter leur pierre à l’édifice ont mis un gros grain de sable dans l’engrenage bien huilé de Zahui. 
Comme bon nombre de nos joueurs gagnent plusieurs millions par semaine, j’espère qu’une maison ne sera pas une « motivation » suffisante pour ne pas jouer collectif. Sinon, si cela advient sur le terrain, et que la Côte d’Ivoire perd ce match décisif face à la Zambie, il y a de forte chance pour que cette défaite ait un nom : INTERBAT !
Photo : Interbat.net


Cliquez ici pour voir la vidéo



categories coup de gueuleépopée ivoirienneSport

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

3 thoughts on “INTERBAT OFFRE LA MAISON DE LA DISCORDE

  1. BIEN DIT YEHNI VRAIMENT,TU DIS CE QUE TOUT LE MONDE AURAIT DU DIRE.QU'EST QU'IL ESPERAIT QU'ON LEUR DISNET MERCI DE VENIR DISTRAIRE NOS JOEURS?
    QU'ILS GARDENT LEUR FAMEUSE MAISON LES ELEPHANTS N'EN ONT PAS BESOIN ILS SONT ASSEZ RICHE DEJA

  2. j'ai mm pas regardé la video quand j'ai vu RTI… eux ils ont complètement bêtes koi(la RTI), la problématique développée dans ton troisième paragraphe aurait du leur être posée avant mm que le gars ne gagne un quelconque plateau de télé, mais comme apparemment, dans cette maison là(la RTI), les gens sont peu enclins à utiliser leur moitié de cerveau, voilà ce qui arrive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.