Investiture de Yasmina Ouégnin pour les législatives 2016


02 Déc. 2016

yasmina-ouegnin
Yasmina ouegnin pendant son discours

Mercredi 30 Novembre. 17h00. La Rue Victor Schœlcher de Cocody connait une effervescence inhabituelle. Un évènement particulier débutera dans quelques minutes. En effet, c’est à sa permanence que Yasmina Ouegnin, candidate à sa propre succession a décidé d’organiser sa cérémonie d’investiture officielle. Ils sont venus nombreux pour celle qui a osé défier l’un des plus vieux partis de Côte d’Ivoire, en choisissant de se présenter en tant qu’indépendante. En effet le PDCI n’a pas décidé de lui renouveler sa confiance pour représenter Cocody à l’hémicycle. Tant pis ! Elle a décidé de demander l’avis du peuple qui, dans une démocratie véritable, devrait avoir le dernier mot. C’est donc une partie de ce peuple qu’elle a convié à cette célébration. Chefs coutumiers, ambassadeurs, représentants de partis politiques et d’organismes de la société civile, familles, amis, sympathisants, curieux,  ont répondu « présent » à l’appel.

Avant le démarrage des festivités, des postes téléviseurs à chaque rangée permettent de suivre en image le bilan des activités de Yasmina Ouégnin. Des actions sociales, des œuvres caritatives, des parrainages de cérémonie. Yasmina Ouegnin, une femme soucieuse du bien être de sa population, au contact avec sa réalité. Une femme dévouée prête à donner de sa personne pour les causes qui lui semblent nobles. On la voit dans une campagne de sensibilisation sur le cancer du sein. On l’aperçoit donnant son sang pour le Centre de Transfusion sanguine. Une femme engagée, tournée résolument vers l’avenir, sillonnant les écoles pour des conférences, des installations de club littéraires et d’autres activités de nature à mettre à contribution l’intellect des jeunes.

Il est 18h quand Yasmina Ouégnin fait enfin son entrée. Une arrivée triomphale, en fanfare, sous les applaudissements et vivats de la foule en liesse, ainsi que les crépitements des flashs des photographes. Tour d’honneur, interprétation de l’Abidjanaise, libations et on entre dans le vif du sujet à savoir la présentation de la liste « ensemble pour Cocody ».

ensemble-pour-cocody

Yasmina Ouégnin n’est pas seule. Elle part au front avec Philibert KOUDOUGNON, Marie Jeanne Tiekou Ahimou et Malick DIABATE. Chacun prend la parole et explique ses motivations.

Pour Marie Jeanne Tiekou Ahimou, sa présence aux côtés de Yasmina Ouégnin est liée à ses qualités :

«…Je suis donc avec le député Yasmina Ouégnin, parce qu’elle dit haut et fort ce que malheureusement d’autres disent bas dans leurs salons.

L’enseignante que je suis soutiendra toujours la vérité.

L’éducatrice que je suis prônera toujours les vertus de l’honnêteté.

La croyante que je suis recommandera toujours l’amour du prochain.

»

Monsieur Malick Diabaté quant à lui met l’accent sur l’éveil de la conscience des jeunes, la nécessité pour eux de prendre leur destin en main.

«

L’heure est arrivée !

  • Oui, l’heure est arrivée pour nous jeunes, hommes, femmes, cadres, de prendre nos responsabilités devant l’histoire de la Côte d’Ivoire, mais surtout devant l’histoire de la commune de cocody.
  • L’heure est arrivée pour nous jeunes de cocody, de sortir de ce carcan traditionnel de la politique qui est de nous embourber dans des groupements politiques et de bêtement suivre les décisions même quand elles sont impopulaires.
  • L’heure est arrivée pour nous habitants de Cocody de dire NON quand nos intérêts sont menacés alors qu’on nous demande de cautionner.
  • L’heure est arrivée pour nous chers frères et sœurs d’assurer et d’assumer nos responsabilités dans la gestion des affaires de la commune.
  • L’heure est enfin arrivée pour nos pères, nos mères, nos doyens, de nous donner leur bénédictions et de nous céder la gestion de la destinée de la commune et même du pays.

»

L’intervention de Philibert KOUDOUGNON, directeur technique de la Mairie de Cocody met en avant son expérience.

«

C’est une commune que je connais assez bien, pour avoir été au service de ses habitants pendant une trentaine d’années en tant que directeur des services techniques de la mairie de Cocody.

A ce titre,je me suis occupé des problèmes quotidiens des populations de cocody en contribuant à l’amélioration de leur cadre de vie.

De ce contact avec vous, population de Cocody, j’ai pris plaisir à servir les autres et à être auprès d’eux.

C’est donc aussi pour prolonger ce service que je me suis porté candidat.

»

ensemble-pour-cocody-1
Photo de famille de la liste « ensemble pour Cocody »

Enfin, c’est au tour de Yasmina Ouégnin de prendre la parole. Celle qu’on qualifie d’indisciplinée et qui porte avec fierté ses différents refus de céder aux convenances et connivences politiciennes, celle qui dénonce « l’orthodoxie des chapelles partisanes qui règne au sein de l’hémicycle » fait son bilan et réitère sa volonté de bousculer le confort des caciques de la politique. Elle compte bien poursuivre son combat, celui de défendre les plus faibles.

« Les pressions et intimidations de tous genres n’ont pas eu raison de ma détermination ».

«

Les prochaines échéances électorales nous offrent, ainsi, l’occasion de faire un choix clair et sans ambages. Nous aurons à choisir entre raffermir le pacte qui nous lie depuis 5 ans ou laisser la voie libre à ceux et celles qui pensent que leur prospérité et leur bien-être personnels suffisent à faire de la Côte d’Ivoire un beau pays.

  • Je vous attends ce 18 décembre dans vos bureaux de vote pour faire ce choix, en toute indépendance ;
  • La Côte d’Ivoire vous attend dans les urnes pour répondre à ceux et à celles qui osent encore douter de la maturité et de l’intelligence politique des fils et des filles de ce pays ;
  • L’avenir vous attend pour remettre les besoins urgents et les préoccupations légitimes du peuple au centre du débat national.

Ce 18 décembre 2016, apportons donc la réplique qu’il convient, afin de renforcer une idée. Laquelle ?? Eh Bien, « qu’Ici c’est Cocody » !

»

Sa liste, qui comprend deux femmes et deux hommes, assure la parité au moment où les femmes ne représentent que 12% des candidats. Le choix d’avoir deux candidats de moins de 45 ans et deux autres de plus de 55 ans met aussi en lumière « l’osmose intergénérationnelle qui autorise la synergie entre l’enthousiasme et l’expérience ».

« Barrons enfin la route à  ceux et celles qui ont confisqué la gestion de la chose publique et qui ne se soucient guère de la volonté du peuple ».

La dernière intervention a été celle du Directeur de campagne appelant à une forte mobilisation.

« Allez vers vos frères et vos sœurs qui n’ont pu être là. Allez dans les quartiers, allez dans les villages, allez dans les marchés, faites du porte à porte afin que tout le monde participe à cette élection. Car la victoire ne s’acquerra que grâce aux votes. » « À partir de demain à 9h, à tous les volontaires la direction de campagne est ouverte  pour recevoir les bénévoles. »

www.cocody2016.ci

 

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.