KASSAV,30ANS DEJA!!!!!!


03 Mai. 2009

J’ai eu la joie de me rendre au concert du groupe KASSAV, ce Samedi 02 Mai, au parc des sports de Treichville!!
Le récit de cet évènement haut en couleur me conduit à fustiger un fléau qui prend de l’ampleur dans nos mœurs: le retard!!!
Prévu pour 17 heures, c’est à 20 heures que les artistes, inconnus pour la plupart, oTn pu prester pour la première partie, devant un public en colère, peu chaleureux, à cause de la longue attente. En effet durant ces 3 heures perdues, nous avons eu droit à des vérifications de micro et de sonorisation intempestives et à une mise au point des instruments!! Tout cela aurait pu et aurait dû se faire tôt! Mais non!
La première partie achevée, KASSAV n’était toujours pas sur la scène! On avait droit à de la musique en boucle, distillée par le DJ. La foule énervée, scandait des phrases telles que: »Foutaises, foutaises », « Commencez, commencez », « on s’en va, on s’en va », Kassav, kassav »!! En plus, le manque de tact de l’animateur, John Jay, face à cette animosité justifiée, a envenimé la situation!! Ce sont des bouteilles et des sachets d’eau que le public s’est mis à lancer sur le podium. Jacob Desvarieux dans un discours très court et très rassurant, à su calmer la foule qui avait déjà oublié ses déboires pour acclamer « l’homme à la voix envoûtante ».

Moins de 15 minutes plus tard, le groupe KASSAV , fait sa grande entrée sur scène, et c’est la liesse totale! Après s’être excusés pour ce retard indépendant de leur volonté, mais dont la faute incombait à l’administration, ils ont mis le feu au palais pendant pratiquement 3 heures de temps, en égrenant leur répertoire depuis 1980 jusqu’à nos jours! C’était sensationnel! Le public, pas rancunier, n’a pas boudé son plaisir! Ce ne sont pas les couples qui se sont mis à « Zouker » en symbiose avec KASSAV, ou les initiateurs de la grande ronde improvisée au son de « Siwo », qui diront le contraire!!! La fête a été belle et le bilan positif! Quelques malentendus, quelques personnes transportées sous la tente de la croix rouge, il est vrai, mais rien de fatal ou de dramatique à la célébration des « 30 ANS DE KASSAV »!!!!

C’est à minuit, que la fête a pris fin! Et chacun est rentré chez lui, emportant un peu d’Antilles dans son sac, les yeux pleins d’étoiles, la tête pleine de zouk, les lèvres pleines de KASSAV!!!!

categories Musique

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.