L’AUTO-STOP PENDANT LES GRÈVES DES TRANSPORTEURS


22 Août. 2012

Les chauffeurs de véhicules de transport en commun ont cette fâcheuse habitude de commencer des grèves sans aucun préavis. Ils vous conduisent tranquillement le matin au travail et vous apprenez quelques minutes après qu’il n’y a plus aucun véhicule de transport dans les rues. Certains vous abandonnent même au milieu du chemin en prétextant qu’ils ne peuvent aller plus loin et vous devez payer le double tarif pour qu’ils vous ramènent à la case départ.
Dans ces moments-là, de nombreuses personnes ont recours à l’auto-stop, même celles qui étaient réticentes à cette pratique. Souvent elles n’ont pas le choix. Faire preuve de scrupules les obligeraient à marcher des kilomètres. J’ai eu moi-même recours à cette pratique deux fois et à chaque fois, mon esprit imaginait toutes sortes de dénouements tragiques à cette randonnée en voiture. C’est avec soulagement que j’ai quitté le véhicule avant mon arrêt.
Voici quelques conseils pour les auto-stoppeurs et les automobilistes. Même s’ils ne mettent pas à l’abri d’un incident fâcheux, ils peuvent aider.

-Évitez les voitures aux vitres teintées et celles qui n’ont que trois portières. Surtout quand deux hommes occupent l’avant.
-Soyez en groupe mixte (femmes et garçons), voir une femme est plus rassurant pour les conducteurs. Eux aussi ont peur de se faire agresser.
-Surtout que les hommes évitent de mettre la femme en avant comme un appât pour accourir de la pénombre une fois que le conducteur aura dit « oui ». Il risque de démarrer en trombe.
-Si l’automobiliste s’arrête, approchez vous de lui rapidement, présentez-vous et demandez-lui dans quelle direction il va.

-Même s’il n’est pas écrit « psychopathe » sur le front de quelqu’un, la première impression en voyant le visage du conducteur peut vous sauver la vie. Fiez vous à votre intuition surtout si elle vous trompe rarement.

-Ne montez pas si le conducteur est ivre ou drogué.

-Habillez vous correctement. L’apparence compte beaucoup pour l’automobiliste qui lui aussi vous jugera sur ce critère.

-Attendez qu’il vous demande de monter avant d’ouvrir sa portière.
-Relevez la plaque d’immatriculation et envoyez là un ami via SMS.
-Ne mettez pas vos affaires dans le coffre.
-Quittez le véhicule tous ensemble. Le conducteur vous rend service. Pas la peine d’exiger qu’il vous conduise jusque dans votre lit.
-Si vous le pouvez, approchez les personnes que vous connaissez déjà. Vérifiez sur votre lieu de travail ou dans votre quartier si un collègue ou un voisin et vous n’avez pas le même itinéraire.
-Proposez spontanément de participer à ses frais de carburants pendant la durée de votre co-voiturage.
photo: gettyimages
categories Inspirés

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “L’AUTO-STOP PENDANT LES GRÈVES DES TRANSPORTEURS

  1. Paradox – Les chauffeurs hommes prennent seulement les femmes car avec les hommes il y a trop des risques. Les femmes qui font auto-stop cherchent plutot les chauffeurs femmes qui donnent moins de risques.

  2. Sages conseils à diffuser partout qui peuvent vous sauver la vie en auto-stop:à votre famille,votre entourage,vos amis,tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.