LE DISCOURS DES LAUREATS DU CONCOURS DE NOUVELLES FRATERNITE MATIN


Je tiens à préciser que c’est le fruit du travail de l’ensemble des lauréats!!!!




DISCOURS


M Ibrahim Sy Savané , Ministre de la Communication
M.Kouakou Féni Chef du Cabinet et Représentant du ministre de la Culture et de la Francophonie,
Mme Viviane Zunon Kipré , Présidente du Conseil d’Administration du Groupe Fraternité Matin
M Jean Baptiste Akrou, Directeur général du Groupe Fraternité Matin
M Yves Jacques , Directeur international des éditions Michel Lafon,
Honorables invités en vos rang et qualité ,


L’émotion est grande et l’honneur est pour moi immense de prendre la parole devant cette auguste assemblée. J’aimerais ici témoigner de ma profonde gratitude à l’ensemble des lauréats pour la confiance qu’ils ont placée en ma modeste personne en me désignant comme leur porte-parole.
Devenir écrivain en Côte d’Ivoire n’est pas une sinécure. Les concours littéraires sont rares et les structures qui prennent sur elles d’en être les initiatrices, sont obligées de payer le prix de leur, ô combien louable, audace en utilisant leurs fonds propres. Pour trouver des partenaires, c’est la croix et la bannière.
Vous imaginez donc notre joie quand le groupe Fraternité Matin a eu la brillante idée d’ouvrir une lucarne à la réflexion autour de l’histoire de notre pays pour célébrer ses cinquante années d’indépendance. Nous avons répondu avec grand empressement à cet appel en apportant nos témoignages, nos analyses, nos critiques mais également nos modestes suggestions pour que les cinquante futures années soient plus rayonnantes pour les fils de ce pays.
Par ailleurs, au-delà de la fierté que nous ressentons logiquement en étant classé parmi les meilleurs, notre joie s’explique par le fait que, dans cette période difficile que traverse notre pays et face à la dégradation des valeurs morales et la perte du goût de l’effort au profit de la facilité, il faut des modèles qui servent de repères aux générations actuelles et à venir.
C’est pourquoi, par cette distinction, nous sommes fiers de faire partie des modèles de notre pays. Et cela nous engage davantage dans la passionnante carrière d’écrivain que nous avons choisie.
C’est le lieu de remercier très sincèrement Fraternité Matin et tous ses partenaires pour cette belle occasion qu’ils nous ont donnée de participer au débat sur la construction de notre mère patrie mais surtout de faire mentir ce sombre dicton selon lequel : « Pour cacher quelque chose à un africain, à un ivoirien en particulier, il suffit de le mettre dans un livre. » Fraternité Matin nous aura en effet permis de montrer qu’en Côte d’Ivoire, ils sont nombreux les amis du livre et les apprentis écrivains qui, faute d’une politique de promotion littéraire plus dynamique, voient mourir leurs idées et leur talent avec.
Nous souhaitons vivement que ce genre d’initiative soit multiplié et que les prix à la clé soient encore plus importants. Les grands esprits ont besoin de grands défis mais aussi de grands stimulants.
Nous profitons de l’occasion à nous offerte, pour remercier chaleureusement le Président de la République et les ministres qui ont décidé spontanément de donner des récompenses spéciales aux lauréats.
Je ne saurais clore mon propos sans formuler cette doléance qui nous tient tous à cœur, à savoir, que le recueil des meilleures nouvelles issues de ce concours fasse au moins partie des ouvrages littéraires au programme dans nos lycées et collèges afin que les générations présentes et futures ne perdent jamais ce lien sacré qui les unit au passé, au présent et à l’avenir de cette terre d’Eburnie.
En effet, quel meilleur témoignage de notre premier cinquantenaire que ces pages retraçant les faits les plus marquants de cette période ! « Les paroles s’envolent, mais les écrits restent », comme le dit l’adage. Evitons alors que les jeunes de ce pays soient pauvres de leur propre histoire.
Nous réitérons nos remerciements à Fraternité Matin et à tous ses partenaires qui nous auront appris qu’il ne doit plus y avoir de guerre dans ce pays que celle des idées, et des idées constructives.
Vive la Côte d’Ivoire indépendante. Vive le groupe Fraternité Matin. Vive la littérature ivoirienne. Que Dieu nous bénisse !


Je vous remercie.

categories 225newsinfos perso

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

6 thoughts on “LE DISCOURS DES LAUREATS DU CONCOURS DE NOUVELLES FRATERNITE MATIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.