LE MAUVAIS, LE PIRE, LE « PLUS PIRE »


04 Jan. 2013

On croyait avoir vu le mauvais et le pire avec une cérémonie des Koras Awards 2012 catastrophique et un feu d’artifice offert par le district servant de théâtre à une bousculade meurtrière. Aujourd’hui l’arrestation de deux activistes qui ont initié des actions bénévoles pour aider les victimes de la bousculade Diaby Mohamed et Cyriac Gbogou nous fait sortir du dictionnaire des expressions interdites en français la notion de « plus pire ».

Qu’est-ce qui est « plus pire » que de reprocher à l’humain son humanité, sa compassion envers son prochain qui souffre, la main tendue à la personne dans le besoin? Quand bien même il y aurait eu manquement dans la manière dont les bénévoles ont mis en oeuvre l’action partant d’une intention noble, le procédé de l’arrestation laisse à désirer. Faire semblant d’avoir un enfant disparu pour attirer Cyriac dans un guet-apens, il fallait oser !

A mon sens, face à l’efficacité des actions des bénévoles, la manière la plus opportune était de demander à les rencontrer vu qu’ils ne travaillent nullement sous le couvert de l’anonymat. Il aurait été judicieux de coopérer avec eux ou alors il fallait leur signifier clairement que l’Etat de Côte d’Ivoire, contrairement à ce qu’ils pensent ce n’est pas eux, et que les organes mis en place pour la gestion des crises peuvent bien se passer de leur aide. Je crois que nous aurions compris et mieux pris la chose.

Mais non, c’est la foire aux bavures et cette nouvelle bave gluante entache gravement l’image immaculée de la Côte d’Ivoire. Cette réputation défendue si jalousement à coup de millions vient de subir une énième éclaboussure qu’il faudra du temps pour laver à l’extérieure et à l’intérieur.

Que doit-on comprendre désormais? Est-ce un avertissement pour nous qui n’avons pas nos doigts dans nos poches? Mohamed et Cyriac ont été libéré mais l’inquiétude continue de m’étreindre. Et si Mohamed n’avait pas eu son téléphone sur lui? Et si le buzz n’avait pas été fait sur internet? Et si les informations n’avaient pas été relayées par des médias internationaux? Et si aucun membre influents du gouvernement n’avait pris la défense des blogueurs? Cf article de Yoroba

Nous ne sommes pas à la solde d’un homme politique quelconque mais nous travaillons avec ceux qui veulent bien coopérer avec nous. Pourquoi est-ce si difficile à comprendre. Sautez le pas, rejoignez-nous sur internet, vous verrez de vos propres yeux nos motivations!

La personne à la base de cette arrestation a ouvert une nouvelle brèche où tous les détracteurs du gouvernement en place se sont engouffrés pour crier « haro sur le baudet ».

Oui, ils ont été relâchés après une nuit entière de détention pour Cyriac et une demi-journée pour Mohamed, mais et si… et si…

Devons nous quelque chose à notre pays? On connait certains qui ont changé de nationalité sans état d’âme. On connait certains qui ont déposé définitivement leur bagage sur d’autres terres. C’est ceux que nous avons mis à la tête de l’Etat qui nous doivent quelque chose. Si nous les aidons, ce n’est pas par excès de zèle ou par souci de les dénigrer c’est pour apporter notre pierre à l’édifice et montrer que on a pas besoin d’être Maire, Ministre, Député, Président, pour aider son pays. Chacun à notre niveau nous pouvons et nous devons contribuer aux idéaux de bonheur qu’on espère pour nous et les générations futures. Car tout les ivoiriens ne peuvent pas être Maires, tous les ivoiriens ne peuvent pas être Députés, tous les ivoiriens ne peuvent pas être Président. Mais chaque ivoirien peut être artisan d’amour et de paix là où il se trouve parce que justement ceux qui ont ces titres ne peuvent être partout à la fois.

Si aimer son prochain est interdit, si le consoler est soumis à condition, si l’aider est sujet à des canevas qu’on nous le dise…nous comprendrons !

categories 225newscoup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “LE MAUVAIS, LE PIRE, LE « PLUS PIRE »

  1. Que rajouter a ces mots, si ce n est qu on nage en plein délire . Je suis tellement choquée , car rien ne justifie ses arrestations. tout ne se règle pas au commissariat. Vous voyez des personnes donner a manger , poser des questions, beh informez vous auprès d eux. Quelles sont ces manières de faire? suspicion suur tout et partout , pffffffffffffff ! Bon retour a vous les gars

  2. Rien à ajouter, j’aime particulièrement votre avant dernier paragraphe. Si chaque ivoirien, des dirigeants au citoyen lambda, pouvaient intégrer ça, notre pays retrouvera sa relative stabilité des années 90. Merci pour cet article et bonne journée à vous.

  3. CYRIAC GBOGOU reste un blogueur sans histoires qui a laissé parlé son COEUR,tout simplement…et toujours très actif comme la majorité d’entre-vous. Je lui témoigne tout mon soutien et toute mon amitié.

  4. J’avoue avoir été très impréssionnée par votre organisation sur Twitter après ce triste évènement. Grande fut ma stupeur d’apprendre que deux bloggeurs, deux des plus actifs d’ailleurs dans les actions sur Twitter avaient été arrêtés. Je me préparais à relayer l’information quand j’ai appris leur libération. Malheureusement ce genre de bavures sont monnaie courante sur le continent..Courage à vous et vive le web 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.