LE PROCESSUS D’IDENTIFICATION DES FRCI A DÉBUTÉ


09 Mai. 2011

Comme le disait Chérif Ousmane sur les antennes de la TCI, « la chaîne de la paix », l’opération d’identification des FRCI est un pas important dans le rétablissement de la sécurité et dans une meilleure organisation et réinsertion des combattants.
Les dérives et les bavures foisonnent. Il y a quelques jours à la Riviéra 2, un FRCI poursuivait un minicar (Gbaka) qui a sans doute refusé de s’arrêter. Prenant soudain conscience que rattraper, en courant, une voiture qui roule, n’est pas aussi simple que dans les films d’action américain, il fait signe à un de ses compères, qui tirent deux coups de Kalach sur les pneus, alors qu’il y a des gens dans le véhicule.
Hier, ma tante m’expliquait le cas de cette dame qui avait eu un léger accrochage avec un chauffeur de taxi. Le chauffeur jugeant l’accident mineur ne voyait pas le besoin de faire un constat et proposait un arrangement à  l’amiable, ce que la femme a catégoriquement refusé. Elle s’est donc rendue au commissariat le plus proche et est revenue avec un FRCI pour le constat. Le jeune FRCI, qui n’avait sans doute pas bien compris ce qu’on lui demandait de faire, les regardes hébété pendant quelques secondes avant de dire:
« Ye dis je vais fermer mon deux yeux, si j’ouvri que vous êtes là encore, je tire sur vous deux »
Les deux protagonistes ont disparu au volant de leur véhicule, sans demander leur reste. Drôle de constat!
Franchement, il est temps de redorer le blason des FRCI avec encore plus de zèle que celui qui a servi à dénigrer le pouvoir précédent.
Des policiers qui régulent la circulation, chasse-mouche en main, d’autres assis devant des commissariats, gris-gris  bien serrés sur les muscles saillants, je ne pensais pas voir cela un jour, et pourtant. 
Il est vrai que la Côte d’Ivoire est un pays laïc, alors peut-on vraiment s’en plaindre? Cela fera sans doute l’objet d’un autre débat. Mais je crois qu’il faut quand-même revenir aux anciens uniformes plutôt qu’à ces vêtements hybrides, mélange de tenue DOZO et de treillis.
Il faudrait aussi penser à donner un minimum d’éducation à tous ceux qui feront définitivement partie des FRCI et leur apprendre les règles élémentaires qui régissent leur fonction.
Quand un homme en arme, bardé de gris-gris te demande le visage impassible:
« -Madame, ouvrez ta coffre à gants », pour parler de ta boîte à gants. Il y a problème.
Certains sont très polis c’est vrai comme celui qui nous a accueilli avec un:
« Bonjour mesdames, puis-je avoir les pièces du véhicule s’il vous plait ? » et nous a laissé partir quelques secondes plus tard en disant  » au revoir et très bonne journée à vous! »
Mais combien sont-ils, ceux-là?
D’autres même pratiquent ce que Monsieur Ouattara a condamné en demandant « quelque chose pour acheter du thé », parce qu’ils ont veillé toute la nuit sur la population.
FRCI d’accord, mais un peu de discipline et de sérieux, d’abord! Vivement la fin du processus.
Stay blessed!
categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

5 thoughts on “LE PROCESSUS D’IDENTIFICATION DES FRCI A DÉBUTÉ

  1. Vivement qu’on quitte cet etat de nature et de desordre total pour arriver a un etat de droit ou regne la justice prealable a la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.