Les leçons de blog et d’entrepreneuriat de Uche Pedro, fondatrice de Bellanaija.com


01 Mar. 2018

En 2008, je découvrais le blog de Linda Ikeji et Bella Naija. Je ne me rappelle plus dans quel ordre. Une chose est sûre, le 30 Octobre de la même année, je lançais le blog de Yehni Djidji, inspirée par ces deux plateformes, une décision qui a bouleversé ma vie. Depuis lors, je suis donc leur évolution. J’ai une admiration particulière pour Uche Pedro, la fondatrice de Bella Naija, parce qu’elle a très vite su professionnaliser son blog et en faire un business très rentable et reconnu mondialement.

J’ai eu la chance de la rencontrer dans la soirée du Mercredi 28 Février, avec quelques blogueuses ivoiriennes triées sur le volet. Elle est à Abidjan dans le cadre de la deuxième édition des Adicoms days, (Africa Digital Communication), un évènement qui réunit, pendant deux journées, près de 400 acteurs clés de la communication digitale africaine autour d’une trentaine d’intervenants venus d’Afrique et d’Europe.

Dans une conversation sans protocole, elle s’est montrée curieuse d’en apprendre plus sur le milieu du blogging en Côte d’Ivoire, surtout celui autour de la mode, de la beauté et du « lifestyle », ses domaines de prédilection. Elle nous a également donné quelques conseils sur les étapes qui l’ont conduite au succès, tout en rappelant que l’entrepreneuriat n’est pas un chemin standard où chacun rencontrera les mêmes écueils. Les expériences sont uniques, les réalités sont différentes et elle ne peut que parler de sa propre perspective.

Quand tout quitter pour son blog ?

Uche Pedro a lancé son blog en 2006, alors qu’elle venait à peine de finir ses études en administration des affaires. Le blog était d’abord un hobby pour ne pas s’ennuyer. Puis, elle a commencé à avoir des sollicitations et du mal à suivre le rythme parce qu’elle avait trouvé du travail. Elle profitait de sa seule heure de pause pour programmer des rendez-vous pour le blog et devait faire bien souvent un long trajet d’un bout à l’autre de la ville. Les soirs également  à la fin d’une longue journée de travail, elle devait se consacrer à son blog. Il lui a fallu admettre qu’elle ne pouvait pas faire les deux à la fois pendant encore longtemps au risque d’être surmenée. Elle a alors décidé de s’investir pleinement dans son blog.

Elle était jeune et a pensé « c’est maintenant ou jamais. Si ça ne marche pas, je pourrai encore me réinsérer dans le monde professionnel ».

C’est exactement ce que je me suis dit quand j’ai décidé de blogger à plein temps.

Etablir une structure claire

Quand on veut faire de son blog un espace professionnel, on ne blogue plus au petit bonheur la chance. Il faut avoir une vision bien rédigée, un plan sur le long terme et un modèle économique clair. Il faut s’atteler à faire des choses originales, ne pas se contenter de reproduire ce que les autres font déjà. C’est cette valeur ajoutée qui nous garantira une audience fidèle. Il ne faut pas être trop pressé de créer une entreprise et formaliser son activité. En dehors des taxes qui peuvent faire peur, il y a aussi énormément d’informations que l’on ne découvre qu’une fois légalement constitué. Il faut prendre le temps de maîtriser son activité et mieux connaître l’environnement dans lequel elle évolue avant de se lancer.

Il faut aussi penser à avoir une comptabilité même basique pour identifier les dépenses et les revenus générés par le blog. Pour les blogueuses mode par exemple, il faut pouvoir noter les prix des vêtements ou accessoires achetés pour réaliser un article de blog.

Lorsque vous n’avez pas encore les moyens d’avoir du personnel, documentez vos procédures, écrivez les standards de votre blog.

« Mes photos doivent être de telle qualité, prise sous cet angle, l’environnement doit toujours paraître soigné, je ne dois faire aucune faute d’orthographe ou de grammaire ».

Cette documentation sera utile quand vous embaucherez quelqu’un pour vous seconder.

Etre transparent avec le personnel

Au début, vous ne pourrez pas rémunérer correctement vos collaborateurs. Peut-être même qu’ils feront purement du bénévolat. Il faut être transparent avec eux, leur partager la vision, leur parler d’avenir. Il ne faut pas cacher les informations relatives aux finances de l’entreprise au risque de créer des frustrations quand ils verront que

« la patronne a acheté un nouveau sac ou une nouvelle robe et elle ne veut toujours pas me payer ».

Il faut être sincère et respecter ses engagements une fois que l’argent commence à entrer. Il est aussi important de sensibiliser le personnel par l’exemple.

« Chaque lundi on débute le travail à 08h. Les autres jours de la semaine, c’est 09h. J’arrive toujours à l’heure. Je montre l’exemple. Mes employés savent que je travaille dur. Je n’en attends pas moins d’eux. Ils ne peuvent pas dire que je leur en demande trop pendant que je me tourne les pouces. Je suis aussi exigeante avec eux qu’avec moi-même. »

Elle a aussi parlé de l’importance de bien traiter ses employés. Aujourd’hui elle collabore toujours avec ces anciens salariés. Certains ont leur propre entreprise qui ont également beaucoup de succès, ce qui lui montre qu’elle ne s’est pas trompée en les choisissant. D’autres sont au service Marketing dans des entreprises et utilisent son média Bella Naija pour communiquer sur leur marque.

« Avant je leur donnais de l’argent en tant qu’employé. Aujourd’hui ce sont eux qui me donnent de l’argent comme clients » dit-elle riant.

Sourire à la vie, ne pas être trop stressé.

On a aussi parlé de l’utilité de profiter de la vie, prendre des pauses, voyager, découvrir le monde. Pour elle, les jeunes aujourd’hui sont trop stressés. Les réseaux sociaux leur permettent de voir la vie des autres et lorsqu’ils font la comparaison avec leur réalité, ils se trouvent en retard. Il y a cette urgence de faire mieux, de faire plus qui bien souvent les empêchent de profiter de l’instant présent. Réjouissons-nous de ce que nous avons.

categories EventInspirés

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

8 thoughts on “Les leçons de blog et d’entrepreneuriat de Uche Pedro, fondatrice de Bellanaija.com

  1. C’est une femme intelligente, sage et avisée. Plein succès à elle et j’irais visiter son blog. Merci Yehni pour l’info!

  2. Toujours agréable de visiter et de lire tes articles.

    J’aime la fin de l’article :  » Il y a cette urgence de faire mieux, de faire plus qui bien souvent les empêchent de profiter de l’instant présent. Réjouissons-nous de ce que nous avons. »

  3. Depuis le temps que je veux bloguer. Mon problème c’est que j’ai tellement de sujets que j’ai envie de traiter que je n’arrive pas à me fixer sur une thématique pour le blog. Merci Uche. Je verrai comment mettre ces conseils en pratique.

    1. L’idéal est de choisir ce que tu veux faire dès le début. Mais tu peux démarrer un blog généraliste où tu traiteras de plusieurs sujets. Au fur et à mesure tu verras ceux dont tu parles le plus, ceux que l’on commente le plus, ceux où tu as le plus d’aisance et tu choisiras.

  4. superbe article …Mais si on va au delà de la passion et l’aspect pécunier ,rentable des blogs il faut dire qu’elles accrochent grâce à un gros Appât :le Gossip la plupart des gens en raffolent et cela permet de drainer du monde sur les blogs …

    1. Je trouve que entre Uche et Linda, Linda est celle qui est plus dans le gossip. Elle essaie de diversifier son activité maintenant mais c’est ce qui a fait son succès. Par contre Uche a plus de contenus à valeur ajoutée. J’avoue que au vue des chiffres tomber dans le gossip est tentant mais j’espère continuer de résister lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.