LES FACTURES NE CONNAISSENT PAS LA POLITIQUE…


07 Mar. 2011

Alors que les banques sont fermées, que les transferts d’argent sont impossibles, que les fonctionnaires sont payés au compte goutte dans des conditions difficiles et que les travailleurs du privé sont tout bonnement ignorés. Alors que les retraités pour la plupart ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés et  que le taux de chômage va croissant, comme si de rien était, les factures sont arrivées comme d’habitude sur la table des ivoiriens.
Eau, Courant,Téléphone, Poubelle, Gardiennage, Loyer, Internet, Satellite etc, etc. Tout porte à croire que ces gens là ne sont pas dans le même pays que nous. On me dira, ils doivent bien survivre n’est-ce pas? Là n’est pas le problème.
Un proche s’est rendu dernièrement à la CIE avec sa facture, demander si compte tenu de la situation, il y avait des modalités de paiements qui avaient été prévues. A sa grande surprise la femme du guichet lui a répondu « NON, si vous ne payez pas la totalité, on vous coupera le courant »…..

Est-ce que c’est normal? Dans cette situation?

Monsieur le général ministre Blé Goudé, lanceur tout terrain de mot d’ordre, initiateur chevronné des mouvements collectifs, leader charismatique de la galaxie patriotique, voici une bonne lutte à mener par exemple.
Vous tous, fanatiques des hommes politiques, qui être prêts à tuer et à mourir pour eux, quand il s’agit de votre bien-être, vous êtes amorphes comme des nouilles couchées sur un plateau (dixit ma dame de division de terminale). Si cela continue, on devra lancer l’opération  » A chacun sa lampe tempête ».

J’ai dit à mon parent de déposer un chèque tout simplement. Comme la CIE  ne sait pas que les banques sont fermées, qu’elle aille retirer le chèque.
Voilà un comportement qu’on peut aussi qualifier d’inhumain. Voici une entreprise qui a le monopole. C’est à dire que même si la crise finie, on sera obligé de composer avec elle. Pas moyen pour nous de fuir avec nos impayés, pour nous abonner dans une autre compagnie. Elle a eu beau surfacturer notre consommation pendant des années, nous n’avons rien dit, nous n’avons rien fait, nous sommes restés fidèles, malgré nous.
Cela lui coûte quoi de permettre un paiement partiel et de reporter le reste sur les mois à venir, jusqu’à la régulation du système bancaire?
En plus j’ai appris que les commandes de la CIE sont depuis quelques semaines aux mains du gouvernement pro-Gbagbo.
Lui qui n’est pas comme l’autre, qui affame les populations et souhaite qu’elles meurent dans d’atroces souffrances, ne peut-il trouver une solution pour nos factures….tout comme il se débat pour régler le problème des fonctionnaires?
Et Monsieur Alassane Ouattara Du Golf, lui qui se dit légitimement élu, pourquoi ne nous aide-t-il pas à payer nos factures.
Il parait que Monsieur Gbagbo et monsieur Ouattara ont des fortunes personnelles élevées à plusieurs milliards de nos francs.
En Président aimant leur pays et leur peuple, pourquoi ils n’enlèvent pas un ou deux milliards pour rembourser la consommation des ivoiriens pendant cette crise? Ils ne sentiraient même pas la différence.
Mais non, chacun est trop occupé à mener ‘le combat’ pour la vraie liberté de la Côte d’Ivoire digne et indépendante pour se soucier de la liberté de vivre, de se nourrir, de se loger, de se vêtir, de l’ivoirien Lambda. Nos conditions de vie importe peu, pourvu que nous soyons libres.

Quand un père de famille, mis au chômage, est obligé de fouiller dans les poubelles d’un restaurant pour nourrir sa famille, (véridique) ce n’est pas grave. Pourvu qu’il le fasse en étant libre.
L’ivoirien Lambda doit pouvoir marcher librement d’Abobo à Cocody, pour fuir les tirs. Même s’il est touché par une balle, au moins il sera mort libre.
Il doit aussi pouvoir librement, aller en pharmacie se faire dire que les médicaments qu’il recherche sont en rupture de stock et aller dire ensuite à son parent malade que même s’il meurt, au moins il sera mort libre.
Mais Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, Blé Goudé, Soro guillaume et tout ceux qui gravitent autour d’eux ne sont pas des ivoiriens Lambda. Eux, l’argent les a déjà affranchi.
Que les prix triplent ou quadruplent, leur portefeuille est toujours bien garni.
 S’il y a rupture de médicaments, manque de liquidité, cela ne les affecte pas….
Ouvrons les yeux ivoiriens, menons le bon combat, il y va de notre survie.

Stay blessed

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


7 thoughts on “LES FACTURES NE CONNAISSENT PAS LA POLITIQUE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.