LES PETITS SECRETS DES PETITES ANNONCES


Article paru dans l’Intelligent d’Abidjan du 22 Mai 2013

En parcourant les petites annonces, l’on tombe parfois sur des notes bien énigmatiques. Récemment, une pharmacie recherchait une jeune fille « de teint clair » pour intégrer son effectif en tant que caissière. Voilà de quoi se poser des questions ! On le sait, la tendance est à la promotion des produits éclaircissants. Ce ne sont pas les publicités à la télévision, dans la presse et sur les affiches publicitaires qui démentiront cet état de fait. Partout la carotte est à l’honneur. « Devenez clair en un mois, en une semaine, en 24 heures » sont autant de promesses qu’on fait miroiter aux femmes qui n’ont pas eu « la chance » de naître avec une peau aux teintes du soleil.

Une telle précision dans une offre d’emploi n’aurait pas été incongrue pour un magasin de vente de produits cosmétiques par exemple. Mais une pharmacie ! Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette précision sur la carnation de la vendeuse ? Le teint clair est-il favorable à un meilleur maniement de la caisse ? Le propriétaire a-t-il fait une étude auprès de sa clientèle qui a relevé l’influence de la couleur de la peau de la caissière sur les achats effectués ? Ou alors s’agit-il d’une initiative personnelle du pharmacien pour des desseins tout aussi personnels ?

Il est de notoriété publique que les offres d’emploi cachent parfois des propositions moins décentes, mais accordons le bénéfice du doute à cette pharmacie.

Une autre note glissée dans la rubrique emploi d’un journal dédié aux petites annonces était celle d’un masseur vantant ses services exclusivement réservés aux femmes matures. Soit il s’est spécialisé dans cette option quand il était encore à l’école de kinésithérapie, soit ses services vont bien au-delà du massage. On a envie de crier à la prostitution mais dans l’entendement de beaucoup, cette pratique est l’apanage des femmes. Alors, accordons également le bénéfice du doute à cet homme diplômé en massage option « femmes matures ».

Cependant, plus de doute quant à cette annonce publiée dans un journal people, cette fois dans sa rubrique correspondance.

« Jeune homme, sexuellement assis et confiant, est disponible pour toute femme qui sont en manque de ce vrai plaisir »

Joint par téléphone, ce jeune homme « sexuellement assis et confiant » a dit ses tarifs sans hésitations : 50 000 F CFA pour une heure. Et les frais d’hôtels sont à la charge de la dame ! Toutes les tentatives pour qu’il revoit ses honoraires à la baisse se sont avérées vaines, arguant son professionnalisme, son expertise, la qualité de la marchandise, sa compétence. A l’en croire, il ferait même partie d’un vaste réseau bien organisé, juste au cas où il s’agirait d’un groupe de femmes. Notre curiosité ne nous a pas conduits plus loin.

Mais sachons qu’il y a beaucoup de petits secrets derrières les petites annonces.

categories Chroniques

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Un commentaire sur “LES PETITS SECRETS DES PETITES ANNONCES

  1. Mdrrrr j’adore la dernière annonce. Jusqu’à discuter le prix, là c’est le must.
    Y’a pas « goûter pour voir »?
    Et si on n’est pas satisfait on est remboursé?
    Mdrrr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.