Les Taxis conformes d’Abidjan


14 Sep. 2015

ban1.fwSi vous vivez à Abidjan, vous avez dû remarquer que certains taxis ont sur leur portière un logo où il est marqué « taxi conforme ».Conforme à quoi? Telle est la question. Selon plusieurs témoignages lus sur les réseaux sociaux, ces taxis-là auraient un compteur qui tourne incroyablement lentement. On pourrait facilement, par exemple, aller de Cocody à la Riviéra Palmeraie au prix de 600 F CFA. Sachant qu’un arrangement pour la même distance est de 1500 F CFA minimum, c’est vraiment surprenant.

Il y a longtemps que je ne demande plus une mise en marche systématique du compteur car pour emprunter la phrase du chanteur Bilé Didier « Quand le compteur fait clic, le coeur fait clac. »

J’ai eu la chance d’emprunter récemment un taxi conforme qui m’a un peu éclairé sur la pratique. J’ai proposé 1000 F CFA de Cocody Hôtel Ivoire à la Palmeraie et il a demandé 1500. J’ai accepté non sans lui signaler qu’au compteur, cela n’allait pas faire autant. Il s’est mis en peine de m’expliquer les rouages de cette histoire de conformité.

Les taxis sont supposés faire une visite technique chaque six mois. C’est à ce niveau là que le Ministère du commerce vérifie le compteu,  le change au besoin, moyennant 20 000 ou 25 000 F CFA et appose les fameux logos conformes. Pour lui, c’est une pratique qui ne peut pas prospérer. Tous les taxis conformes rechignent à mettre le compteur en marche parce que cela revient à travailler à perte. Si un taxi avec le logo conforme accepte facilement de mettre le compteur en marche, il a dû trouver un moyen de trafiquer la chose. Attention ! Vérifiez également qu’il n’a pas actionné le double tarif.

« On roule souvent longtemps vide. Tu cherches client comme pigeon cherche sa nourriture. ça ne peut pas nous arranger ». Il avoue sans honte que si j’avais exigé le compteur il ne m’aurait pas pris. « Quand quelqu’un demande le compteur, je démarre. C’est si tu as pu t’assoir dans le véhicule que tu vas bavarder. » Pour lui c’est une mauvaise habitude des dirigeants de toujours prendre des décisions sans considérer ceux qui exercent le métier. « Si eux-mêmes ils quittent leur bureau pour s’assoir dans taxi une journée, ils vont  supprimer certaines choses ».

Pour le taximan, les nouveaux compteurs installés sont inadaptés à un environnement où le litre d’essence tourne autour de 600 F CFA et 700 F CFA. Ce sont des compteurs qui datent de l’époque d’Houphouet Boigny, quand le litre coûtait encore 250 ou 300 F CFA. Aujourd’hui le véhicule peut consommer 20 000 C FA par jour en carburant. Or quand on compte toutes les taxes que les propriétaires de taxi payent sur l’année, cela peut revenir à 2 500 F CFA ou 3 000 F CFA par jour qui sont versés à l’Etat.  Il s’imagine bien que bientôt le temps viendra, où on obligera les chauffeurs à mettre en marche ces compteurs à chaque course mais il faudra alors s’attendre à des grèves à n’en point finir.

Pour le moment en tout cas ce n’est pas à l’ordre du jour. Un autre taximan interrogé sur la présence des logos « taxi conformes » sur les portières de ses collègues ne savait pas de quoi il s’agissait. « C’est peut-être le logo d’une nouvelle société de taxi. »

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Un commentaire sur “Les Taxis conformes d’Abidjan

  1. Hum il a peut etre raison le chauffeur ! mais faut pas qu’il oublie que c’est parce que les taxis sont connus pr être cher qu’il sont toujours vides et out le monde se bat pour prendre les transports en commun ! donc s’il respecte tous la réglémentation en vigueur par contre je pense que la clientèle ne se fera plus prier pour les emprunter ! vrai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.