L’HABIT NE FAIT PAS LE VIOL !


Le 25 Mai 2012, je publiais un article sur une jeune fille molestée à Adjamé pour un habillement jugé trop osé. Pendant le mois de Juin dernier, les « gardiens des moeurs » ont encore récidivé, essayant même de violer la jeune femme. C’est ce qui ressort d’un article publié sur le site des observateurs de France 24. Les agresseurs l’accusaient d’être « trop sexy, vêtue d’une jupe trop courte et outrageusement maquillée. »

Les commentaires en dessous des articles relatant ce genre d’incidents sont toujours édifiants.

« Les filles d’aujourd’hui s’habillent mal. Ce n’est pas comme ça que des africaines doivent s’habiller. Nous avons une culture qu’il faut valoriser au lieu de faire comme les blancs. »

Quelle culture africaine? De quelle tradition parle-t-on? Est-ce qu’il n’existe pas, ici et maintenant en 2013 des peuples africains qui se promènent nus ou avec pour tout vêtement un cache-sexe? Mais non, on ne s’assimile pas à cette Afrique là. On est traditionnel, mais pas trop. Nous sommes quand même à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire et en 2013.

« Nos mamans d’avant s’habillaient bien, aujourd’hui c’est n’importe quoi avec nos soeurs! » Euh, de quelle maman ont parle ici? Dans les années 70 par exemple nos mères ont connu la mode des robes courtes. Les photos sont là pour témoigner.

Mon désir n’est pas de soutenir le mauvais habillement des jeunes filles et des jeunes garçons mais de dénoncer les comparaisons  inappropriées qui servent de justification à des agressions. Je l’ai déjà dit: chaque être humain doit savoir respecter son corps et prendre la mesure de ce qu’il faut montrer dans la rue et ce qu’il faut conserver jalousement pour son conjoint. Mais ce n’est pas une raison pour être violent.

J’aurais compris qu’on se précipite pour couvrir une fille « mal habillée » qu’on la somme de porter un vêtement décent. Il y a des églises par exemple où on te donne un pagne à l’entrée quand tu n’es pas assez couverte. Mais qu’on déshabille, qu’on moleste la « coupable », pour que soit disant elle apprenne la leçon? Franchement! Soyons sérieux! Il s’agit plutôt de profiter de l’effet de groupe pour se faire plaisir.

Oui, il faut bien s’habiller, mais comprenons bien que cette notion du bien varie d’une religion à l’autre, d’une ethnie à l’autre, d’une éducation à l’autre, d’un environnement à l’autre. Si vous êtes offusqués de voir une fille à moitié nue, certains le sont autant en voyant une femme couverte de la tête au pied dans cette chaleur ambiante. A ce niveau la loi pourrait prendre le relais. Encore faudrait-il qu’elle détermine de façon explicite, voire au centimètre près, les critères de bon ou de mauvais habillement.

« Elles s’habillent mal après quand on va les violer elles vont se plaindre. »

Est-ce vraiment l’habillement qui suscite le viol? On n’abuse jamais des filles bien habillées? Et les filles qu’on agresse chez elles à domicile pendant un vol par exemple! Est-ce parce qu’elles s’habillent mal qu’elles se sont fait repérer? Men power indeed. Nous sommes dans une société phallique. Et il y a un groupe de personnes qui s’évertue toujours à justifier les faiblesses du sexe fort. Si on t’a violée, tu l’as bien cherché. Pourquoi tu étais mal habillée? Pourquoi tu marchais seule aussi tard, et dans le noir en plus? Il faut vraiment avoir une idée derrière la tête pour faire ça. Et puis pourquoi tu es allée en boîte de nuit? Tu aurais pu rester sagement à la maison. Ben voilà, on t’a droguée. On a abusé de toi. Bien fait, ça t’apprendra.

Ce n’est pas un peu facile tout ça? Les hommes ne peuvent donc pas voir une folle nue dans la rue sans la violer? Si c’est la nudité le problème.

De plus en plus, je crois que c’est la dame qui m’a dit ceci qui avait raison.  » c’est vrai qu’avant on portait des robes courtes pour aller danser. Mais les garçons à notre temps n’avaient pas la même mentalité que ceux d’aujourd’hui. »

La mode revient, on le dit souvent. C’est un cycle. Ce sont les mentalités qui changent et ne reviennent pas. Et si c’étaient les hommes le problème? Et si c’étaient eux le maillon faible, de moins en moins capable de résister à la tentation, voyant en chaque geste anodin une invitation à se servir. Parce que des hommes qui déambulent nus ou presque dans les rues il en existe. Combien se font agresser?

categories coup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

6 thoughts on “L’HABIT NE FAIT PAS LE VIOL !

  1. Contente de lire quelqu’un qui a la meme vision des choses que moi. Les medias devraient commencer par sensibiliser les jeunes (hommes en particulier) plutot que de reprocher aux jeunes filles leur comportement vestimentaires. Ca ne fait qu’apporter une mauvaise image de notre pays a l’etranger.

  2. Ces agissements malsains et bestiaux sont la vitrine qui revele les tares et travers de la societe soit disant moderne et particulierement africaine. les causes, consequences et solutions sont a rechercher dans la sphere des sciences sociologiques. les peuples possedent par essence des droits et devoirs. Et toute societe se definit par ses lois. Ainsi donc , de quel droit des hommes que je qualifierai de « frustres sexuels » osent ils s’eriger en donneur de lecon en posant leurs mains caleuses sur des femmes habillees un tant soit peu de facon sujective?
    Il se pose un probleme majeur d’education et de protection du citoyen lambda.
    les effets de foule sont un reflet de la sante mentale , economique, politique et spirituelle d’un peuple.
    Les autorites ont-elles conscience et surtout la bonne foi de remplir leurs obligations?

    Ps: les pulsions sexuelles s’assouvissent certes mais se maitrisent d’abord. Ce BANDITISME criard n’est pas la panacee.
    Bonne journee.

  3. Ce sont des irresponsables et pervers qui n’attendent que ce genre d’occasions pour mener à bien leur basse besogne.

    Chacun est libre de porter ce qu’il veut mais il convient de ne pas s’exposer inutilement et de respecter les sensibilités des personnes qui sont dans votre environnement et surtout surveiller ces fréquentations: quoique l’occasion fasse le bon et le larron…

  4. Merci yehni pour cet article!
    La société a beaucoup tendance à incriminer les jeunes femmes qu’à se poser les véritables questions! Moi j’applaudis des deux mains cet article qui éclaire un tant soit peu la responsabilité de tout un chacun. Ayons l’honnêteté de de prendre nos responsabilité et de nous améliorer surtout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.