Livresque 7: un retour gagnant !


01 Sep. 2014

livresque
Avec Inza Bamba, l’auteur invité

La 7e édition de Livresque s’est tenue le 31 Août 2014 à Hollywood Boulevard. Après 5 longs mois de pause, j’ai pu enfin l’organiser. Cela n’a pas été sans difficultés bien entendu. Vous m’avez même vu ici tenter de toucher votre corde sensible à travers une collecte de fonds pour soutenir l’événement.

Certains ont donné spontanément, d’autres ont dû se faire un peu prier, d’autres encore ont fait des promesses qu’ils n’ont pas tenu, d’autres même ont fait ceux qui n’ont pas vu. Lol. Mais ce qui me réjouit c’est que chacun m’a permis d’apprendre une leçon et je vous remercie tous infiniment pour cela. Les donateurs, les sympathisants, les participants, tous vous avez contribué d’une manière ou d’une autre à assurer la réussite de cet événement. J’ai vu des personnes qui croyaient en ce que je faisais, qui étaient désireuses de m’aider quand bien même elles n’avaient pas les moyens financiers, qui en offrant sa force physique, qui en mettant à disposition son intellect pour penser aux jeux qui ont égayé cette édition. J’espère un jour pouvoir vous renvoyer l’ascenseur. Que Dieu vous bénisse tous.

La rencontre a débuté par la lecture d’extraits de l’œuvre « Un instant d’hésitation » de Inza Bamba, l’auteur invité. Ensuite une série de déclamation de textes a eu lieu avant que la parole ne soit donnée à l’auteur pour une causerie autour de ses œuvres et de son processus créatif. Pendant 45 minutes, Inza Bamba a instruit le public venu nombreux. Plusieurs acteurs du monde littéraire ivoirien ont d’ailleurs effectué le déplacement pour enrichir les discussions de leur savoir : Josué Guébo (Président de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire),  Benjamin Irié, Fatou Sy Savané, Cédric Marshall Kissy, Sossehi Roche, Israël Guébo, Wilfried Mian pour ne citer que ceux-là…

Puis, les participants ont pu présenter leurs œuvres à échanger à travers un speech dans une ambiance bon enfant.

Ecrivain invité de la session précédente, l’artiste Kajeem a tenu à apporter son soutien à cette édition de Livresque en offrant cette fois au public un autre de ses talents, à savoir la musique. Les participants ont pu se délecter de quelques notes de son prochain album.Plusieurs ouvrages ont été remportés par le public à travers des jeux grâce à la collecte de fonds et à l’aimable contribution de l’ABOLICI (Association des Bouquinistes et Libraires de Côte d’Ivoire).

Cette édition de Livresque a tenu toutes ses promesses. La salle a refusé du monde, au lieu de la cinquantaine d’inscrits nous avons reçu près de 80 personnes.  C’est une surprise agréable qui montre que le public était impatient de voir l’activité reprendre. C’est une fierté quand nous regardons le chemin parcouru mais aussi une lourde responsabilité que nous portons désormais sur nos épaules. Il nous incombe de rechercher les voies et moyens pour faire vivre Livresque afin, entre autres, de ne pas décevoir tous ces jeunes pour qui la littérature est devenue incontournable pour apprendre, se divertir et s’évader.

La cérémonie s’est achevée sur la photo de famille. Rendez-vous dans deux mois pour célébrer à nouveau le livre, en Octobre. Pour nous aider ? +225 777 697 83 ou yehnidjidji@yahoo.fr

Mention spéciale à AYANA WEBZINE pour leur aide inestimable.

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


2 thoughts on “Livresque 7: un retour gagnant !

    1. Hello, je pense que le contenu de livresque est très explicitement détaillé dans l’article. Je ne comprends donc pas vraiment la question. En ce qui concerne l’inscription, elle est vivement recommandée même si l’événement est gratuit, afin que l’on puisse prendre les dispositions qu’il faut sur le plan logistique pour que tout le monde soit satisfait et à son aise. A livresque 7 une trentaine de participants sont venus sans s’inscrire et certains n’ont pas eu de places assises. D’autres n’ont même pas pu accéder à la salle qui était bondée. L’inscription préalable nous aurait permis de gérer cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.