PIRATERIE: SERAIT-CE LA FIN?


A en croire Serges Kassi, invité sur le plateau de Christelle Diby ce midi , il ne fait plus bon être un pirate en terre ivoirienne.  La brigade de lutte contre la piraterie est passée à la vitesse supérieure, forte d’une nouvelle loi adoptée grâce au Président de la république SEM Laurent Gbagbo.
Les producteurs d’œuvres piratées, les vendeurs et même les acheteurs, pris en flagrant délit, encourent désormais une peine d’emprisonnement allant d’une année à six ans.
Fini le temps où on confisquait simplement la marchandise, ou que le pirate pouvait sortir de prison en payant une amende dérisoire.
Ah! On s’étonne que les artistes malades, fassent des communiqués à la télévision pour demander de l’aide. On se permet même parfois de les insulter, car on pense qu’ils ont mal géré leur fortune. Mais quelle fortune? Leurs œuvres sont partout, mais l’argent de la vente va dans d’autres poches. Ce sont d’autres ventres qui grossissent.

Nul n’étant censé ignorer la loi, gare à vous si vous vous faites prendre en possession d’œuvres piratées!!!
C’est fini la grande et joyeuse famille des pirates dont je parlais il y a quelques années!!!!
http://yehnidjidji.blogspot.com/2008/11/une-grande-et-joyeuse-famille.html

Cependant, les habitudes ont la vie dure!!!! La lutte aboutira t-elle véritablement ? Si, oui, quand?

L’avenir nous le dira!!!!

Stay blessed!!!

categories 225news

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

3 thoughts on “PIRATERIE: SERAIT-CE LA FIN?

  1. Salut.
    Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les artistes piratés: il suffit de faire une recherche sur youtube pour se rendre compte que les dernieres productions discographiques y sont uploadées en toute impunité. Et avec des navigateurs comme firefox, il est possible de copier puis de convertir en mp3 ces vidéos.
    Pour résumer, il faudrait que le Burida s’intéresse aussi aux nouvelles technologies.

  2. @houedanou, tu as bien raison!!! Mais je crois que c’est un pas après l’autre qu’ils arriveront au bout de la lutte!!!! On vends des cd pirater en face des commissariats: c’est inconcevable! Si les cd piratés quittent les rues et arrêtent de narguer les artistes, ce sera déjà positif!
    Ensuite on pourra s’attaquer à l’internet , même si je crois que face à ce mode là, les artistes sont désarmés!!!!

  3. Salut,
    Jean Luc Houédanou et yehni djidji ont raison tous les deux mais il faut savoir que les gens vivent selon leur moyens. Et si la population a la possibilité de faire un tel industrie de distribution alors il est clair et net que l’Etat y a pour son gain déja sinon cela aurai cesser depuis. La plupart de ces cd viennent de l’université et seul un commerce provenant de labas peu permettre une distribution aussi massive et desonéreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.