PLUS DE MENDIANTS ET DE VENDEURS AMBULANTS DANS LES RUES D’ABIDJAN


« A compter du 5 Août 2013, tout mendiant ou marchand ambulant présent à un carrefour sera interpellé et ses marchandises confisquées ». C’est ce qui ressort d’un communiqué du Ministre de l’intérieur Monsieur Hamed Bakayoko fait à Abidjan le 24 Juillet 2013.

Les arguments avancés pour soutenir cette initiative sont le problème sécuritaire posé par la présence de ces personnes et le fait qu’elles enlaidissent les artères du District d’Abidjan alors que le gouvernement est résolu à faire de la Côte d’Ivoire une destination de choix pour les touristes.

Bien que je ne croie pas que les mendiants et les vendeurs ambulants salissent la ville plus que les tonnes d’ordures qu’on a du mal à vider, je dois accorder au Ministre que le problème sécuritaire est réel.

J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour les vendeurs ambulants. Je préfère ne pas parler des mendiants, surtout ceux en toute possession de leurs facultés qui choisissent de tendre la main pour demander au lieu de travailler. J’aime chez les vendeurs ambulants donc, leur détermination, la rage avec laquelle ils courent après une voiture qui ralentit et finit parfois par ne même pas s’arrêter, pour quelques piécettes. A mes yeux, ce sont de vrais battants qui travaillent dur sous le soleil pour, paradoxalement, se faire une place au soleil. Cependant on ne peut pas nier qu’au milieu de ceux qui cherchent vraiment une voie honnête pour gagner de l’argent, se cachent des petits voleurs qui profitent des embouteillages pour piller des véhicules, agresser les passants et disparaître dans la nature. Une amie a été victime récemment et quand elle est allée porter plainte, elle a été choquée par la désinvolture du policier qui lui a dit que son agression était un cas parmi beaucoup d’autres et serait irrésolu comme tous les autres.

Des mesures d’accompagnement seraient prévues pour ceux (mendiants et vendeurs ambulants) qui se conformeront à ces nouvelles dispositions à en croire la note du Ministre. Mais ne faudrait-il pas pour cela qu’il existe une association nationale des mendiants et/ou des vendeurs ambulants qui permette de les recenser?

categories 225newsDébat

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.