QUELQUES ANECDOTES PENDANT MES DÉDICACES


15 Juin. 2012

Depuis le mois dernier, j’ai commencé la promotion de mon livre en faisant des dédiaces dans plusieurs librairies. Au moment où j’écris ses lignes, je suis à la Librairie Aleph Plateau, près de Pigier, pour une autre séance qui s’achèvera à 17h. Faites y un tour si vous avez le temps.
Il y a des situations assez cocasses qui me sont arrivées pendant les dédicaces précédentes et que j’aimerais partager avec vous.

Un monsieur d’un certain âge, qui a vu ma date de naissance (1988) sur la quatrième de couverture du livre s’est écrié « Tu as 24 ans ? C’est bien ça. J’ai un fils qui a le même âge, il est couché à la maison là bas à ne rien faire. Tout ce qu’il veut c’est aller à l’étranger. Je vais payer ton livre pour aller lui montrer ce que « sa camarade » a fait. »
J’étais très embarrassée et j’ai remercié le Seigneur que le fils ne soit pas venu avec lui à la Librairie.
Une femme qui semblait visiblement et de façon audible avoir longtemps vécu à l’étranger m’a répondu quand je lui ai demandé son email « Ah, mais mon email, c’est loin hein, c’est jusqu’à Paris là-bas ! Bon si vous insistez »

J’ai fait des efforts pour ne pas rire. L’email est-il payant en fonction du lieu ? lol
Une dame a qui une hôtesse proposait le livre s’est tournée vers moi et m’a dit  » Madame, si je paye votre livre là je vais trouver un mari ? Parce que moi je veux me marier hein, je suis fatiguée de lire l’amour des gens. »
Je ne savais pas quoi lui répondre. Mais je l’ai envoyé sur le terrain de la religion.
« Dans mon livre, Dieu intervient, je vous conseille de lui soumettre votre préoccupation.  » Or, la femme avait des antécédents avec Dieu.
« Quoi? Ne me parlez plus de Dieu! Je suis fâchée avec lui. Je lui ai demandé plein de choses, il ne m’a rien donné. Maman Marie encore ça va. Je suis fâchée à moitié. Je lui ai demandé mari et enfant elle m’a donné enfant seulement. »
#dead. 
Une dame m’a demandé « Votre livre s’est comme les Adoras? » Et moi de lui répondre « Non, c’est mieux que les Adoras. Mais chacun fait l’éloge de sa marchandise Madame. » Et elle de rétorquer: « Eh attention hein, je m’appelle Madame B…., c’est moi qui fait Adoras. » Je lui ai répliqué « c’est exactement ce que je dis. Chacun vend sa marchandise » lool
A quelques minutes d’intervalles un monsieur passe avec sa fille « Oh, ça ce ne sont pas des livres pour les enfants. » Puis une dame « Oh, ça ce sont les livres des enfants là »
Finalement personne ne va lire mon livre ? lool.
Un jeune homme s’arrête en face de moi, ne me parle pas mais lance à son ami « ce n’est pas la blogueuse là ? J’ai visité son blog récemment. On dirait que c’est elle ». Et moi de répondre « C’est bien elle, et elle a des oreilles qui fonctionnent ».

Une libanaise d’un certain âge a soulevé un petit débat à cause de ce que j’ai écrit dans son livre. Selon elle pourquoi vouloir retrouver un amour perdu. S’il est perdu c’est fini, il ne faut pas insister. Et de philosopher sur le plus important dans une relation, est-ce l’amour ou le respect? Elle était passionnée, j’ai aimé. Même si c’était un peu bizarre au début. 
Installée hier à la Librairie de France Plateau, juste en face de la porte, les clients n’arrêtaient pas de me demander tel ou tel renseignement sur tel ou tel rayon. Et pourtant il était bien écrit « dédicace de Yehni Djidji » sur un bout de papier. C’était fatiguant et légèrement humiliant. lol.
C’est tout pour le moment.
categories Littérature

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

5 thoughts on “QUELQUES ANECDOTES PENDANT MES DÉDICACES

  1. Du courage madame (j’ai dit « Madame » hein , pas « mademoiselle ») , j’adore votre combativité . je vous souhaite plein de succès .@evrard

  2. « Maman Marie encore ça va. Je lui ai demandé mari et enfants, elle m’a donné enfant seulement. » loooooooool elle m’a killed cette dame là…En tout cas, je lui souhaite bcp de courage dai. Maman Marie va lui donner mari qu’elle cherche là, elle n’a qu’à persévérer ds la prière.

  3. j’aime bien tes anecdotes.c’est certes marrant mais je sais que ça du être dur à un moment pour toi. t’inquiète, IBK n’est pas devenu célèbre au premier livre (qu’est ce que j’en sais moi??).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.