Rentrée scolaire: premier jour pour mon fils !


20 Sep. 2016

rentrée scolaire

Hier c’était le premier jour d’école de mon fils. Enfin, si on considère que la garderie c’est pour les bébés et que les choses sérieuses (oui le gribouillage et les chants sont des activités très sérieuses) démarrent en toute petite section.

Réveil plusieurs fois dans la nuit pour vérifier l’heure.  Checking du contenu du sac à plusieurs reprises. Finalement j’ai l’impression qu’il est bien trop plein pour le dos en croissance du pauvre bonhomme. Il ne faut pas qu’il hérite de ma taille. Crainte d’avoir à le réveiller parce que la mauvaise humeur sera au rendez-vous et c’est clair que ce n’est pas une journée à démarrer dans les pleurs et les grincements de dents.

Contre toute attente, il s’est levé aux aurores, s’est apprêté dans le calme, a  mangé  dans la discrétion (ô miracle divin), et était presque aussi heureux que lors de sa première fois à la garderie.

Pour la petite histoire, c’était moi qui avais les larmes aux yeux lors de sa première journée l’année dernière à la garderie. Monsieur  était heureux de se mêler aux enfants de son âge (un an et six mois) et de quitter son environnement habituel. A midi,  il m’avait fallu un trésor de patience que je ne savais pas enfoui en moi pour pouvoir le faire rentrer à la maison. Course poursuite et filature dans les couloirs de l’établissement. Avant que je n’aie  le temps de m’en rendre compte, une maîtresse était au sol, victime d’un dribble digne d’un grand footballeur. Heureusement que mon visage était connu de l’administration, sinon j’avais tout de la kidnappeuse d’enfants dont l’opération d’extraction discrète ne se passait pas du tout comme prévu.

Toute la journée d’hier, facebook (surtout les groupes pour mamans) a été inondé de photos de bouts de chou se rendant pour la première fois à l’école ou reprenant le chemin des classes.

En regardant les minois de plus en plus jeunes, je me suis dit que nous étions  quand même un peu cruels en tant que parents. L’école une fois commencée ne s’arrête plus. Et si nous réduisons la période d’insouciance de nos enfants, c’est un peu dommage.

Toutefois,  à dire vrai, l’école, la garderie ou la crèche, deviennent indispensables de plus en plus tôt pour permettre à l’enfant d’apprendre à être sociable et développer ses facultés. Aujourd’hui la famille à la maison se réduit à la cellule restreinte. Papa et maman (qui n’ont pas le temps) et la nounou (qui n’est pas toujours assez outillée pour le suivi intellectuel de l’enfant ;   mais à défaut de mieux,  on s’en contente). Il n’y a pas toujours d’autres enfants dans l’environnement auxquels s’identifier pour progresser.  Et puis, il faut l’admettre :  c’est un véritable soulagement pour les parents, surtout les mères, de retrouver un peu de quiétude et de calme grâce à la rentrée scolaire, puisque gérer les enfants en bas-âge n’est pas de tout repos.

Petite recommandation cependant aux parents : quand vous voulez publier des images de votre enfant sur les réseaux sociaux, ne le prenez pas en photo  devant l’école, ne mettez pas en évidence le macaron sur sa tenue. Ce n’est pas très prudent. Tout le monde n’est pas animé de bonnes intentions.

Lire les témoignages d’autres mamans sur la page Blédi’ma Côte d’Ivoire.

categories Confidence

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

2 thoughts on “Rentrée scolaire: premier jour pour mon fils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.