Routes cherchent bitume pour relation longue durée


03 Nov. 2015

koumassi
Koumassi

Routes cherchent bitume pour relation longue durée. Ingénieurs plaisantins, s’abstenir.

Riviéra Palmeraie. Plusieurs années que la rue Ministre et certaines autres artères ont été abandonnées à leur triste sort. La route est une grossière plaie béante couleur de terre. Depuis que la pluie a décidé de relooker le quartier, les autorités ont refusé de contredire mère nature. Les habitants souffrent donc pour accéder à leur domicile.

Palmeraie

Koumassi. Voici un autre calvaire pour les usagers. A la faveur des élections j’ai accompagné un ami dans son centre pour le retrait de sa carte d’électeur. Une véritable « voie à multiples rebondissements ». Bien entendu les eaux de pluies adorent ces petits habitats douillets et s’y logent à cœur joie à la moindre averse salissant le paysage avec la boue et la saleté qui y restent coincées. Des lacs artificiels malodorants sont créés par l’eau qui stagne et se sont les moustiques et autres bestioles affectionnant les points d’eaux qui s’y ébattent.

 

 

koumassi1
Koumassi

koumassi2
Koumassi

Cependant, là encore on peut ironiser que ces endroits semblent rayés de la carte du développement parce qu’il s’agit de quartiers sans grands enjeux sauf pour les riverains.

Toutefois ce que j’ai bien du mal à comprendre, c’est que des axes aussi importants que les voies d’accès au port d’Abidjan en passant par Treichville, le boulevard du port et le boulevard de Vridi, soient aussi dégradés sans que cela n’émeuve quiconque. Il y a pourtant de grandes entreprises qui exercent dans la zone : les opérateurs portuaires (SIMAT, MOVIS, Bolloré Africa Logistics, CMA CGM…) les cimentiers (SOCIMAT…), les entreprises pétrolières (SHELL, TOTAL, OIL LYBIA, VIVO ENERGY…), les concessionnaires automobiles (COMAFRIQUE, AFRICAUTO…), les industriels ( SANIA, UNILEVER), le Guichet Unique, les exportateurs de nos matières premières (CARGILL, ADM…), la SOTRA, la SIR, par exemple…

20151102_080404
Zone du port

Que dire de l’axe permettant d’accéder à la SOTRA en passant du côté de la morgue du CHU de Treichville et le camp de gendarmerie du port ? Terrible !

Pour de ridicules tronçons de quelques kilomètres, il est préférable d’être à pieds plutôt qu’en voiture. Nid de poules, nid d’autruches… l’éléphant d’Afrique même doit y avoir creusé son gite. Ralentissements du trafic et embouteillages monstrueux. A cause principalement de l’état de la route « aidé » en cela, par des feux tricolores très souvent en détresse et sans oublier, naturellement, l’indiscipline des camionneurs qui garent au petit bonheur la chance, réduisant la partie praticable à une portion congrue. Cela ne peut pas ne pas avoir d’incidence sur l’économie quand même !

port
Zone du port

Ce matin, j’étais dans la zone à la faveur d’un rendez-vous. J’ai eu l’agréable surprise de constater que la voie avait subi un lifting. Ma joie n’a été que de courte durée : Gravier, sable et ciment, voici l’amalgame qui a servi à colmater les brèches de cette voie empruntée par des poids lourds. Presque le même mélange utilisé pour réaliser le jardin extérieur d’une maison dans mon quartier. Les petits badauds qui bouchent les nids de poules moyennant en retour quelques pièces de monnaie de la part des automobilistes qui s’y aventurent n’auraient pas fait mieux.

Bien entendu, les endroits que j’ai cités ne sont pas les seuls oubliés de l’émergence mais pour certains, il y a vraiment urgence.

Nous, les citadins comme disait un candidat aux récentes élections présidentielles au cours de l’émission « face aux électeurs », nous ne connaissons pas ce qui se passe à l’intérieur du pays. Peut-être que là-bas aussi, il y a des puzzles mal assemblés pour servir de route.

S’il vous plait, pour le second mandat ne les oubliez pas.

categories coup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


4 thoughts on “Routes cherchent bitume pour relation longue durée

  1. Merci Yehni, bel article…pour rester dans la meme veine je me demande a quand la Route d’Akouedo ancien camp? une des premieres route de feu FHB.

    1. Hello, merci! Concernant cette fameuse route d’Akouédo, il parait que les militaires refusaient eux-mêmes qu’on la refasse. C’était stratégique pour ralentir les éventuels assaillants lol. A en juger par l’histoire de la Côte d’Ivoire, ça n’a pas été une grande réussite. Je classe donc ça dans les légendes urbaines lol.

  2. Merci d’avoir fait cette remarque, je confirme que oui les routes d’Abidjan pour la plupart, sont désagréables ceci pour avoir été les vacances dernières à Abidjan, la première fois. C’est un dossier que la nouvelle République se doit de corriger immédiatement pour redonner le blason d’une ville émergente. Merci de votre remarque constructive.
    Salutations cordiales. Aristide( Gabon)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.