Yali 2017: première soirée culturelle à Lehigh University


03 Juil. 2017

Hier je suis partie en voyage. Contrairement aux participants au Mandela Washington Fellowship affectés dans les autres universités membres, nous qui sommes à Lehigh University avons un bonus estimable. L’université a une longue tradition d’échange culturel et abrite depuis 21 ans maintenant un programme appelé « Global Village ». Il réunit pendant 5 semaines des jeunes de tous les continents, futurs leaders en business et industrie pour une formation intensive. A la fin du Mandela Washington Fellowship, j’aurai donc les deux certificats, ayant participé aux deux programmes.

Une des traditions du « Global Village » est que chaque participant présente son pays. D’abord pendant une « country presentation » qui met en lumière les atouts économiques pouvant intéresser de potentiels investisseurs, ensuite pendant une « cultural night » qui met en avant la nourriture, les danses, la musique, les jeux typiques du pays.

Hier donc c’était la première soirée culturelle. J’ai dégusté un plat de Colombie appelé Ajiaco, soupe de patate, poulet, avocat. J’ai aussi été au Kazakhstan, Turkmenistan, Ouzbékistan, Tajikistan et Kyrgyzstan où j’ai découvert de magnifiques objets d’arts et vêtements faits à la main. Il y a ces récipients taillés dans du bois qui ont un mécanisme tellement ingénieux permettant de les plier pour qu’ils prennent moins de place qui m’ont impressionnés. J’ai aussi goûté de savoureux chocolats et testé un fromage extrêmement salé que j’avoue ne pas avoir apprécié. Heureusement qu’ils sont eux-mêmes conscients que ce dosage de sel est trop élevé pour la plupart des gens et prennent plaisir à se moquer des mimiques des visages de ceux qui en mangent pour la première fois.

J’ai aussi été en Israël où je ne me rappelle plus le nom du plat que j’ai mangé, mais je suis revenue de là avec un bracelet porte-bonheur, une «Main de Fatima » ou Khamsa. Ensuite, direction la Malaisie et les Philippines, Oman et l’Indonésie. Escale à Hong-Kong et en Chine. Au Pérou, j’ai appris une danse locale et emporté un porte-clé en forme de Lama. Le stand où j’ai passé le plus de temps est celui du Japon.

J’ai découvert que les éventails des hommes étaient plus larges que ceux des femmes. Les hommes sont donc partout les mêmes ? Même pour se souffler et avoir de l’air il y a de la discrimination ? Lol. J’ai aussi mangé mon premier sushi et appris à utiliser les baguettes. Pour la petite histoire, la Japonaise Ayiko a tenté de m’expliquer la méthode traditionnelle en vain. Doigts bien positionnés, mais impossible d’attraper les morceaux de poisson. Echec sur échec. Finalement c’est un mexicain qui a réussi à m’enseigner une méthode plus simple et j’ai vaincu le mystère de la baguette.

La soirée culturelle de la Côte d’Ivoire aura lieu le 16 Juillet. Quelle nourriture ? Quelle danse ? Quelle musique ? Affaire à suivre.

categories Confidence

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.