Swedd: le Sahel se prépare pour le dividende démographique


25 Oct. 2017

Qu’est-ce que le dividende démographique?

 

Un pays dans lequel la part des jeunes dans la population augmente et le taux de fécondité diminue peut récolter les fruits d’un « dividende démographique ». C’est un phénomène de hausse de la productivité économique qui se produit lorsque le ratio de la population active par rapport au nombre de personnes à charge s’accroît. Le dividende démographique est l’un des secrets du succès des tigres d’Asie et de plusieurs pays de l’Amérique Latine. Les pays Africains, en particulier ceux du Sahel, souhaitent pouvoir en tirer également profit. C’est la raison pour laquelle le SWEDD (Sahel Women Empowerment and Demographic Dividend) a été lancé en Novembre 2015.

 

Le Swedd, un écho à Macron ?

 

Sur le sujet les dates sont cruciales. Accusées aujourd’hui de se faire l’écho des propos tenus par le Président Français Emmanuel Macron le 08 Juillet 2017, propos jugés déplacés voire racistes par bon nombre d’Africains, il est important de préciser que la maitrise des naissances préoccupait les autorités de nos Etats Africains depuis bien plus longtemps. Malheureusement leurs travaux et recommandations n’ont pas eu l’amplification escomptée à l’époque et sont aujourd’hui pris dans la tourmente de la polémique Macron.

 

Une campagne de communication d’envergure

 

Justement pour donner plus de puissance à leur démarche,  le Fond des Nations Unies Pour la Population (UNFPA) ainsi que la Banque Mondiale son partenaire dans le cadre du projet SWEED, ont décidé d’initier une campagne régionale de communication pour le changement social et de comportement. La  cérémonie officielle de lancement s’est tenue le mercredi 18 Octobre au Sofitel hôtel Ivoire, en présence des premières dames des six pays membres du SWEDD à savoir le Niger, le Tchad, la Mauritanie, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire. Ensemble, elles ont réitéré leur engagement en faveur du projet SWEDD.

 

La démographie en Afrique,  handicap ou atout ?

 

La croissance démographique ne doit pas être perçue comme un inconvénient au développement. Aussi, le SWEDD prône-t-il une maîtrise des naissances en fonction des revenus des ménages et non une limitation des naissances. L’objectif est de permettre aux efforts des gouvernements d’affecter positivement et significativement la population au lieu de se faire absorber par le croît démographique. En effet, quand la population continue de croître plus que les richesses disponibles, il y a forcément un appauvrissement du pays qui subit des pressions sur des secteurs comme l’eau potable, la santé, le logement et les infrastructures entre autres.

 

Les femmes au coeur du changement social et de comportement

 

Or, la maitrise des naissances ne peut avoir lieu sans une forte implication des femmes. D’ailleurs comme le dit Mabingue Ngom Directeur Régional de l’UNFPA pour la région Afrique de l’Ouest et du Centre « sans autonomisaton de la femme on ne peut pas parler de dividende démographique ». Ce sont elles qui sont au cœur du dispositif  de changement social et de comportement, afin de les rendre plus autonomes et capables de prendre des décisions qui contribueront de façon durable au développement de leurs communautés.

Il faut laisser les jeunes filles aller à l’école, lutter contre les mariages précoces, sensibiliser à l’espacement des naissances, expliquer à la population que ce n’est pas le nombre d’enfants qui compte mais la capacité à bien s’en occuper, leur donner une bonne alimentation, une bonne éducation.

En savoir plus sur le projet ICI

 

 

 

categories Sponso

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Je crois qu’avec la foi on peut tout accomplir, même s’accomplir !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.