TABULA RASA…


20 Avr. 2011

 Un blogueur gabonais titrait deux de ses articles de la manière suivante:
« La côte d’Ivoire doit être ingouvernable sous Ouattara, le boucher de Duékoué. Il vivra aussi ce qu’il a fait vivre à L.Gbagbo.« 
«  Quel rêveur, ce boucher de Duékoué. Attends voir comment les vrais ivoiriens vont aussi rendre ingouvernable ton faux mandat ».
Le tout était assaisonné de photos des humiliations du couple présidentiel et de leurs proches, des morts de Duékoué, etc, etc.

Comme malheureusement de nombreuses personnes pensent comme lui, je crois qu’il est bon de revenir sur la réponse que je lui ai donnée.

Voici un monsieur, Alassane Ouattara, qui a eu tout ce que la vie peut offrir de bon. De bons postes, avec de multiples avantages, qui lui ont permis d’emmagasiner une grosse petite fortune et de mettre ses enfants dans les meilleurs écoles. Il ne lui manquait que le titre de Président de la république. Certains disent même qu’il n’est pas ivoirien, mais Burkinabé.
Et vous pensez, vraiment, sincèrement, que détruire la Côte d’Ivoire, ou rendre le pays ingouvernable sous son mandat lui fera de la peine? Vous pensez qu’il va s’assoir pour pleurer parce que ceux qui se disent « vrais ivoiriens » vont mettre le pays à feu et à sang? Franchement!
Si gbagbo a pu faire 10 ans dans cette mi-paix, mi guerre, Ouattara le fera aussi. La seule personne qui souffrira, c’est le peuple, c’est toi, c’est moi.
Aujourd’hui on doit faire tabula rasa, faire fi de nos différends, et aller de l’avant. Les FRCI ont tué des innocents et des coupables? Les FDS aussi. A la seule différence que, en tant qu’anciens rebelles, les FRCI ont commencé à le faire depuis 2002. Mais si tu roules dans la boue pour te battre avec le porc, ne t’étonnes pas à la fin de la bataille d’être plus sale que lui. Aujourd’hui tout le monde est devenu coupable et victime.
Nous avons tous  perdu un parent plus ou moins proche dans cette crise. Si on veut se venger, même nos arrières-petits enfants, ne naîtront pas dans une Côte d’Ivoire en paix. Il faut briser le cercle vicieux de la haine. Je crois que chacun paye ses fautes sur terre avant de rendre des comptes au ciel. Mais quand bien même certains échapperaient aux mailles de la justice humaine, Dieu saura juger chacun en son temps.
Qui veut encore se terrer chez lui pendant des jours, sentir l’odeur des cadavres, ne pas pouvoir donner à manger à ses enfants? Être obligé de boire l’eau de la lagune? Dormir sous son lit par peur des impacts de balles? Se réveiller et se rendre compte qu’une partie de son toit a été soufflée par un obus en même temps que la tête d’un des habitants de la maison? Qui veut encore plonger dans l’horreur et au nom de quoi?
Là où la force n’a pas su nous faire triompher, essayons le travail, cela payera certainement.
Même si c’est un Martien qui vient nous diriger, et que nous avons la paix attelons nous pour le moment à nous éduquer afin de nous libérer totalement du joug de l’étranger.
Ouattara veut le pouvoir qu’il le prenne et dans 5 ans la Côte d’ivoire pourra je l’espère tourner définitivement la page ADO et GBAGBO….Mais gardons les yeux ouverts pour dénoncer les abus de ce régime tout comme celui du précédent, sans passion aucune.
Je m’adresse surtout à la jeunesse, car on a tous vu ce que nos parents on fait de ce pays: un pays déchiré, souffrants des affres de la guerre parce que tout simplement leur ventre était plus important que nos vies.
Doit-on rire, ou doit-on pleurer quand on voit les grands du LMP et des hauts défenseurs de la cause de Gbagbo, venir faire allégeance tout tremblants, devant SEM Alassane Dramane Ouattara?
Ces gens très verbeux pendant la crise, qui demandaient à la jeunesse de sortir s’offrir en sacrifice expiatoire des fautes de on ne sait même plus trop qui.
Affi N’guessan par exemple, que le zèle de la maison de Gbagbo dévorait, se veut aujourd’hui conciliateur et rassembleur, appelant tout le monde à déposer les armes. Des leaders , depuis des lieux inconnus, font allégeance par téléphone, etc, etc. Quant à Blé Goudé, son sort reste encore dans un flou total, ce qui est très alarmant.
Mais comme on dit: seuls les imbéciles ne changent pas. Ils nous prouvent donc qu’ils sont loin d’être des imbéciles. Alors pourquoi continuer de se battre et pour installer qui? Un Laurent Gbagbo dont on ne sait même pas s’il est mort ou en vie?
Si Gbagbo doit « malachiquement » revenir au pouvoir, c’est entre les mains de Dieu et non plus du ressort des hommes. Les armes doivent se taire pour notre avenir et celui de nos enfants.

En faisant allégeance et en allant se mettre sous la protection des FRCI, les Affi N’Guessan et autres, nous prouvent surtout qu’ils sont de simples mortels. Sinon, pourquoi n’ont-ils pas changé, avant que autant de sang ne verse? Pourquoi n’ont-ils pas changé de langage avant que des milliers de morts inutiles ne soient décomptés? Pourquoi c’est uniquement maintenant que leur vie est menacée qu’ils se rendent compte que  » la guerre n’est pas bien »?

Il faut que cela nous serve de leçon.  Il faut que cela nous interpelle, nous tous qui suivons bêtement les hommes politiques LMP, RHDP et autres. Ils chercheront toujours à sauver leur peau et rien de plus. Nous ne représentons rien à leurs yeux. En plus, on ne peut  même pas leur en vouloir: c’est l’instinct de survie et il est naturel.

On ne meurt qu’une fois? On ne vit également qu’une fois. Jeunes ivoiriens, nous sommes plus utiles vivants que morts. Laissons la vengeance à Dieu et la politique aux politiciens. Nous, travaillons pour notre avenir.

Regardez un peu tout cet argent qui a été investi dans l’achat d’armes par le camp LMP? On n’aurait pas pu l’utiliser pour donner du travail aux jeunes, construire des écoles, des hôpitaux?
Mais regardons en même temps tout l’argent que SEM ADO a dû débourser pour entretenir les FRCI et tous ceux qui sont venus l’aider à occuper le fauteuil présidentiel. Regardons quel degré de souffrance les amis d’ADO ont infligé aux ivoiriens juste pour qu’il puisse arriver au pouvoir.
On a vu où l’usage des armes et de la force nous a mené: au fond du gouffre. Essayons par  l’intelligence et le travail, de conquérir cette liberté, cette indépendance, cette souveraineté qui nous est si chère. Le nouveau mot d’ordre c’est: Faisons tabula rasa, mettons nous au travail, pour nous et pour notre pays. Dieu fera le reste.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende…

lire la lettre ouverte de POLMAN, Lauréat 2011, Ivoire Blog awards

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

6 thoughts on “TABULA RASA…

  1. Très chère Yehni, après lecture de ce post, je me demande bien s’il est encore besoin de lire la lettre ouverte. Tu as tout dit!
    Je poserai seulement une question: combien de personnes ont déjà rencontré Gbagbo ou Ado eux même? leur ont serré la main ou eu du travail sur leur recommandation? 1/100 je suppose et le chiffre me paraît trop grand. arrêtons de suer eau et sang pour des gens qui s’en f… de nous! les mêmes qui nous inciteaint à nous tuer sont ceux qui prêtent aujourd’hui allégeance.
    rendre le mandat de Ado ingouvernable c’est se faire du mal à soi même car c’est vous qui aurez faim, pas lui, c’est vous qui serrez montrés quémandent de la nourriture, pas lui. c’est vos enfants qui mourront et vous comme des M… vous pleurerez encore. votre pays sera montré du doigt et être ivoirien ne sera jamais plus une fierté…
    alors c’est simple c’est un choix: celui de la guerre ou celui du développement. il faut aller de l’avant… on est vivant, profitons en…

  2. Trop top miss depuis ma cachette je cherchais internet just pour te lire.C’est tellement bien pensé, felicitations encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.