TELENOVELAS


16 Nov. 2008


Que ce soit après le journal de 13h , à 19h30 ou depuis quelques temps à15h et les samedis après midi, les télénovelas brésiliennes ont toujours drainé les foules ivoiriennes! A chaque fois les mêmes synopsis, la fille pauvre qui aime un riche, les parents du riche qui s’y opposent, quelques intrigues, quelques manigances, bref! En générale les amoureux qui se rencontrent au début puis se séparent, puis se remettent ensemble, puis se séparent, finissent toujours par se remettre ensemble à la fin!
Dès les 10 premiers épisodes , le décor est planté et la fin aisément déductible par tous et pourtant! Ses séries déchaînent toujours les mêmes passions! Elles alimentent toujours les discussions de salons et les débats de pause-café!
Il n’est donc pas étonnant que nos chaînes préférées,celle « des grands évènements », et celle toujours « en mouvement », dépensent une petite fortune pour nous sortir de leur chapeau un nouveau film à chaque fois! Et pourtant, se ne sont ni les films africains, ni les séries africaines qui manquent! Et en plus depuis quelques temps on nous sert du réchauffer avec le come back de « maria del barrio » qui ressemble étrangement à « Marina », la série actuelle et un « la fille du jardinier  » qui semble vouloir s’éterniser!
Il est vrai que certaines séries comme « RUBI » sont sorties des sentiers battus , mettant en scène une héroïne froide, calculatrice, sans scrupules, contrairement à l’héroïne habituelle qu’on maltraite et piétine!Ce n’était pas un modèle de vertu mais bon!
Pourquoi ne pas investir dans le développement de notre cinéma!
Qui ne serait pas ravi de regarder « Ma famille » ou « NAFI » chaque soir à 19h00 sur TV2, puis de zapper allègrement pour voir juste à temps le début de « Docteur Boris » ou de « Class’a« sur la PREMIERE à 19h30.
Arrêtons d’être dans le dernier wagon du train cinématographique! Arrêtons de traîner les pas sur le chemin du développement! Arrêtons de nous gaver de séries prônant des moeurs qui ne sont pas les nôtres! Tous ces films qui font souvent l’apologie de l’homosexualité, de l’inceste et où on montre 1000 scènes d’amour à la minute reflètent mal nos valeurs!!!

Nous ne demandons pas la censure totale! Mais nous demandons la réduction de ce genre de programmes au profit du cinéma ivoirien, du cinéma africain! Pourquoi ne pas projeter ses télénovelas à partir de 22h30, quand la majorité des enfants sont depuis longtemps dans les bras de Morphée????

Think about it!

Stay blessed!!

categories Cinéma

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.