UNE AFFAIRE DE RECENSEMENT


06 Mai. 2014

imagesDepuis le démarrage du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) j’attendais avec impatience l’arrivée des agents recenseurs chez moi.

Ce recensement soulève de nombreuses polémiques et marche inévitablement vers un échec selon certaines personnes. D’ailleurs une invitation au boycott a été lancée par un parti politique. Alors, on comprend que la télévision nationale multiplie les films de sensibilisation sur l’importance de l’opération. Selon ce que j’ai pu retenir de cette répétition pédagogique, le recensement n’a rien à avoir avec la politique. Il permettra à l’Etat de planifier ses actions et d’apporter l’aide adéquate à chaque localité. Il faut préparer un accueil chaleureux aux agents recenseurs et leur apporter de l’aide au besoin. Mais comment différencier un vrai agent recenseur d’un faux ? Déjà que les bandits n’ont aucun scrupule à agresser leur victime dans les transports en commun, ou à se faufiler chez elle la nuit, il ne manquerait plus qu’on leur ouvre la porte en souriant au nom du recensement !

Heureusement, les films de sensibilisation se penchent également sur la question. Ce qui doit nous rassurer sur l’identité de l’agent, les incontournables que nous devons repérer avant de baisser notre garde, ce sont un gilet orange et gris ainsi qu’un badge. Comme si ces deux éléments ne peuvent pas être obtenus par des personnes mal intentionnées.

Une des questions soulevées par le recensement est celle de l’ethnie. « Pourquoi doit-on préciser son ethnie à l’agent recenseur ? Que gagne l’Etat à savoir qu’il y a 50 Baoulés et 2 Ehotilés sur le territoire ivoirien ? Pourquoi dont-on choisir par défaut l’ethnie du père quand les deux parents n’ont pas la même origine ?»

Heureux sont-ils ceux qui comme moi ont le père et la mère de la même ethnie, et mieux encore du même village. Quant à l’usage qui sera fait du nombre de Baoulé et du nombre d’Ehotilé, qui sait ? Il y a peut-être des mesures d’accompagnement prévues pour les ethnies en voie de disparition.

Depuis le démarrage du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) j’attendais donc avec impatience l’arrivée des agents recenseurs. Ils ont fini par arrivée un Lundi. Jour ouvrable, il n’y avait pratiquement personne à la maison. J’étais moi-même endormie. Ils ont décidé de revenir une autre fois. Nous les attendons encore. Cela fait plusieurs semaines déjà. Or l’opération est supposée prendre fin le 22 Mai.

J’ai beaucoup de doute sur la pertinence des chiffres qui vont ressortir de ce recensement. Une jeune fille qui participe à l’opération se plaignait du fait que le terminal mis à leur disposition, pour retranscrire les informations données par la population, contienne des options de réponses pré enregistrées (sauf pour une question, celle de la profession si j’ai bonne mémoire). L’agent est donc obligé de choisir parmi les réponses disponibles, même si elles ne conviennent pas vraiment à la réalité de la personne interviewée. De plus, la plupart des familles demande de repasser en fin de semaine, alors que le week-end seul ne peut pas suffire pour que les agents interrogent tout le monde avant la fin du délai.

Je crois qu’il faudrait soit mettre en place un numéro vert où ceux qui ne se seront pas fait recenser après le 22 Mai pourront se signaler, soit identifier des points de recensement dans chaque quartier à des fins identiques.

categories 225newsépopée ivoirienne

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “UNE AFFAIRE DE RECENSEMENT

  1. xlu et mexi pour ta brillante intervention pour la question sur la profession l agent recesseur ta mal informe a croire quelle na pas bien assimilé a la formation mw jsui chef d equipe et le contrat ds agents fini le 7 et celui ds chef d equipe le 22 sauf renouvellement de contrat effectivement cest un travail minicieux avec un pda tres tres lent pour plus d info

  2. Salut Yehni, Je pense pas que ta proposition peut être prise en compte car il leur faudra d’autre fonds supplémentaire, sans toute fois savoir qu’il a fallu qu’ils décaissent de grands moyen pour cette opération.
    Jusqu’à aujourd’hui, a tu pu te fait recenser maintenant ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.