Wozo Vacances, derrière le rideau!


04 Sep. 2014

SAMSUNG CAMERA PICTURES

J’étais au Palais des Sports le jour de la Finale de Wozo Vacances le Mercredi 03 Septembre 2014. L’émission pour enfants de notre chère télévision nationale faisait déjà l’objet de critiques acerbes sur internet à cause du contenu qui laisse à désirer. En effet, les puristes se plaignent du fait que certaines rubriques ont été galvaudées, dénaturant l’essence même de l’émission qui se voulait une occupation saine pour les enfants en période de vacances. La rubrique mise en cause est surtout celle du « PLAY BACK », où les enfants imitent la plupart du temps, cette nouvelle vague de chanteurs qui ne savent pas vraiment chanter, mais se déhanchent plutôt admirablement sur scène dans des tenues à la limite de la décence. Mais ce n’est que la partie visible à la télévision. Hier j’ai pu me frotter à l’envers du décor, aux coulisses et ce n’était pas toujours beau à voir. Des enfants en train de fumer, des encadreurs de groupe, proférant des injures d’une grossièreté que mes doigts ne peuvent même pas écrire ici.

Le problème c’est que je ne sais pas exactement qui blâmer : les parents ou les organisateurs? J’ai fini par choisir les deux. Voici des parents qui viennent dès 6h du matin avec leur progéniture pour attendre dans des conditions exécrables une émission qui débutera à 14h. Faim, soif, fatigue, pour les pauvres enfants. Wozo à tout prix !  Voici,  des organisateurs qui remplissent le palais des sports à ras bord, à telle enseigne que se mouvoir devient un casse-tête chinois. Deux choses pourraient expliquer cela : la vente de ticket parallèle et le fait que les agents au portail au lieu de déchirer les tickets, les laissent en l’état, donnant ainsi la latitude aux gens de les revendre. Mais ce n’est tout de même pas la première finale de Wozo Vacances ! Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Un monde fou à l’intérieur de la salle. Idem à l’extérieur. Des gens qui veulent entrer à tout prix, malgré le risque qui devient évident. Un petit mouvement de foule et ce serait la catastrophe. Mon esprit tordu bifurque vers le drame Plateau. Plus de 7000 personnes dans un espace devant en contenir 4500. Et dehors ? Encore du monde. Des parents qui veulent faire plaisir à leur enfant qui tentent même de soudoyer les gens pour rentrer. Quand est-ce qu’on va comprendre qu’on ne doit pas toujours donner à l’individu ce qui lui plait mais ce qui est bon pour lui ? Pour un ticket de 3000 F CFA, tu veux mettre ton enfant en danger ? Même à 17h, quand la manifestation était presque finie, il y avait encore des gens qui voulaient rentrer ! Franchement ! Pourquoi ne pas regarder tranquillement le spectacle à la télévision ?

Comme la seule différence entre les participants à la compétition et les spectateurs était le ticket, certains profitaient des sorties et entrées de décor pour se faufiler à l’intérieur après avoir rangé sagement leur ticket.

A la fin, j’ai failli éclater de rire en sachant que la consigne était de ne pas manger à l’intérieur de la salle de compétition. Il y avait des soupières très garnies, des glacières bien remplies qui ont défilé. Je ne parle pas de repas froid. Oh que non ! Je parle de riz gras, couscous, comme l’ont montré certains vestiges à la fin de la fête. Boîtes de sardines éventrées, morceaux de pains, cuvettes oubliées, sachets, mèches arrachées, ceintures, chaussures et vêtements abandonnés.

Pourtant, chaque enfant était au moins avec un adulte. Pourquoi tant de détritus une fois l’évènement achevé ?  Le laxisme des parents, qui ne pensent pas à prévoir la nourriture des enfants, qui salissent le lieu où ils sont assis, qui ne savent même pas entre les mains de quels encadreurs les enfants en compétition sont laissés.

J’ai envie de modifier la phrase fétiche de l’animatrice « Tata Naomie » et dire au lieu de « Wozo wozo, amusons-nous! », « Wozo, Wozo, organisons-nous, disciplinons-nous ».

SAMSUNG CAMERA PICTURES
SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

categories coup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

4 thoughts on “Wozo Vacances, derrière le rideau!

  1. vraiment c’est désolant de voir de tels actes dans un concept où l’on parle d’émergence. l’émergence ne serait pas un vain mot mais plutôt un comportement. ai je envie de dire pour emboiter le pas à notre chère père Félix Houphouet Boigny. les parents doivent donner plus d’éducation aux enfants.

  2. Dans toute cette ordure, ils n’ont pas laissé tomber de l’argent pour que tu en ramasses. c’est vraiment méchant de leur part. Juste pour dire qu’il faudrait qu’on inculque la notion du respect de l’environnement aux enfants et aux adultes qui y étaient.

  3. Vraiment merci pour ton article c’est désolant de voir un parent sourdoyer pour que son enfant soit à wozo et cette organisation pourquoi vendre plus de ticket que chacun prennent ses responsabilités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.