YEHNI DJIDJI AUX JNTICS 2012


16 Mai. 2012

« Mal organisée », « un grand n’importe quoi », c’est l’impression générale qui ressortait de la première journée des JNTIC 2012, à en croire les quelques avis que j’ai recueilli des participants à cet évènement. Problèmes d’organisation, d’électricité, de mise en place. Pourquoi s’étonner lorsque l’ouverture officielle s’est fait plusieurs heures après le début des activités ? Quand on sait que le plus petit stand des JNTIC2012, vaut plusieurs centaines de milles de nos francs, il y a de quoi se poser des questions.
Annoncé à grand renfort médiatique depuis plusieurs mois déjà, j’ai été plus que surprise que ce salon, qui n’est pas à sa première édition, reçoive autant de remarques négatives. On me dira que valent quelques avis dans une manifestation censée accueillir environ 15.000 personnes (ça reste encore à prouver). J’invite donc chacun à donner son opinion sur les JNTIC 2012.
En attendant, je me suis rendue rapidement à la deuxième journée, histoire de fouiner un peu.

Première remarque, un  rang kilométrique qui serpente entre les voitures, sous un soleil de plomb. Il y a de quoi céder au découragement. Heureusement, mon entreprise a un stand et je peux sauter l’étape du bronzage grâce à ma collègue.
Hôtesse « piquet » ballon orange Côte d’Ivoire

Je remarque des hôtesses de Orange et de Moov dans des tenues qui me font pitié. Mais bon, il n’y a pas de sot métier.

Pas de schéma de circulation pour que le flux de participants soit bien reparti.

Impossible pour moi d’accéder au chapiteau où il y a la plus forte concentration d’entreprises. Nous sommes deux et le chien de garde à la porte n’est pas informé qu’un badge couvre six personnes comme celui qui nous l’a remis nous a signifié.

Ceci rend donc la situation ridicule voire pathétique, vu que les entreprises de téléphonie en plus d’écraser les autres exposants par leur taille et leurs infrastructures colossales, donnent un libre accès, sans bagde aucun, à leurs chapiteaux. J’écris même ce message depuis leur salle gratuite d’internet.
J’aurais pu entrer seule mais, je n’ai pas eu envie. Peut-être demain. Il fait chaud, excessivement chaud. A l’intérieur et à l’extérieur. J’en viens à regretter les google days. Bref, voici mon expérience des JNTIC. Quelle est la vôtre?
PS: aucune trace de Green et Café mobile ! J’ai mal vu ou ?
Une vue du long rang

Hôtesse « piquet » ballon orange Côte d’Ivoire

Une ambulance au cas où
Chez MTN, c’est le cirque revisité

Moov opte le court à la limite de la faute de goût 

Ajouter une légende

hôtesse moov again

Hôtesse « piquet » écran moov. 
categories coup de gueule

A propos de l'auteur

Je suis Yehni Djidji, écrivain, scénariste, chroniqueuse, entrepreneur web et ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Je crois qu'avec la foi on peut tout accomplir, même s'accomplir !

7 thoughts on “YEHNI DJIDJI AUX JNTICS 2012

  1. Merci du compte rendu. Tu as un peu oublié le fond: comment apprecies-tu le contenu des conferences ? Je suis curieux de savoir ce que MTN ou Orange dirait des « femmes et des filles » dans les TIC …

    1. Merci @l’Expert de Irié. Malheureusement comment apprécier correctement ce que je n’ai pas vu ? Mon bref passage ne m’a pas permis d’assister à une conférence. Mais, j’espère repartir demain, faire le rang kilométrique et profiter au maximum de tout pour un compte rendu axé sur le fond.

  2. OOOh Yehni, super le CR, malheureusement, on n’a pas pu se voir au G/ci, t’avais vite bouge.
    Pas bien grave, a plus.

  3. Trop deçu de l’organisation 3 H à attendre et rien au finnish. pas de badge pour accéder j’ai décidé de renter chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.